Changer d'édition

Un espoir pour une réouverture de la piscine de Vianden
Luxembourg 3 min. 01.12.2022
Les discussions vont bon train

Un espoir pour une réouverture de la piscine de Vianden

À la fin de la saison estivale 2019, la piscine extérieure a été fermée pour des raisons de sécurité.
Les discussions vont bon train

Un espoir pour une réouverture de la piscine de Vianden

À la fin de la saison estivale 2019, la piscine extérieure a été fermée pour des raisons de sécurité.
Photo: Nadine Schartz
Luxembourg 3 min. 01.12.2022
Les discussions vont bon train

Un espoir pour une réouverture de la piscine de Vianden

Nadine SCHARTZ
Nadine SCHARTZ
Le conseil communal souhaite réaménager la piscine, mais les finances font défaut. Le ministre du Tourisme Lex Delles laisse désormais entendre une aide de l'Etat.

Depuis la fin de la saison estivale 2019, la piscine en plein air de Vianden est fermée. Les responsables communaux ont des plans concrets pour que la piscine devienne à l'avenir une nouvelle attraction locale, régionale et touristique. Mais il y a un hic : le financement. 


La piscine de Vianden reste dans des eaux incertaines
La piscine en plein air est fermée depuis septembre 2019. Pour un réaménagement complet, la commune a besoin d'une aide de l'État.

Après que le sujet a déjà été discuté fin octobre au conseil communal, le conseil échevinal présente le concept y relatif lors de la réunion de jeudi. Le réaménagement du site avec un nouveau concept moderne et durable devrait coûter environ 15 millions d'euros. La rénovation de base s'élèverait à elle seule à neuf millions d'euros, avait expliqué l'échevin Kevin Pereira Esteves lors de la réunion du conseil fin octobre. 

Pour faire face à cette somme importante, la commune espère obtenir une participation substantielle de l'État. Selon le bourgmestre Claude Tonino, celle-ci a été promise oralement. Mais une lettre du ministère du Tourisme a balayé cet espoir d'un revers de main. En raison d'un manque de données détaillées, notamment budgétaires, la demande de subvention doit être reformulée, y est-il écrit. La lettre ne contiendrait pas d'engagements supplémentaires «allant au-delà de ce qui est habituel». Dans ce cas, la participation de l'État serait de 50%.

Un débat qui dépasse les frontières communales

Lors de la réunion, il a toutefois été précisé que la piscine en plein air ne pourrait être construite qu'avec l'aide des subventions. Sans soutien, la commune ne pourrait pas se permettre le projet et la piscine resterait fermée. L'intérêt que suscite ce sujet au-delà des frontières communales est apparu clairement peu après la réunion, lorsque les députés CSV Martine Hansen et Max Hengel ont déposé une question parlementaire auprès du ministre du Tourisme Lex Delles (DP), demandant des détails sur le soutien à de tels projets. 


Un nouveau centre aquatique familial près de Thionville
Le tout nouveau centre aquatique Hamelys, à Basse-Ham à côté de Thionville, a accueilli ses premiers nageurs cette semaine.

Dans sa réponse, Lex Delles indique que la direction générale du tourisme a pris connaissance du projet «avec grand intérêt». En même temps, il se réfère au programme quinquennal qui régit toute participation financière à de tels grands projets. Les demandes de financement doivent contenir des plans concrets et des estimations de coûts. 

La commune doit planifier le projet en détail 

«Toutefois, en l'absence de données plus précises, notamment budgétaires, sur le projet en question et compte tenu de sa taille, il n'est guère possible de prendre un engagement financier ferme dans le cadre de l'actuel programme quinquennal», précise-t-il. 


La Coque va aussi baisser la température
Diminution de la température des bassins, réduction de certains horaires, éclairage moindre : la Coque, le centre national sportif et culturel, a présenté ses mesures d'économies d'énergie, dans le cadre du plan "Zesumme spueren, zesummen halen".

Il donne néanmoins des raisons d'espérer : étant donné que le programme se termine le 31 décembre 2022, la nouvelle édition comportera diverses nouveautés qui devraient assurer une plus grande prévisibilité et transparence des investissements et des participations aux financements. «C'est pourquoi la direction générale du Tourisme propose à la commune de Vianden de concrétiser son projet et de reformuler sa demande dans le cadre du nouveau plan quinquennal», explique Lex Delles. 

Un espoir émanant du ministre

Si le projet de loi sur le plan quinquennal récemment déposé est adopté, la commune pourra compter sur une subvention maximale de 50%. Comme cette aide est cumulable avec d'autres subventions de l'Etat, on pourrait également compter sur une injection de fonds de la part du ministère des Sports. Mais son montant n'a pas encore été fixé. «En fin de compte, le soutien total de l'État au projet ne pourra être présenté qu'après concertation entre les deux ministères concernés et l'établissement d'un plan de financement détaillé», conclut le communiqué. 

Le suspense reste donc entier quant à l'évolution de la situation concernant la piscine en plein air. Des informations et des avis supplémentaires devraient être donnés jeudi lors de la réunion du conseil. 

Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La canicule est annoncée sur le pays pour quelques jours encore. Soleil de plomb, températures élevées, l'envie d'aller vous rafraîchir risque de vous titiller l'esprit. Mais attention, mieux vaut planifier votre escapade aquatique.
Freibad,Schwimmbad,Piscine ouverte.ici,Remich. Foto.Gerry Huberty