Changer d'édition

Un emprunt moyen de 729.000 euros pour acheter
Luxembourg 3 min. 05.10.2020

Un emprunt moyen de 729.000 euros pour acheter

Au Luxembourg, les dernières données Eurostat mettent en avant une hausse de 14% des prix de l'immobilier au quatrième trimestre 2019.

Un emprunt moyen de 729.000 euros pour acheter

Au Luxembourg, les dernières données Eurostat mettent en avant une hausse de 14% des prix de l'immobilier au quatrième trimestre 2019.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 05.10.2020

Un emprunt moyen de 729.000 euros pour acheter

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
La région centre de Luxembourg continue d'attirer les acheteurs, malgré des prix au mètre carré élevés. Selon une étude d'AtHomeFinance, publiée lundi, les acquéreurs ne sont néanmoins en mesure d'apporter que 12% de la valeur de leur futur bien.

Ni les prix en hausse constante, ni la crise sanitaire ne semblent décourager les résidents à réaliser leurs projets immobiliers. Un goût pour la pierre qui se traduit par des prêts conséquents auprès des banques. 729.096 euros en moyenne, selon une étude publiée lundi par AtHomeFinance. Basée sur l'analyse de quelque 820 dossiers déposés entre septembre 2019 et septembre 2020 auprès de la société de courtage pour des appartements et maisons situés dans le canton de Luxembourg mais aussi celui de Mersch, celle-ci confirme les difficultés rencontrées pour posséder son logement.


Le mètre carré à Differdange plus cher qu'à Barcelone
Le Grand-Duché fait une entrée remarquée dans la neuvième étude de la propriété en Europe publiée par Deloitte. Si Luxembourg-Ville se porte en tête du classement des prix des nouveaux logements, Esch-sur-Alzette et la Cité du fer figurent dans le top 10 des villes au loyer le plus élevé.

Non seulement parce que le prix moyen enregistré d'un bien dans cette partie du pays s'élève à 839.369 euros, mais aussi par le fait que les acheteurs qui se sont tournés vers la société de courtage disposent d'un certain niveau d'épargne. En l'occurrence un apport moyen de 102.770 euros. Autrement dit, les acquéreurs présents dans cette étude ne sont en mesure d'apporter que 12% de la valeur de leur futur bien, confirmant encore une fois la nécessité du soutien d'une banque pour ce qui constitue, neuf fois sur dix (93%), la volonté d'acquérir une résidence principale.


Kran, Grue, Ban de Gasperich, Luxembourg, le 25 Janvier 2016. Photo: Chris Karaba
Les communes bâtissent, l'Etat soutient
Si le Luxembourg veut voir se construire plus de logements à prix accessible, les 102 bourgmestres ont une part à jouer. Tout l'enjeu du prochain Pacte Logement consistera à les encourager financièrement mais aussi techniquement.

Profitant des bas taux d'intérêt, «près de la moitié» des propriétaires ont ainsi opté pour un prêt échelonné sur 30 ans, indique le communiqué sans autre précision. Un quart (23%) ont opté pour une durée d'emprunt de 25 ans et 9% feront des remboursements étalés sur 20 ans. Sans surprise, les dossiers déposés concernent «pour la majorité d'entre eux» des actifs âgés entre 30 et 39 ans, gagnant entre 3.000 et 3.500 euros par mois, indique AtHomeFinance sans préciser si ces revenus étaient perçus en net ou en brut. 


Wort.fr, Fonds du logement, Neues Projekt, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«En fin de compte, c’est toujours une question de prix»
Alors que le gouvernement entend mettre l'accent sur la création de logements voués à la location subventionnée, le Fonds du logement annonce avoir planifié quelque 4.600 logements de ce type d'ici à l'horizon 2030. Pas de quoi cependant combler l'écart entre l'offre et la demande...

Si la plupart d'entre eux sont mariés (46%), les célibataires représentent tout de même 20% des emprunteurs. Une différence de statut qui influe directement sur le type de bien recherché, puisque 68% des célibataires se tournent vers un appartement plutôt que vers une maison. Une situation qui peut trouver son explication dans la hausse des prix, estimée à 15%, «tous types de bien confondus», mais aussi par le fait que «l'offre immobilière dans cette partie du Grand-Duché est majoritairement composée de ce type de bien», précise  l'entreprise de courtage qui établit à  830.789 euros le prix moyen d'un appartement et à 1.456.639 euros celui d'une maison.

Au niveau national, selon les dernières données de l'Observatoire de l'habitat, le prix moyen d'un appartement s'élevait à 658.977 euros. Celui d'une maison était de 970.589 euros. En progression de 14% au quatrième trimestre 2019, selon les dernières données d'Eurostat. Pour faire face à cette flambée des prix, le gouvernement entend notamment multiplier les logements à coûts modérés. Dans une réponse parlementaire publiée lundi, Henri Kox (Déi Gréng), ministre du Logement, indique que, depuis 2013, le Fonds du logement a ainsi vendu «1.670 maisons et appartements» et la SNHBM, de son côté, comptait «1.200 logements à vendre au 31 décembre 2019».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Quatre propositions pour répondre au manque de logement
Augmenter le crédit d’impôt, louer avec option d'achat ou encore un allègement fiscal sur la vente d'un terrain ou d'une habitation. Les députés se sont penchés sur différentes idées destinées à résoudre en partie l'épineuse question immobilière.
Luxtimes,Speculations prix immobilières,Illiustrationen Immobilienagenturen. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les prix de l'immobilier n'en finissent plus de grimper
Jusqu'à ce que la crise sanitaire ne vienne s'inviter, le Luxembourg continuait à enregistrer une hausse des tarifs de ses maisons et appartements, selon les données publiées lundi par AtHome. Des chiffres basés sur les annonces immobilières passées entre mars 2019 et mars 2020.
Luxtimes,Speculations prix immobilières,Illiustrationen Immobilienagenturen. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les prix de l'immobilier n'en finissent plus de croître
Au dernier trimestre 2019, les prix d'achat des logements ont enregistré une hausse de 11%, selon les dernières données du Liser. Une croissance à deux chiffres pour le troisième trimestre consécutif qui marquera le pas début 2020. Avant de repartir, estiment les experts.