Changer d'édition

Un échange de coups à la fin de la campagne électorale
Luxembourg 4 min. 23.04.2022
Election présidentielle française

Un échange de coups à la fin de la campagne électorale

A Figeac, dans le sud de la France, et ailleurs, le président Emmanuel Macron est à la chasse aux voix depuis quelques jours.
Election présidentielle française

Un échange de coups à la fin de la campagne électorale

A Figeac, dans le sud de la France, et ailleurs, le président Emmanuel Macron est à la chasse aux voix depuis quelques jours.
Photo: AFP
Luxembourg 4 min. 23.04.2022
Election présidentielle française

Un échange de coups à la fin de la campagne électorale

A la veille du second tour, Marine Le Pen s'en prend de manière inhabituellement virulente au président. Le chef de l'Etat, lui, met en garde contre les projets de la populiste de droite.

Par notre correspondante Christine Longin (Paris)

Ce n'est certainement pas un hasard si Emmanuel Macron a enfilé des gants de boxe lors de son avant-dernière apparition électorale. Le bref échange de coups avec un boxeur dans la banlieue parisienne de Saint-Denis a montré l'état d'esprit combatif du président sortant juste avant le second tour de l'élection présidentielle contre la populiste de droite Marine Le Pen dimanche. Le président s'est efforcé jusqu'au bout d'obtenir les voix de ceux qui n'avaient pas voté pour lui au premier tour.


French far-right party Rassemblement National (RN) presidential candidate Marine Le Pen addresses party supporters after the first results of the first round of the Presidential election in Paris, on April 10, 2022. (Photo by Thomas SAMSON / AFP)
Marine Le Pen en tête dans les quatre départements lorrains
Malgré le leadership incontestable de la candidate d'extrême droite dans la région Grand Est, c'est Macron qui est plébiscité dans les communes frontalières avec le Luxembourg et le long de l'A31.

Surtout pour convaincre les partisans de l'extrême gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui a obtenu 61 % à Saint-Denis. L'homme politique de 44 ans a mis en garde de manière impressionnante les habitants de cette banlieue connue pour sa pauvreté et son chômage contre les conséquences d'une élection de Le Pen. «Une Marocaine avec deux enfants, en situation régulière en France, serait expulsée de son logement social.»

Révolte dans les urnes

Le Pen, qui veut privilégier les Françaises et les Français dans l'attribution des logements et des emplois, a également sorti les gants de boxe - mais uniquement verbalement. Dans un discours agressif prononcé à Arras, dans le nord de la France, elle a accusé le président sortant d'une «arrogance sans limite». La femme de 53 ans s'est insurgée contre une «oligarchie froide» qui occupe le pouvoir et a appelé à la révolte par les urnes. «Peuple de France, lève-toi», a-t-elle lancé devant près de 3.000 auditeurs et auditrices. 

Une Marocaine avec deux enfants, en situation régulière en France, serait expulsée de son logement social.

Emmanuel Macron

Dans les sondages, l'avocate se situe à plusieurs points de pourcentage derrière le président. L'écart varie de 6 à 14 points de pourcentage selon les instituts de sondage. «Rien n'est joué», a prévenu Macron à Saint-Denis. 

La candidate d'extrême droite, Marine Le Pen, est apparue proche du peuple dans les derniers jours avant l'élection.
La candidate d'extrême droite, Marine Le Pen, est apparue proche du peuple dans les derniers jours avant l'élection.
Photo: AFP

Les électeurs de Mélenchon, qui était arrivé en troisième position lors du premier tour le 10 avril, juste derrière Le Pen, seront décisifs pour la victoire de dimanche. C'est précisément cet électorat que Macron s'est efforcé de séduire lors de ses apparitions à Marseille, Mulhouse et Saint-Denis. Il lui a promis d'accorder une plus grande importance à l'écologie au cours des cinq prochaines années. Il s'est également montré prêt à faire des compromis sur sa réforme controversée des retraites.


Diversification dans la gestion des ressources humaines du pays et revalorisation du travail de l'élu et des fonctionnaires publics apparaissent comme nécessaires pour répondre aux défis du pays, estime Philippe Poirier.
«Le comportement des électeurs de gauche sera déterminant»
Pour le politologue Philippe Poirier, le second tour de la présidentielle s'annonce plus compliqué qu'il y a cinq ans pour Emmanuel Macron.

Selon les sondages, 36% des «mélenchonistes» ont l'intention de voter pour Macron, soit huit points de plus qu'il y a deux semaines. Le changement est toutefois nettement moins marqué qu'il y a cinq ans, lorsque 52% des personnes d'extrême gauche s'étaient prononcées pour Macron au second tour. L'ancien ministre de l'économie avait alors gagné contre Le Pen avec 66 contre 34%. Cette fois-ci, 45% des partisans de Mélenchon n'ont pas l'intention d'aller voter et 19% ont l'intention de voter pour Le Pen, même si Mélenchon avait appelé à ne pas laisser de voix aller à la populiste de droite.

Champ de Mars réservé à la célébration de la victoire

Une partie de son électorat met les deux candidats sur un pied d'égalité et veut donc refuser de voter dimanche. Le taux de participation, qui devrait atteindre un niveau record d'environ 70%, pourrait également avoir un impact sur le résultat. «Ni le vote nul ni l'abstention n'ont une quelconque utilité pour sauver notre pays de l'irréparable», a prévenu le journal Le Monde dans son éditorial précédant l'élection.


Le Pen au pouvoir: quelles conséquences pour le Luxembourg?
Philippe Poirier s'est livré à un exercice de politique-fiction : quelles conséquences aurait, pour le Luxembourg, l'élection de Mme Le Pen le 24 avril ?

Parmi les conservateurs, dont les électeurs de la candidate Valérie Pécresse, qui avait réalisé un score honteux de 4,8% au premier tour, près de la moitié veulent voter Macron. La direction du parti n'a pas officiellement donné de recommandation pour Macron, mais s'est prononcée contre Le Pen. Néanmoins, selon les sondages, près de 30% de l'électorat conservateur souhaite se tourner vers Le Pen. Parmi les écologistes, les socialistes et les communistes, qui ont tous appelé à voter pour le président, Macron devrait en revanche gagner nettement du terrain.

Après avoir surmonté le duel télévisé qui a donné un léger avantage à Macron, son camp a déjà fait les premiers préparatifs pour une fête de la victoire dimanche soir. Selon les médias, les partisans du président ont réservé le Champ de Mars devant la Tour Eiffel pour leur fête. Mais avant de se réjouir, leur candidat doit encore gagner.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans une lettre ouverte le LSAP appelle les électeurs du Grand Est à voter Emmanuel Macron. Les politiciens luxembourgeois des autres partis alertent aussi sur le danger d'une victoire de Marine Le Pen pour le Grand-Duché.
This photograph taken on April 21, 2022 in Paris shows of French far-right Rassemblement National (RN) party and presidential candidate Marine Le Pen with a sticker depicting a veiled woman. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Les Français sont appelés, dimanche au second tour de l'élection présidentielle, à départager deux projets et deux visions du monde que tout oppose. Comme en 2017, Emmanuel Macron part favori face à Marine Le Pen. Mais cette fois un séisme n'est pas à exclure.
Pedestrians walk past campaign posters of French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron (L) and French far-right party Rassemblement National (RN) presidential candidate Marine Le Pen in Eguisheim, eastern France, on April 21, 2022, ahead of the second round of France's presidential election. - French voters head to the polls for a run-off vote between Macron and Le Pen on April 24, 2022. (Photo by SEBASTIEN BOZON / AFP)
Sur le marché de Longwy ce jeudi matin, les électeurs de gauche indiquent qu'ils choisiront pour la plupart de voter Macron lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, par défaut. D'autres préféreront s'abstenir, ou voter blanc.
Deux visages de la France, deux votes aux antipodes, et deux visions du débat télévisé du second tour: dans le très chic 6e arrondissement de Lyon, Emmanuel Macron a été jugé «très efficace» tandis qu'à Hayange, ville symbole de la désindustrialisation, on trouve que Marine Le Pen «a bien parlé».
Election présidentielle française
Marine Le Pen a des chances de remporter le second tour le 24 avril. En tant que présidente, elle se rapprocherait de Poutine et ferait exploser l'UE.
French far-right party Rassemblement National's (RN) presidential candidate Marine Le Pen leads a meeting with her campaign staff members, after the final results of the first round of the Presidential election in Paris, on April 11, 2022. - French president and candidate for his reelection came first in the first round of voting with 27.85 percent and Le Pen came second with 23.15 percent. (Photo by Thomas SAMSON / AFP)