Changer d'édition

Un demi-milliard d'euros pour le chômage partiel
Luxembourg 2 min. 25.03.2020

Un demi-milliard d'euros pour le chômage partiel

L'arrêt des chantiers à lui seul représenterait une facture de 150 millions euros de chômage partiel.

Un demi-milliard d'euros pour le chômage partiel

L'arrêt des chantiers à lui seul représenterait une facture de 150 millions euros de chômage partiel.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 25.03.2020

Un demi-milliard d'euros pour le chômage partiel

Entre 6.000 et 7.000 entreprises ont déjà formulé une demande de chômage partiel a annoncé, ce mercredi, le ministre du Travail, Dan Kersch. L'Etat déboursera au moins un demi-milliard d'euros, voire plus si la crise se prolonge.

(ota) - En temps normal, le chômage partiel concerne quelque 30 entreprises par mois. Avec la crise sanitaire et les mesures de confinement qui l'accompagnent, «en l'espace d'une semaine entre 6.000 et 7.000 entreprises nous ont envoyé une demande», a expliqué, ce mercredi sur les ondes de 100.7, le ministre du Travail, Dan Kersch (LSAP). «Et ça risque encore d'augmenter», a-t-il prévenu.  Une procédure accélérée pour l'ensemble des entreprises a été mise en place afin que les dossiers soient traités au plus vite.

Le ministre a rappelé que le chômage partiel représente une aide immédiate aux entreprises, puisque 80% du salaire versé par l'employeur sera pris en charge par l'Etat via le fonds pour l'emploi. Une enveloppe de 500 millions d'euros est prévue pour le mois de mars, mais «cela ne suffira évidemment pas si l'ampleur des demandes se prolonge au mois d'avril», a annoncé Dan Kersch. 


Visite Luxlait, Besichtigung neues Hochregallager. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Dans la crainte d'une crise sociale
Le ministre du Travail et les partenaires sociaux avaient rendez-vous, ce mardi. Il s'agissait de préparer l'après-crise en essayant de modérer les effets négatifs sur l'emploi. Les licenciements dans les entreprises effectuant du chômage partiel pourraient ainsi être interdits.

Pour rappel, avec l'arrêt des chantiers, plus de 30.000 salariés sont concernés, ce qui représenterait une masse salariale de 150 millions d'euros. Si l'industrie s'arrête de tourner, la facture risque d'exploser, car «personne ne sait combien d'entreprises seraient concernées, ni combien de temps cela va durer. Il est donc impossible d'évaluer le coût de la crise et il faudra s'adapter au fur et à mesure», a estimé le ministre socialiste.

Outre le paquet d'aides financières pour soutenir l'économie et dont les détails seront dévoilés ce mercredi soir, Dan Kersch a rappelé que «des décisions rapides ont d'ores et déjà permis d'appuyer l'économie». Le paiement des impôts, des cotisations sociales et de la TVA ont ainsi été reportés. «C'est un soulagement énorme pour les entreprises, cela leur permet de disposer de liquidités afin qu'elles puissent honorer leurs factures et payer leurs frais courants».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans la crainte d'une crise sociale
Le ministre du Travail et les partenaires sociaux avaient rendez-vous, ce mardi. Il s'agissait de préparer l'après-crise en essayant de modérer les effets négatifs sur l'emploi. Les licenciements dans les entreprises effectuant du chômage partiel pourraient ainsi être interdits.
Visite Luxlait, Besichtigung neues Hochregallager. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un «plan de stabilisation» conséquent en préparation
Alors que la Commission européenne a validé, mardi, un régime d'aide à destination des entreprises à hauteur de 300 millions d'euros, d'autres mesures seront annoncées d'ici la fin de semaine par le ministère de l'Economie. Pour un volume global bien supérieur à celui autorisé par Bruxelles.
La CLC appelle à l'achat en ligne et au gel des loyers
Alarmée par la situation de crise actuelle, la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC) enjoint les consommateurs à maintenir leur fidélité aux commerçants. En outre, la clc préconise des délais de paiement des loyers commerciaux de plusieurs mois, voire des réductions.
Geschlossene Geschäfte und Restaurants, Coronavirus, Covid-19, Luxemburg Stadt, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
La donne sociale bouleversée par l'épidémie
Télétravail à durée illimitée, explosion des demandes de chômage partiel, extension de la possibilité du congé pour raisons familiales : les ministres de l'Emploi et de la Sécurité ont annoncé, ce jeudi, quelques bouleversements dans l'ordre établi.
Politik, Pressekonferenz Dan Kersch, Romain Schneider, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort