Changer d'édition

Un «covid pass» parfois exigé en Belgique
Luxembourg 3 min. 13.08.2021
Contrôle

Un «covid pass» parfois exigé en Belgique

Si en France le "pass sanitaire" est exigé à l'entrée des restaurants, ce n'est toujours pas le cas en Belgique.
Contrôle

Un «covid pass» parfois exigé en Belgique

Si en France le "pass sanitaire" est exigé à l'entrée des restaurants, ce n'est toujours pas le cas en Belgique.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 13.08.2021
Contrôle

Un «covid pass» parfois exigé en Belgique

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Les organisateurs des spectacles et des événements de plus de 1.500 spectateurs ont désormais la possibilité d’exiger un «covid safe ticket».

De notre correspondant MAX HELLEFF (Bruxelles) - Si  vous aimez le football et que vous vous rendez en Belgique pour suivre ses championnats, il vous faudra peut-être montrer patte blanche. Depuis ce 13 août, les organisateurs des événements de plus de 1.500 personnes qui le souhaitent peuvent exiger un «covid safe ticket».  Celui-ci permet d’accéder aux tribunes sans port du masque, ni mesures de distanciation.


Lokales, Reportage: Auftakt der Quartiersfeste in der Hauptstadt, Corona, Covid-19, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les règles à suivre pour profiter de l'été au Glacis
A défaut d'une véritable Schueberfouer, les résidents, frontaliers et touristes pourront toujours profiter d'une quarantaine d'attractions au «Fun um Glacis». Mais pour éviter que la fête ne tourne au cluster, la Ville a instauré des mesures sanitaires.

Ce dispositif sera d’application jusqu’au 30 septembre, si la pandémie de coronavirus n’en décide pas autrement, bien sûr. A l'heure actuelle, la formule est non obligatoire, à l’organisateur de décider. Elle est aussi modulable : plusieurs clubs de foot ont ainsi expliqué que des tribunes seraient réservées aux détenteurs du «covid safe ticket», alors que d’autres moins bien exposées seront accessibles à ceux qui ne l’ont pas. Bref, on ne se mélange pas…

Le «ticket» s’adresse aussi au monde du spectacle et de la culture. Une fois les 1.500 spectateurs atteints – et la plupart des festivals d’été dépassent ce seuil – le précieux sésame peut être exigé. 

Concrètement, il faudra montrer un QR code à l’entrée du stade ou de l’événement. Ce code figure sur le passeport sanitaire européen et mentionne que la seconde dose du vaccin a bien été administrée deux semaines au moins auparavant.

Si le délai de deux semaines après la seconde dose vaccinale n’est pas atteint ou que la couverture vaccinale n’est pas totale, il sera toujours possible d’obtenir un QR code moyennant la réalisation d’un test covid avec résultat négatif (48 heures maximum auparavant). Un test antigénique peut également garantir l’absence d’infection au coronavirus pourvu que celui-ci ait été réalisé 24 heures auparavant. Dans ce cas, il doit avoir été effectué par un professionnel de la santé. Les autotests vendus en pharmacie ne valent pas. Si, enfin, la personne concernée a souffert du covid, elle devra présenter un certificat de rétablissement de moins de six mois pour être admise.

Les autorités précisent qu’il ne s’agit pas du pendant belge du pass sanitaire français. Il est réservé, est-il rappelé, aux seuls concerts, festivals et manifestations sportives à forte fréquentation. Non aux restaurants ou aux cafés. Il est demandé aux plus de 12 ans.


Residents of the elderly home Pannesheydt listen to musicians during a mini-concert in Montzen on April 26, 2020 on the sixth week of confinement in the ongoing coronavirus crisis. - The government has announced a phased plan to attempt an exit from the lockdown situation in the country, continuing to avoid the spread of Covid-19. (Photo by BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Les maisons de repos belges paient la facture du covid
La surmortalité a poussé nombre de pensionnaires et de familles à tourner le dos à un système incapable de les protéger suffisamment.

Lorsque cette mesure somme toute assez souple a été décidée au début de l’été, la Belgique a surpris en se distanciant de la France qui musclait au même moment ses mesures anticovid. Les dernières semaines n’ont pas modifié cette trajectoire en dépit de la montée en puissance du variant delta. 450 patients atteints du covid-19 séjournent pourtant dans les hôpitaux belges en ce moment, dont 124 aux soins intensifs. Le nombre de contaminés hospitalisés a  augmenté d’un tiers en l’espace d’une semaine.

Bien que les chiffres soient en nette hausse, les autorités veulent croire dans l’efficacité du vaccin. Elles notent que moins de 3% des personnes qui sont actuellement hospitalisées en raison du covid sont complètement vaccinées.

Ce distinguo sanitaire entre la France et la Belgique a engendré un curieux chassé-croisé des nationaux. Les Belges sont nombreux à avoir choisi la France cette année pour prendre leurs congés, lorsqu'ils n’ont pas privilégié les vacances au pays. Mais à Mons ou à Bouillon, on peut assister à un afflux de Français «rebelles» qui, pour manifester leur mauvaise humeur, ont opté pour les terrasses belges. Tout simplement parce qu’aucune mesure sanitaire n’y est obligatoire, port du masque et distanciation sociale n’étant imposés qu’à l’intérieur des bistros et des restaurants.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une troisième dose de vaccin à ARN messager sera bien administrée aux plus de 65 ans volontaires pour cette troisième injection anti-covid.
23.09.2021, Niedersachsen, Hannover: Eine Helferin legt in einer Impfkabine des Impfzentrums auf dem Messegelände eine Spritze mit Corona-Impfstoff in eine Schale. Das gemeinsame Impfzentrum von Stadt und Region Hannover auf dem Messegelände wird am 27.09.2021 nach rund acht Monaten seinen Betrieb einstellen. Foto: Moritz Frankenberg/dpa +++ dpa-Bildfunk +++