Changer d'édition

Un congé pour s'occuper de nos proches dépendants
Luxembourg 2 min. 03.04.2020 Cet article est archivé

Un congé pour s'occuper de nos proches dépendants

Un congé pour s'occuper de nos proches dépendants

Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 03.04.2020 Cet article est archivé

Un congé pour s'occuper de nos proches dépendants

Maurice FICK
Maurice FICK
La plupart des structures de jour accueillant des personnes handicapées ou des personnes âgées qui ne sont plus autonomes, ont fermé leurs portes pour éviter la transmission du virus. Le gouvernement crée un congé inédit valable durant toute la crise.

Le conseil de gouvernement a élargi ce vendredi le congé spécial aux enfants handicapés de plus de 13 ans et n'a pas oublié les salariés du secteur privé et indépendants qui sont obligés d'arrêter de travailler pour s'occuper d'une personne majeure handicapée ou d'une personne âgée dépendante qui vit sous leur toit.

Alors que les fonctionnaires peuvent bénéficier à titre exceptionnel d'une dispense de service, les autres pourront demander jusqu'à la fin de l'état de crise le nouveau congé pour soutien familial. Jusqu'ici les salariés du privé devaient prendre du congé récréatif.


Les parents pourront encore s'occuper de leurs enfants pendant les vacances de Pâques.
Le congé spécial couvre les vacances de Pâques
Que les parents qui sont en charge de jeunes enfants se rassurent. L'initiative mise en place par le gouvernement est valable jusqu'au 19 avril, soit l'intégralité des vacances de printemps.

Pour limiter la propagation du coronavirus, la plupart des structures d'accueil et d'activités de jour - et non les CIPA - mais aussi des ateliers protégés et des structures de formation ont été contraints de fermer. Si bien que nombre de salariés doivent désormais prendre en charge au quotidien leurs proches qui souffrent d'une perte d'autonomie considérable et ne peuvent plus assurer seuls certains actes de la vie courante ou une personne majeure en situation de handicap, complètement dépendante de l'assistance d'une tierce personne.

Pas de chômage partiel en parallèle

Pour bénéficier du congé pour soutien familial, la structure qui s'occupe en temps normal de la personne en situation de handicap ou âgée, doit avoir cessé ses activités à cause de la situation de crise sanitaire actuelle, le salarié doit s'occuper de la personne dépendante à domicile et ni lui, ni un autre membre du ménage ne peut en parallèle bénéficier du chômage partiel. La mesure est rétroactive au 18 mars 2020 et prendra fin avant la fin de l'état de crise si la structure agréée rouvre. 

Le salarié doit demander au ministère de la Famille un certificat qui atteste la nécessité du congé pour soutien familial qui vaut certificat médical pour l'employeur et la Caisse nationale de la Santé (CNS). Le certificat peut être téléchargé sur le site Internet du ministère de la Famille ou sur guichet.lu.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le répit n'aura été que temporaire: dimanche, les autorités ont annoncé que le pays déplorait désormais 107 décès en lien avec l'épidémie. 65 personnes restent hospitalisées en raison du virus.
A scientist wearing her Personal protective equipment (PPE) enters the lab at the Szentgothai Research Center of Pecs University, in Pecs, Hungary on May 13, 2020 during their diagnostic activity to locate the nature of the virus strain and the connection to novel coronavirus COVID-19. (Photo by KAROLY ARVAI / POOL / AFP)
Avec des dizaines d'infections officiellement recensées, le Grand-Duché a choisi de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du covid-19. Des mesures qui impactent le quotidien des 614.000 résidents et des 200.000 frontaliers du pays.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort