Changer d'édition

Un coin de nature résiste à l'urbanisation du Kirchberg
Luxembourg 5 3 min. 29.07.2020

Un coin de nature résiste à l'urbanisation du Kirchberg

Le Tribunal administratif leur a récemment donné raison mais les riverains du poumon vert du «Schoettermarial» redoutent que les engins de chantier ne se mettent en action et les mettent ensuite devant un fait accompli.

Un coin de nature résiste à l'urbanisation du Kirchberg

Le Tribunal administratif leur a récemment donné raison mais les riverains du poumon vert du «Schoettermarial» redoutent que les engins de chantier ne se mettent en action et les mettent ensuite devant un fait accompli.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 5 3 min. 29.07.2020

Un coin de nature résiste à l'urbanisation du Kirchberg

Près de 150 résidents du quartier d'affaires de la capitale ont manifesté pour défendre le biotope du «Schoettermarial». Ils viennent de gagner un deuxième combat mais savent bien que le plateau démarre une mue immobilière sans précédent.

(MF avec Rita Ruppert) – Le Schoettermarial résistera-t-il, in fine, à l'urbanisation galopante annoncée du Kirchberg ? Près de 150 résidents du plateau veulent y croire. Ils sont venus dire, mardi soir, leur refus de voir céder aux investisseurs immobiliers la parcelle de nature de 8,07 hectares qui se situe juste derrière la Banque européenne d'investissement. 

Car aussi incroyable que cela puisse paraître, le Schoettermarial est un vrai morceau de nature où vivent plusieurs espèces florales et animales rares. Comme la coronelle lisse (un serpent), l'écaille chinée (un papillon), trois espèces de chauves-souris, deux espèces de lézard et le loir gris notamment.

Les riverains ont de bonnes raisons de penser que ce biotope perdurera. Alors que le conseil communal de Luxembourg-ville était d'accord lors de sa réunion du 6 juillet de concéder des changements ponctuels de son Plan d'aménagement général (PAG) pour construire des immeubles d'habitation moins hauts et moins grands sur une partie du Schoettermarial, un arrêt du Tribunal administratif a chamboulé la donne le 13 juillet. Il a tout bonnement annulé le PAG «Schoettermarial» au motif que la Ville de Luxembourg n'avait pris en compte ni la haute valeur écologique du site, ni les objections des riverains. 


Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone - bvd Kennedy - Kirchberg -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le Kirchberg se veut plus abordable
Le Ministère du Logement entend se servir des espaces gérés par le Fonds Kirchberg pour développer non seulement plus d'habitats, mais surtout des logements à tarifs accessibles. Que ce soit pour la location ou la vente. A terme, le quartier pourrait donc compter près de 27.000 habitants mais surtout une bonne mixité sociale.

Plusieurs syndicats de copropriétaires s'opposent à ce qu'ils considèrent comme un gigantesque projet immobilier. Leur but n'est pas pour autant d'empêcher tous les projets de construction au Kirchberg, mais plutôt de garantir que l'urbanisation se fasse dans le respect des résidents, de l'environnement naturel et des législations nationale et européenne sur les biotopes, les habitats et les espèces protégées.

Un véritable enjeu puisque d'ici 2040, le quartier d'affaires et des institutions européennes connaîtra une véritable frénésie immobilière destinée à booster l'habitat résidentiel. Pas moins de six projets prévoient ainsi d'apporter une plus grande mixité via des logements à prix abordable dans un quartier fréquenté actuellement en journée par quelque 42.000 salariés, mais seulement 4.000 résidents. 

D'ici 2023, 757 appartements doivent être mis en vente dans les secteurs Réimerwee et sur le domaine Kiem notamment. A l'horizon 2026, 1.038 logements sortiront de terre du côté de l'ancien bâtiment Eurocontrol, au Grünewald, le long du boulevard Adenauer et sur le site Langfuur. Un tout nouveau quartier mixte qui se situe derrière La Coque et dont les 20 hectares correspondent à la taille du centre-ville. 

Sans parler des 3.127 logements prévus sur les 24 hectares du Kuebebierg, la dernière grande réserve foncière du plateau à l'ombre des tours de RTL. Ni du «Kennedy-Sud», le projet verra éclore entre 165 et 309 logements, des bureaux et des commerces sur une bande de terre située tout le long de l'interminable avenue Kennedy, dans le sens montant. Autant dire que le quartier va remplir ses interstices, étendre ses tentacules mais aussi voir sa population exploser dans la décennie qui vient de commencer et au-delà.

De 40.600 personnes en juillet 2018, le quartier est passé à 42.000 actifs actuellement. Et de 3.600 résidents à 4.000. Un «saut de puce» à en croire les prévisions du ministère du Logement puisque dans les 20 années à venir la population du Kirchberg devrait presque doubler.

A l'horizon 2040, plus de 66.200 salariés devraient y travailler et plus de 23.000 personnes y habiter. L'objectif du ministère étant de permettre à plus de 50% d'actifs de trouver un logement dans le quartier.  


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

410 nouvelles habitations attendues à Cessange
Le conseil communal a approuvé, lundi, la construction du lotissement «Guddebierg». Un projet comprenant 99 maisons unifamiliales et 311 logements collectifs. Au moins 10% étant réservés pour du logement à coût modéré.
Futur lotissement Guddebierg - Cessange -   - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Un directeur pour le Fonds Kirchberg
A nouveau défi, nouvelle tête avec l'arrivée annoncée de Marc Widong. Alors que le ministre du Logement demande à l'opérateur public plus de logements sur le plateau (et surtout à tarif plus abordable), le Fonds fait appel à un ancien des CFL pour mettre ce projet sur de bons rails.
Le Kirchberg se veut plus abordable
Le Ministère du Logement entend se servir des espaces gérés par le Fonds Kirchberg pour développer non seulement plus d'habitats, mais surtout des logements à tarifs accessibles. Que ce soit pour la location ou la vente. A terme, le quartier pourrait donc compter près de 27.000 habitants mais surtout une bonne mixité sociale.
Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone - bvd Kennedy - Kirchberg -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Valse de déménagements ministériels en préparation
Pour répondre au manque de place, plusieurs bâtiments du centre de la capitale utilisés par le gouvernement s'apprêtent à être désertés d'ici à l'horizon 2022. Direction Kirchberg, Cloche d'Or ou Hamm. Avec l'idée de libérer des espaces et «créer des logements».
L'habitat se fait innovant à l'Ouest du Kirchberg
Le Fonds Kirchberg recherche l'investisseur qui voudra miser sur son nouveau projet d'habitat, Kiem 2050. Un concept de 155 appartements (dont bon nombre en colocation) avec ateliers bricolage, chambres d'amis ou de vastes espaces de réception à partager entre occupants.
La SNHBM construira 300 logements en un an, son record
Face à la demande, la Société nationale des habitations à bon marché (SNHBM) continuera à produire des logements à un rythme élevé et compte mettre en chantier 300 logements sur sept sites en 2019. C'est bien plus que l'objectif moyen fixé jusqu'en 2024.
Lokales,Neue Wohnungen Quartier Réimerwee, Kirchberg.Wohnungsbau.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort