Changer d'édition

Un centre de recherches spatiales européen au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 28.11.2019 Cet article est archivé

Un centre de recherches spatiales européen au Luxembourg

Jan Wörne, le directeur général de l'ESA et Etienne Schneider, vice-Premier ministre, paraphent l'accord à Séville.

Un centre de recherches spatiales européen au Luxembourg

Jan Wörne, le directeur général de l'ESA et Etienne Schneider, vice-Premier ministre, paraphent l'accord à Séville.
Photo: Luxembourg Space Agency
Luxembourg 2 min. 28.11.2019 Cet article est archivé

Un centre de recherches spatiales européen au Luxembourg

Maurice FICK
Maurice FICK
C'est un signe fort envoyé à l'industrie spatiale européenne. L'accord signé mercredi entre l'Agence spatiale européenne et le Grand-Duché donne naissance au «Centre européen d'innovation pour les ressources spatiales» qui s'implantera au Luxembourg.

Etienne Schneider a quasiment décroché la Lune pour son presque «dernier-né» de l'aventure space mining: le centre de recherches spatiales. A peine vient-il d'annoncer sa venue au monde sous l'étoile 2020 à Cologne que voilà la future structure déjà portée par un parrain de poids, l'Agence spatiale européenne (ESA). Le centre de recherches ne sera donc pas simplement national mais d'emblée européen.


Le second étage du Centre de recherches pourrait être boosté par des projets à l'échelle européenne.
Top départ pour le centre de recherches spatiales
Le ministre de l'Économie veut voir la structure scientifique ouvrir avant la fin 2020. Avec un objectif clair: se pencher sur l'exploration et l'exploitation des ressources liquides ou minérales que l'homme pourra trouver dans l'espace.

La nouvelle a été mise sur orbite à Séville, mercredi, par deux petites signatures. Dans le cadre du Conseil ministériel de l'ESA Space19+ (qui réunit les ministres européens chargés des activités spatiales), Etienne Schneider, vice-Premier ministre, et Jan Wörner, directeur général de l'ESA, ont paraphé l'accord qui renforce la coopération de l'agence européenne et de l'Agence spatiale luxembourgeoise dans le domaine des ressources spatiales et de l'innovation.

Le partenariat stratégique de l'ESA est à lire comme «un vrai message de reconnaissance pour tout ce que le Luxembourg fait depuis trois à quatre ans», explique une source proche du dossier en faisant référence à l'initiative SpaceResources.lu, lancée en 2016 pour promouvoir et développer la recherche, les aspects économiques et juridiques des ressources spatiales. 

Le conseil ministériel de l'ESA réunit les Etats membres et observateurs de l'ESA tous les deux à trois ans pour statuer sur les nouvelles propositions et le financement pour les années de travaux. Ces 27 et 28 novembre, il se déroule à Séville, en Espagne.
Le conseil ministériel de l'ESA réunit les Etats membres et observateurs de l'ESA tous les deux à trois ans pour statuer sur les nouvelles propositions et le financement pour les années de travaux. Ces 27 et 28 novembre, il se déroule à Séville, en Espagne.
Photo: Luxembourg Space Agency

Cette légitimisation de la stratégie nationale devrait booster dès sa création, le  futur Centre européen d'innovation pour les ressources spatiales. Agence spatiale intergouvernementale, l'ESA est, au regard de son budget de plus de 5.700 millions d'euros en 2019, la troisième agence spatiale dans le monde derrière la NASA et l'Administration spatiale chinoise. Elle coordonne les projets spatiaux de 21 pays européens. Autant dire que l'appui de l'ESA donne un vrai périmètre européen au projet luxembourgeois. 

«Hébergé au Luxembourg»


This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station on August 2, 2018.  / AFP PHOTO / EUROPEAN SPACE AGENCY / Alexander GERST / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ESA / Alexander Gerst" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
La Space Agency définitivement sur orbite
L'éducation, la communication et l'assistance au secteur spatial restent au cœur de la mission de la Luxembourg Space Agency (LSA) qui fête ce jeudi sa première année d'existence.

Le Centre européen d'innovation en matière de ressources spatiales a pour mission première de se concentrer d'abord sur l'extraction, le traitement et l'utilisation des ressources spatiales pour faire progresser l'exploration spatiale. Le développement d'«une technologie qui transforme les ressources de l'espace en oxygène et en eau, en carburant ou en matériaux de construction», créera de «nouvelles perspectives pour l'exploration du système solaire en Europe et offrira de nouvelles opportunités commerciales, ainsi des avantages sur Terre», résume l'Agence spatiale luxembourgeoise dans son communiqué daté du 27 novembre. 


This picture released by the European Space Agency on December 20, 2013 of an artists impression of Rosettas lander Philae (back view) on the surface of comet 67P/Churyumov-Gerasimenko. Philae will be deployed to the comet in November 2014 where it will make in situ observations of the comet surface, including drilling 23cm into the subsurface to extract material for analysis in its on board laboratory. An alarm clock in deep space was expected on January 20, 2014 to wake up the comet probe Rosetta ahead of a key phase in its 10-year mission, European scientists said. Rosetta's onboard computer was programmed to give the wakeup call at 1000 GMT, but it would take at least seven hours for mission control to get confirmation it has worked, they said. The craft was launched in 2004 on a trek of seven billion kilometres (4.3 billion miles) around the inner Solar System.
RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ESA MEDIALAB" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
L'espace s'installe sur les bancs de l'Uni
Les premiers cours du master interdisciplinaire d'espace débutent ce lundi 16 septembre à l'Université de Luxembourg. Un nouveau diplôme axé sur l'exploitation des ressources spatiales.

Son objectif à présent est de mettre en place «les installations qui permettront aux chercheurs publics et privés de toute l'Europe d'effectuer des recherches au sol sur les ressources spatiales, créant ainsi le principal centre européen pour l'utilisation des ressources spatiales». 

Il n'est pas précisé dans l'accord où exactement sera implanté le futur centre de recherches mais il est convenu qu'«il sera hébergé et qu'il aura sa structure opérationnelle au Luxembourg», affirme le porte-parole d'Etienne Schneider. Fait est qu'au ministère «on est en train de définir les profils des personnes qui mettront le centre sur pied au Luxembourg».


Sur le même sujet

La Nasa et l'Allemagne dans l'orbite du Grand-Duché
Les agences spatiales américaine et allemande viennent de signer un accord de coopération avec leur homologue luxembourgeois. L'échange d'informations entre les deux structures pourrait bénéficier au projet de retour de l'homme sur la lune.
A Washington, l'Agence spatiale luxembourgeoise vient de signer deux accords de coopération majeurs.
Top départ pour le centre de recherches spatiales
Le ministre de l'Économie veut voir la structure scientifique ouvrir avant la fin 2020. Avec un objectif clair: se pencher sur l'exploration et l'exploitation des ressources liquides ou minérales que l'homme pourra trouver dans l'espace.
Le second étage du Centre de recherches pourrait être boosté par des projets à l'échelle européenne.
L'espace s'installe sur les bancs de l'Uni
Les premiers cours du master interdisciplinaire d'espace débutent ce lundi 16 septembre à l'Université de Luxembourg. Un nouveau diplôme axé sur l'exploitation des ressources spatiales.
This picture released by the European Space Agency on December 20, 2013 of an artists impression of Rosettas lander Philae (back view) on the surface of comet 67P/Churyumov-Gerasimenko. Philae will be deployed to the comet in November 2014 where it will make in situ observations of the comet surface, including drilling 23cm into the subsurface to extract material for analysis in its on board laboratory. An alarm clock in deep space was expected on January 20, 2014 to wake up the comet probe Rosetta ahead of a key phase in its 10-year mission, European scientists said. Rosetta's onboard computer was programmed to give the wakeup call at 1000 GMT, but it would take at least seven hours for mission control to get confirmation it has worked, they said. The craft was launched in 2004 on a trek of seven billion kilometres (4.3 billion miles) around the inner Solar System.
RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ESA MEDIALAB" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
La Space Agency définitivement sur orbite
L'éducation, la communication et l'assistance au secteur spatial restent au cœur de la mission de la Luxembourg Space Agency (LSA) qui fête ce jeudi sa première année d'existence.
This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station on August 2, 2018.  / AFP PHOTO / EUROPEAN SPACE AGENCY / Alexander GERST / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ESA / Alexander Gerst" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
LSA, l'agence spatiale du Luxembourg
Le ministre de l'Economie a dévoilé l'Agence spatiale du Luxembourg mercredi matin au Mudam. Etienne Schneider a surtout lié les mains du prochain gouvernement qui devra donner une structure juridique claire à ce «one-stop-shop de l'espace» confié à Marc Serres.