Changer d'édition

Un cas de variole du singe détecté chez un enfant
Luxembourg 2 min. 17.08.2022
Au Luxembourg

Un cas de variole du singe détecté chez un enfant

La nouvelle a de quoi alarmer. Et pour cause, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la majorité des cas recensés jusqu'ici concerne des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.
Au Luxembourg

Un cas de variole du singe détecté chez un enfant

La nouvelle a de quoi alarmer. Et pour cause, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la majorité des cas recensés jusqu'ici concerne des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 17.08.2022
Au Luxembourg

Un cas de variole du singe détecté chez un enfant

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Le ministère de la Santé a assuré que celui-ci se trouve dans un état stable et non inquiétant. Il est actuellement à l'isolement.

L'évolution de la variole du singe au Luxembourg ne cesse d'inquiéter. Selon le dernier rapport de la Santé, pas moins de 41 cas de variole du singe ont été détectés au Luxembourg. Alors que la campagne de vaccination vient d'être lancée ce mardi, grâce aux 1.500 doses reçues dans le cadre d'une commande européenne.


La variole du singe s’étend en Belgique
Le pays devra attendre le quatrième trimestre pour disposer de doses vaccinales en nombre suffisant.

La Santé a fait part d'une nouvelle pour le moins interpellante: un cas de variole du singe a été détecté chez un enfant en bas âge. «L'enfant se trouve dans un état stable et non inquiétant et il est placé en isolement», a tout de suite tempéré le ministère. «L'inspection sanitaire a effectué une visite au foyer de jour fréquenté par l'enfant en début d'après-midi», a également précisé la Santé.

La nouvelle a de quoi alarmer. Et pour cause, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la majorité des cas recensés jusqu'ici concerne des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, pas exclusivement toutefois. Cette nouvelle intervient quelques semaines après la découverte de deux cas de variole du singe détectés pour la première fois chez des enfants. Les cas avaient toutefois été recensés aux Etats-Unis. Quatre cas de variole du singe ont également été détectés chez des enfants en France depuis lors. 

Le tracing a été réalisé

De son côté, la Santé précise que le contact tracing a été réalisé et les personnes concernées ont été informées de la contamination de l'enfant. «Le foyer de jour en question reste opérationnel, aucun autre enfant présentant à ce stade des symptômes. Les enfants et adultes ayant eu un contact potentiel avec l'enfant infecté ne sont pas des personnes à risque de développer des formes graves de la maladie. Néanmoins, l’inspection sanitaire restera en contact journalier avec les parents et le personnel du foyer afin de détecter tout début de symptômes.»


A man receives a dose of an Imvanex vaccine used to protect against Monkeypox virus at a Monkeypox vaccination site inside the Centre gratuit d'information, de depistage et de diagnostic (CeGIDD) in Lille, northern France, on August 6, 2022. (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
La Belgique désarmée face à la variole du singe
En raison du manque de vaccins, de nombreux Belges prennent la direction de la France pour recevoir la protection ad hoc.

La direction de la Santé a indiqué une nouvelle fois qu'il est important de se protéger contre le virus et d'éviter les situations à risque afin de limiter la propagation de celui-ci. «Les personnes infectées doivent être isolées et éviter tout contact avec d’autres personnes, couvrir les lésions et boutons et de respecter les mesures d’hygiène habituelles, y inclus l’hygiène des mains. Parmi les mesures de protection, il est conseillé de réduire le nombre de ses partenaires sexuels et de ne pas partager les effets personnels avec des personnes infectées ou qui ont été en contact avec des personnes infectées (linge de lit, serviette, rasoir, etc.)».  

À noter que la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) fera un point sur l'évolution du virus au Grand-Duché lors d'une conférence presse prévue ce vendredi. Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), 31.665 cas dont 12 décès ont été recensés dans le monde.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé détaille ce mercredi les recommandations à suivre dans le cas d'une personne suspectée d'avoir contracté le coronavirus. L'appel au numéro d'urgence 112 ou au 247-85650 (Inspection sanitaire) constitue la priorité.
«Les personnes qui ne présentent aucun des symptômes du coronavirus ne sont pas considérées comme suspectes», explique la ministre de la Santé, Paulette Lenert