Changer d'édition

Un cas de peste porcine limiterait les loisirs
Luxembourg 4 min. 01.04.2019

Un cas de peste porcine limiterait les loisirs

Un cas de peste porcine limiterait les loisirs

Photo: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 01.04.2019

Un cas de peste porcine limiterait les loisirs

Maurice FICK
Maurice FICK
Si le virus de la peste porcine passait la frontière, toutes les activités humaines dans la forêt concernée, seraient immédiatement interdites. Ce qui «pourrait avoir un impact sur le tourisme» au Luxembourg, reconnaissent les ministres.

Que se passera-t-il concrètement au Luxembourg si un cas de peste porcine africaine est avéré? C'est la question directe posée par la députée et présidente du groupe parlementaire du CSV, Martine Hansen alors que le virus de la peste porcine africaine contamine de plus en plus le débat politique au Luxembourg.

Deux ministres, Romain Schneider (LSAP), ministre de l'Agriculture, et Carole Dieschbourg (Déi Gréng), ministre de l'Environnement, s'y sont mis pour lui répondre de manière claire et précise. Si un sanglier devait être porteur du virus sur le sol luxembourgeois «une zone infectée serait définie et dans une première phase, toutes les activités comme la chasse, les travaux forestiers ou les activités de loisir comme la promenade ou le VTT seraient interdites pour limiter les mouvements des sangliers».

Tirer un maximum de sangliers

Une éventualité qui ne relève plus de la fiction depuis qu'à la mi-février un sanglier avait été  retrouvé mort du côté de Differt, à trois kilomètres à peine de la frontière. Il était porteur du virus tueur. Infecté, le sanglier comme le porc malade, ont rapidement des symptômes et meurent vite. Rappelons toutefois qu'il n'y a aucun danger pour l'homme, y compris s'il ingère de la viande contaminée.

Et les ministres de préciser qu'ensuite la zone contaminée «sera divisée en différentes surfaces dans lesquelles il s'agira de trouver les cadavres de sangliers, pour les tester et les évacuer et de tirer un maximum de sangliers».

Selon l'envergure des mesures qui seraient prises par l'Administration des services vétérinaires mais aussi selon la taille du territoire qui serait concerné et la durée de l'interdiction formelle de bouger dans la zone infectée, la peste porcine «pourrait aussi avoir un impact sur le tourisme» si effectivement des forêts devaient être impraticables pour une longue durée, reconnaissent déjà Dieschbourg et Schneider.


La trop petite zone blanche en cours de création aux yeux des chasseurs a «tout au plus une fonction d'alibi».
Qui éradiquera les sangliers de la «zone blanche» ?
Aussitôt la clôture contre la peste porcine dressée, se posera la question du dépeuplement de tous les sangliers dans la zone blanche. La fédération des chasseurs juge «tout à fait insuffisante» la solution retenue .

Le ministre face aux députés ce jeudi

L'urgence de la situation et sa prise en compte au plus haut niveau s'est matérialisée pas plus tard que vendredi 29 mars 2019. Les ministres réunis en conseil ont approuvé le projet de règlement grand-ducal déterminant «les mesures de prévention contre l'introduction et la propagation de la peste porcine africaine». Ce projet de règlement crée la fameuse «zone blanche» le long de la frontière belgo-luxembourgeoise, à l'intérieur de laquelle il sera procédé au dépeuplement préventif des sangliers sous peu.


Clôture contre la peste porcine: «C'est un cas d'urgence»
Les militaires érigent la clôture de 8 km à la frontière belgo-luxembourgeoise. Elle doit éviter qu'un sanglier, atteint de peste porcine, n'arrive au Luxembourg. Le pays compte près de 100.000 porcs d'élevage. «On est dans un cas d'urgence», explique le Dr Wildschutz.

Le ministre de l'Agriculture, Romain Schneider (LSAP), doit faire le point jeudi à 15h30 devant les députés de la Commission de l'Agriculture et devra, sans nul doute, répondre à de nombreuses interrogations qui agitent les riverains de l'actuelle zone de surveillance et, en premier lieu, les éleveurs de porcs.

Et si un porc était contaminé au Luxembourg?

La question que redoute tout éleveur porcin appelle une réponse ministérielle sans ambages. Si un cas de peste porcine africaine devait surgir chez un cochon dans ce cas «tous les cochons de cette exploitation seront tués» et «une zone de confinement de trois kilomètres, respectivement une zone de surveillance de dix kilomètres seront mises en place, dans lesquelles les exploitations porcines seront placées sous surveillance officielle».

Les agriculteurs qui verraient leur cheptel réduit à zéro à cause d'un cas de peste porcine seront «naturellement dédommagés», précise le ministère de l'Agriculture.

Dans toutes les zones touchées, des règles strictes devront alors être appliquées pour le transport de cochons d'une ferme vers une autre mais aussi d'une exploitation vers un abattoir. Actuellement, près de 100.000 porcs sont élevés au Grand-Duché.

Fourrages et raisins peuvent-ils être touchés?

A la députée Martine Hansen qui s'inquiète de savoir si les raisins des bords de la Moselle luxembourgeoise pouvaient souffrir du passage du virus, la réponse est claire. Si la maladie devait se manifester du côté de la région de la Moselle «cela n'aurait aucune conséquence directe sur les vendanges», assure le ministre de la Viticulture.

Il est moins formel pour ce qui concerne la transmission du virus par les fourrages ou les pailles. «Ce n'est pas encore clairement défini et une série d'études, sur ces questions, sont en cours».

Sur le terrain, les militaires continuent ce lundi de planter les piquets pour ériger la clôture contre la peste porcine africaine à la frontière avec la Belgique dans le sud-ouest du pays. La question de l'éradication des sangliers dans la future «zone blanche» est posée mais pas encore tranchée.


Sur le même sujet

Une clôture de 8 kilomètres contre la peste porcine
Comme en Belgique, le gouvernement luxembourgeois va ériger «dans les prochains jours» une clôture de 8 kilomètres de long qui s'étendra de Steinfort à Pétange. Il étudie aussi la possibilité de créer une «zone blanche» qui sera alors vidée de ses sangliers.
Un sanglier contaminé retrouvé à la frontière
Le virus de la peste porcine se rapproche plus que jamais de la frontière luxembourgeoise. La carcasse d'un sanglier contaminé, "viropositif" a été découverte à seulement trois kilomètres du pays.
La peste porcine à nos frontières
La question n'est plus de savoir si la peste porcine va toucher le Luxembourg, mais quand, selon les spécialistes. Les éleveurs de porcs craignent surtout une interdiction d'exporter.
Peste porcine: aucun cas au Luxembourg
La propagation de la peste porcine africaine, pour laquelle il n’existe pas de vaccin, fait rage en Europe depuis plusieurs mois et inquiète les éleveurs de porcs. Heureusement, pour l'heure, aucun cas n'a été au Luxembourg, qui a tout de même mis en place des mesures préventives.