Changer d'édition

Un cas d'hépatite A dans une école de Schifflange
Luxembourg 08.02.2019

Un cas d'hépatite A dans une école de Schifflange

L'école Albert Wingert de Schifflange

Un cas d'hépatite A dans une école de Schifflange

L'école Albert Wingert de Schifflange
Lucien Wolff
Luxembourg 08.02.2019

Un cas d'hépatite A dans une école de Schifflange

Un cas d'hépatite A a été signalé dans une classe de cycle 1 de l'école Albert Wingert. Selon les autorités sanitaires, la situation est sous contrôle.

(LuWo trad. ChB) - Vendredi matin, le docteur Pierre Weicherding, médecin responsable de la Division de l'inspection sanitaire au sein du ministère de la Santé, a pris place parmi les élus au conseil communal de Schifflange.

Le bourgmestre Paul Weimerskirch (CSV) est allé droit au but: dans une classe de premier cycle de l'école Albert Wingert, un cas d'hépatite A a été découvert. Le bourgmestre a indiqué qu'il avait lui-même été informé des faits mercredi matin par le directeur de l'école et l'infirmière en service. 

Mauvaise communication

La communication a connu quelques couacs. D'abord, sur ordre direct du département de la Santé, les salles de classe ont été désinfectées par le personnel de la commune, sans que la mairie ne soit informée. Or, le personnel de nettoyage de la commune n'a pas été formé pour cela, a déclaré le bourgmestre.

Ensuite, mercredi à 16 heures, seuls les parents qui sont venus récupérer leur enfant à l'école ont été informés de la situation, ce qui a provoqué inquiétudes et incompréhension du côté de la communauté des parents d'élèves.

Contagieuse mais sans complication

Contagieuse, mais généralement sans complication, l'hépatite A est une maladie infectieuse virale très répandue qui guérit généralement bien a rassuré le docteur Pierre Weicherding face aux élus.

La période d'incubation est généralement de 30 jours mais peut durer jusqu'à 50 jours. Le ministère de la Santé a également été informé mercredi et aurait immédiatement pris les mesures nécessaires.

Le Dr Pierre Weicherding a souligné que tout avait été mis en œuvre pour prévenir la propagation de la maladie. Il a assuré qu'il n'y avait aucun problème pour les enfants et que l'école pouvait continuer à fonctionner normalement.

De leur côté, les conseillers communaux ont voulu savoir quoi faire ensuite. Ils ont demandé que tous les parents soient informés et rassurés le plus tôt possible par le ministère de la Santé. Cependant, ils n'ont pas reçu de réponse concrète.