Changer d'édition

Un cadeau de Noël pour la police et l'armée
Luxembourg 16 15.11.2019 Cet article est archivé

Un cadeau de Noël pour la police et l'armée

L'hélicoptère Airbus H145M

Un cadeau de Noël pour la police et l'armée

L'hélicoptère Airbus H145M
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 16 15.11.2019 Cet article est archivé

Un cadeau de Noël pour la police et l'armée

Maurice FICK
Maurice FICK
Le nouvel Airbus H145M estampillé «Police Lëtzebuerg» servira aussi bien pour des missions policières que militaires. L'engin a été accueilli officiellement par deux ministres ce vendredi après-midi à l'aéroport.

Caméra de vision diurne et nocturne haute résolution à l'avant, treuil, technologie de communication avancée,... le tout nouvel Airbus H145M a officiellement été accueilli vendredi 15 novembre par François Bausch, ministre de la Sécurité intérieure, et Taina Bofferding, ministre de l'Intérieur, dans le salon d'honneur de l'aéroport du Findel, en présence de Peter Dohmen, directeur général de l'agence OTAN de soutien et d'acquisition.

Déjà à l'essai au Luxembourg depuis plus d'une semaine, l'engin sera opérationnel 24h/24 et aussi bien utilisé pour le transport que la recherche de personnes, l'évacuation sanitaire ou  la lutte contre des incendies. Un second appareil identique doit encore être livré avant la fin de l'année. Les deux devraient être visibles dans le ciel luxembourgeois et au-delà des frontières dès début 2020. Ils ne sont pas armés mais pourront l'être à l'avenir.


Construits pour le transport, la reconnaissance, la recherche et le sauvetage, l'appui feu et l'évacuation de blessés, ils serviront aussi bien à la police qu'à l'armée luxembourgeoises.
Deux hélicoptères aux missions doubles
Les deux appareils qui doivent être livrés au second semestre 2019 permettront de créer la première «composante aérienne» de l'armée luxembourgeoise qui ne dispose d'aucun aéronef pour l'heure, et renforceront la toute petite flotte de la police.


La «composante aérienne» de l'armée luxembourgeoise devrait rapidement s'étoffer puisque trois autres hélicoptères ont été commandés. L'Etat déboursera autour de 125 millions d'euros, tandis que l'enveloppe pour les deux hélicoptères Airbus H145M s'élève à 24 millions d'euros. Auxquels il faut rajouter 15 millions pour des contrats de maintenance, la mise à disposition du personnel et les infrastructures.


Sur le même sujet

L'A400M luxembourgeois atterrira en avance au Findel
Le drapeau luxembourgeois figure déjà sur son empennage. Depuis ses hangars de Séville, Airbus fait savoir que le futur avion militaire de l'armée luxembourgeoise est en train d'être mis en peinture. Il sera livré dans six mois.
Deux hélicoptères aux missions doubles
Les deux appareils qui doivent être livrés au second semestre 2019 permettront de créer la première «composante aérienne» de l'armée luxembourgeoise qui ne dispose d'aucun aéronef pour l'heure, et renforceront la toute petite flotte de la police.
Construits pour le transport, la reconnaissance, la recherche et le sauvetage, l'appui feu et l'évacuation de blessés, ils serviront aussi bien à la police qu'à l'armée luxembourgeoises.