Changer d'édition

Un bouclier de 8,8 milliards d'euros contre le covid-19
Luxembourg 2 min. 25.03.2020

Un bouclier de 8,8 milliards d'euros contre le covid-19

Selon Xavier Bettel, l'économie nationale a les reins solides, ce qui permet au pays de déployer une aide financière conséquente

Un bouclier de 8,8 milliards d'euros contre le covid-19

Selon Xavier Bettel, l'économie nationale a les reins solides, ce qui permet au pays de déployer une aide financière conséquente
Luxembourg 2 min. 25.03.2020

Un bouclier de 8,8 milliards d'euros contre le covid-19

Olivier TASCH
Olivier TASCH
Le Premier ministre a fait le point, ce mercredi, sur la situation liée au coronavirus. Il annonce un paquet de mesures conséquent afin de soutenir l'économie nationale alors que 1.333 personnes sont désormais infectées.

 «La situation est sérieuse», a lancé d’emblée le Premier ministre Xavier Bettel. Afin de limiter les effets négatifs de la crise sanitaire sur l'économie du pays, le gouvernement sort l'artillerie lourde et annonce un paquet de mesures à hauteur de 8,8 milliards d'euros soit 14% du PIB. «C'est la bonne santé économique du pays», estime le ministre d'Etat qui permet de brandir ce bouclier financier face aux conséquences des mesures de confinement. 

L'instrument du chômage partiel est en première ligne, puisque plus de 8.000 entreprises ont déjà formulé une demande. Mais en considérant, les secteurs directement touchés par les décisions de fermetures, à savoir la construction, l'horesca ou le commerce, 15.000 entreprises et 100.000 salariés sont potentiellement concernés. Une enveloppe de 500 millions d'euros par mois est prévue à cet égard.


The shelves in the meat section of a Berlin supermarket are empty on March 23, 2020, amid a new coronavirus COVID-19 pandemic. (Photo by John MACDOUGALL / AFP)
Un plan de plus de mille milliards d'euros en Allemagne
Le Bundestag a adopté mercredi des mesures globales d'un montant proche de 1.100 milliards d'euros destinées à permettre à la première économie européenne de faire face aux conséquences de la pandémie de nouveau coronavirus.

Xavier Bettel a assuré que dans ce cadre, «il n'y aura pas de complications administratives, une demande formelle équivaudra à une approbation». Les vérifications détaillées des formulaires seront faites a posteriori et il y aura éventuellement des rectifications.

Les entreprises de maximum 9 salariés bénéficieront d'une aide immédiate de 5.000 euros; un budget global de 50 millions d'euros est ici prévu. L'aide directe aux PME, avec un montant maximum de 500.000 euros par entité, a aussi été confirmée et représente, pour l'heure, une enveloppe totale de 300 millions d'euros. 

Nous devons être solidaires et mutualiser la dette liée au coronavirus au niveau européen.

Xavier Bettel, Premier ministre

Les reports de charges et d'impôts annoncés représentent quant à eux à 4,5 milliards d'euros de recettes en moins pour l'Etat. Mais ce montant sera bien encaissé plus tard. Le remboursement immédiat de la TVA représente quant à lui 50 millions d'euros. Enfin, une garantie de 2,5 milliards d'euros a été provisionnée pour assurer les crédits. Par ailleurs le budget de crise pour le personnel et le matériel équivaut quant à lui à 128 millions d'euros.    

Au besoin, le Premier ministre a annoncé que l'Etat fera un emprunt. A ce titre, il soutient l'idée de la création de coronabonds au niveau de l'UE. Car selon Bettel,  «si l'Allemagne ou le Luxembourg, auront accès à des taux raisonnables sur les marchés, ce ne sera pas le cas de l'Italie. Pour que tout le monde ait accès à des fonds, nous devons être solidaires et mutualiser la dette liée au coronavirus au niveau européen.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le virus continue de provoquer l'inquiétude
Angoisse croissante, précautions au supermarché ou encore pétition pour l'annulation des examens... Le coronavirus n'a pas fini de faire parler de lui et de soulever des interrogations. La rédaction répond à vos questions.
Un demi-milliard d'euros pour le chômage partiel
Entre 6.000 et 7.000 entreprises ont déjà formulé une demande de chômage partiel a annoncé, ce mercredi, le ministre du Travail, Dan Kersch. L'Etat déboursera au moins un demi-milliard d'euros, voire plus si la crise se prolonge.
Sommerinterview Dan Kersch, Minister Sort, Arbeit, Sozial und Solidarwirtschaft, Belval, Esch Alzette, , Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Dans la crainte d'une crise sociale
Le ministre du Travail et les partenaires sociaux avaient rendez-vous, ce mardi. Il s'agissait de préparer l'après-crise en essayant de modérer les effets négatifs sur l'emploi. Les licenciements dans les entreprises effectuant du chômage partiel pourraient ainsi être interdits.
Visite Luxlait, Besichtigung neues Hochregallager. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un «plan de stabilisation» conséquent en préparation
Alors que la Commission européenne a validé, mardi, un régime d'aide à destination des entreprises à hauteur de 300 millions d'euros, d'autres mesures seront annoncées d'ici la fin de semaine par le ministère de l'Economie. Pour un volume global bien supérieur à celui autorisé par Bruxelles.