Changer d'édition

Un bonus financier pour les étudiants en médecine
Luxembourg 4 min. 24.06.2020

Un bonus financier pour les étudiants en médecine

Pour l'année académique 2019-2020, 64 étudiants sont inscrits à l'uni dans les trois années de formation de médecin généraliste

Un bonus financier pour les étudiants en médecine

Pour l'année académique 2019-2020, 64 étudiants sont inscrits à l'uni dans les trois années de formation de médecin généraliste
Photo: Noémie Piscitelli
Luxembourg 4 min. 24.06.2020

Un bonus financier pour les étudiants en médecine

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
L'indemnité versée aux médecins en cours de formation va être augmentée de plus de 800 euros en première année. Les maîtres de stage aussi se voient revalorisés. Par ailleurs, l'obtention du diplôme d'étude spécialisé en médecine se fera au bout de quatre ans.

Effet de la crise sanitaire ou pas, toujours est-il que la formation de personnels soignants continue de se développer au Grand-Duché. Après l'idée d'une école d'infirmières franco-luxembourgeoise, le lancement d'un bachelor en médecine lors de la prochaine rentrée académique qui réunit à l'heure actuelle une cinquantaine d'inscriptions, et l'enseignement de deux spécialités médicales, l'oncologie et la neurologie prévu à partir de 2021, le Luxembourg s'apprête à revaloriser les indemnités des médecins en voie de formation. D'un montant forfaitaire de 3.300 euros actuellement, celles-ci passeront à 4.175 euros en première année pour atteindre 1.000 euros de plus en cinquième année.

Présenté ce mercredi devant les commissions de l'Enseignement supérieur et de la Santé par un représentant du ministère de l'Enseignement supérieur, le projet de loi 7531 précise en outre que si ces montants seront indexés, les étudiants-médecins ne pourront pas profiter de la bourse étudiante. Parallèlement, le texte prévoit aussi d'augmenter de 200 à 300 euros l'indemnité mensuelle du maître de stage, prévue pour la supervision d'un médecin en voie de formation.


Deux autres spécialités médicales au programme de l’Uni
Alors qu’à la rentrée prochaine l'Université du Luxembourg proposera un bachelor en médecine, les étudiants pourront prochainement suivre deux nouvelles spécialisations à partir de 2021: l’oncologie et la neurologie.

Si le maître de stage ne peut pas superviser en même temps plus de deux médecins en voie de formation, il est aussi tenu à une contribution financière aux indemnités allouées aux médecins en voie de formation. D'un montant de 250 euros par mois lors de la troisième année de stage, cette participation passera à 500 euros l'année suivante, puis à 750 euros lors de la cinquième année de stage.

Par ailleurs, à l’heure actuelle, seule une formation de médecin généraliste est proposée à l'Université de Luxembourg (Uni). Pour l'année académique 2019-2020, 64 étudiants sont inscrits dans les trois années d’études et quelque 15 médecins généralistes obtiennent leur diplôme par année. La formation a débuté en 2004 et a depuis diplômé 115 médecins généralistes.


Les médecins formés en médecine générale toucheront une indemnité mensuelle de 3.300 euros à compter de l'été 2019.
Les futurs médecins seront mieux rémunérés
Le Conseil de gouvernement a revu à la hausse ce vendredi les indemnités et aides financières pour les médecins en voie de spécialisation. Un «incitant positif nécessaire» pour rendre plus attractive une profession qui souffre d'une pénurie.

Toutefois, le futur texte de loi prévoit quatre années de formation pour décrocher le diplôme d'étude spécialisé en médecine. En effet, l'étudiant qui obtient un «diplôme de Master» et devient médecin généraliste après trois ans d'étude devra encore suivre deux semestres de recherche. Avec la particularité que ces derniers pourront être complétés plus tard pendant la carrière professionnelle d'un médecin généraliste. Au risque, comme l'ont soulevé plusieurs députés, de se retrouver avec «deux classes» de médecins généralistes sur le terrain. Une objection rapportée sur le site de la Chambre.

Pour rappel, les étudiants pourront suivre deux nouvelles spécialisations médicales à partir de 2021: l'oncologie et la neurologie, deux spécialités qui viennent compléter les travaux du Luxembourg Institute of Health. Selon le ministère de l'Enseignement supérieur, la majeure partie de ces formations de cinq ans se déroulera sous forme de cours pratiques sur le terrain via un «enseignement clinique», ainsi que le rapporte le site de la Chambre.
Concernant le volet théorique de ces spécialisations, des «professeurs invités» arriveront d'autres universités de la Grande Région dans le cadre de synergies mises en place, tandis que l'Uni a elle-même l'intention de recruter deux nouveaux professeurs.

S'il existe actuellement quelque 25 internistes ou oncologues médicaux, et 39 neurologues au Luxembourg, l'Uni estime à trois le nombre d’étudiants par an dans chacune de ces deux formations visées, ce qui devrait donner un total de 15 étudiants pour chaque spécialisation.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La réserve sanitaire se met en veille
Les personnes recrutées par l'Etat pendant l'état de crise ont reçu l'autorisation de reprendre leurs activités mais elles devront rester à disposition du ministère de la Santé à raison de 16h par semaine selon Marc Hansen. Une approche que ne partage pas l'opposition qui évoque un système inégalitaire.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 Stock  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Former plus d'infirmières en partenariat avec la France
Si la pandémie semble marquer quelque peu le pas ces derniers jours, l'idée d'accroître les personnels de santé continue de faire son chemin. Pour cela, Xavier Bettel plaide pour la mise sur pied d'une école spécialisée financée par Paris et le Grand-Duché.
visite aménagements Covid-19 au CHEM - Xavier  Bettel - Paulette Lenert - - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les médecins tirent la sonnette d'alarme
L'AMMD est très préoccupée par la pénurie annoncée de médecins au Luxembourg et prévient qu'à l'horizon 2030 la situation pourrait devenir catastrophique. Les médecins et dentistes attendent surtout des réponses de leurs deux ministres de tutelle.
Le Luxembourg peine à garder ses médecins
Pour attirer plus de généralistes luxembourgeois après leurs études à l'étranger, le pays envisage de recourir à la sensibilisation et aux incitations financières. Le prochain lancement d'un bachelor en études médicales en 2020 devrait également aider à retenir les talents au Grand-Duché.
Le Grand-Duché envisage des incitations financières pour faire revenir les généralistes luxembourgeois au pays.
Les futurs médecins seront mieux rémunérés
Le Conseil de gouvernement a revu à la hausse ce vendredi les indemnités et aides financières pour les médecins en voie de spécialisation. Un «incitant positif nécessaire» pour rendre plus attractive une profession qui souffre d'une pénurie.
Les médecins formés en médecine générale toucheront une indemnité mensuelle de 3.300 euros à compter de l'été 2019.
«La pénurie de médecins se ressent déjà»
Alors que ces dernières années, les ministres de la Santé ont toujours réfuté le manque de médecins au Luxembourg, le monde médical constate, chiffres à l'appui, que la situation se dégrade.