Un blog royalement à la mode

En ligne depuis juin 2011, "Royalement Blog" s'intéresse à tout ce qui touche les monarchies belge et luxembourgeoise. Les têtes couronnées, une passion qui anime le blogueur Valentin Dupont. Il  revient pour nous sur la création de son blog qui marche fort depuis l'annonce du mariage princier.

"Mon blog n'a pas le succès de celui de "Noblesse et Royautés" mais avec ses 1.000 visites par jour en moyenne, il ne se débrouille pas mal", explique Valentin Dupont, son créateur.

Cet étudiant en deuxième année de sciences politiques à L'UCL de Mons est avant tout un passioné d'histoire: "C'est ma passion pour l'histoire qui m'a mené à m'intéresser aux monarchies belge et luxembourgeoise", poursuit-il, "Cela fait des années que je collecte des données et j'ai eu envie de partager tout ce que je savais avec d'autres."

"Royalement Blog" a reçu 350.000 visites depuis juin 2011, date de sa création. Valentin Dupont le tient seul et s'en occupe tous les jours. Mais depuis l'annonce du mariage princier, les commentaires se font de plus en plus nombreux et les internautes se posent un tas de questions...

La robe et le diadème

"Ce qui revient le plus souvent parmi les commentaires, c'est la question de la robe de la mariée et du diadème", poursuit l'étudiant, "et comme souvent dans ce genre de cas, on pari! La robe sera-t-elle créée par un styliste belge ou luxembourgeois? La comtesse Stéphanie portera-t-elle le diadème que portait déjà la grande-duchesse Joséphine-Charlotte. Le mystère reste entier mais fait couler de l'encre sur mon blog".

La comtesse Stéphanie de Lannoy a privilégié pour le moment le créateur belge Edouard Vermeulen, en sera-t-il de même pour sa robe de mariée?

Un reportage complet

Au même titre qu'il a collecté de nombreuses archives photos sur la famille grand-ducale, Valentin Dupont proposera sur son blog un compte rendu complet sur le mariage princier.

"Je vais surtout comparer ce mariage à celui qui a unit Maria Teresa à Henri", poursuit Valentin Dupont, "ce qui m'intéresse, c'est de voir le lien qui existe entre les institutions monarchiques, l'histoire et la modernité... même si je pense que la famille grand-ducale n'avait pas besoin de ce mariage pour être populaire".

Virginie Orlandi