Changer d'édition

Un autotest de plus dans la semaine des écoliers
Luxembourg 2 min. 26.11.2021
Covid-19 au Luxembourg

Un autotest de plus dans la semaine des écoliers

Du 15 au 21 novembre, les établissements scolaires ont constitué le lieu de contaminations de 17% des nouveaux cas covid+.
Covid-19 au Luxembourg

Un autotest de plus dans la semaine des écoliers

Du 15 au 21 novembre, les établissements scolaires ont constitué le lieu de contaminations de 17% des nouveaux cas covid+.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 26.11.2021
Covid-19 au Luxembourg

Un autotest de plus dans la semaine des écoliers

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Face à la remontée des infections, notamment parmi les jeunes, le ministre de l'Education pousse un peu plus le curseur préventif dans le fondamental. Résultat : plus de dépistage, retour du masque dans certains cas et quarantaine plus exigeante.

Il court, il court le covid... Ce n'est pas là le refrain d'une chansonnette pour enfants, mais bien la réalité au Luxembourg où, d'une semaine à l'autre, 30% de cas positifs ont repérés. Et cette accélération des contaminations s'avère plus forte chez les jeunes classes d'âge que parmi la population générale. Le constat n'a pas manqué d'interpeller le ministère de l'Education qui a choisi de réviser le protocole sanitaire.


A boy wears a hat and a face mask as he attends lessons in his aerated classroom at the Petri primary school in Dortmund, western Germany, on November 23, 2021 amid the novel coronavirus / COVID-19 pandemic. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
L'épidémie s'offre une cure de jouvence
En une semaine, le taux d'incidence parmi les 0-14 ans a bondi de 61% au Grand-Duché. De quoi impacter la vie scolaire, mais au-delà la circulation du virus dans toutes les strates de la population.

Ainsi, les mesures de dépistage prises depuis la rentrée vont être accentuées. Claude Meisch (DP) l'a annoncé ce vendredi. Alors que deux kits d'autotest étaient proposés chaque semaine dans les établissements du fondamental, leur nombre va passer à trois. 

Ce choix s'appliquera aux cycles 2, 3 et 4 et dans les centres de compétences. «Les parents des enfants du cycle 1 recevront, eux, un troisième autotest rapide par semaine à effectuer à domicile.» Pour  l’enseignement secondaire, le dispositif prévoit deux autotests antigéniques rapides par semaine : un à l’école, l'autre à domicile.  

Les parents d’élèves recevront dans les prochains jours une nouvelle attestation de consentement pour ce «testing renforcé» par le biais du titulaire de classe/ régent de classe. Sitôt ces attestations recueillies, le dispositif sanitaire adapté sera appliqué dans la classe. L'idée restant la même : tester le plus largement, le plus fréquemment, pour éviter tout début de chaîne d'infection parmi les élèves et les enseignants. 

Ce système de dépistage qui a fait ses preuves jusqu'à présent, le phénomène «cluster»ayant épargné le système scolaire luxembourgeois jusque-là. La semaine passée, la formule a aussi permis de mettre en lumière de façon précoce 118 cas (soit 40% des jeunes sujets covid+ signalés durant cette période).


25.11.2021, Bayern, Rosenheim: Eine Frau lässt sich im Impfzentrum, das in einem Zelt auf dem Loretowiese untergebracht ist, impfen. Foto: Peter Kneffel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le vaccin mis en cause dans 11 décès
A peine 0,23% des vaccinations anti-covid ont fait jusqu'à présent l'objet d'un signalement d'effet indésirable. Mais le dernier rapport de pharmacovigilance ne cache rien sur les 430 situations "graves" relevées.

Vendredi, le ministre Meisch indiquait qu'en dix semaines de cours 3.438 jeunes et adultes avaient été signalés infectés. Un chiffre qui, lui aussi, semble devoir imposer un réajustement de la méthode retenue pour lutter contre la progression du virus notamment auprès des moins de 12 ans qui n'ont pas encore, pour l'instant, accès à la vaccination. Ce qui ne saurait tarder sans doute. En attendant, le port du masque devient obligatoire sitôt le premier cas d’infection repéré dans une classe.

Le conseil de gouvernement a aussi décidé que toute personne (mineure ou majeure donc) ni vaccinée ni rétablie ne participant pas au dispositif renforcé de testing serait automatiquement mise en quarantaine. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les classes n'échappent pas à la remontée des contaminations covid au Luxembourg. Ainsi, en une semaine, 163 classes ont été impactées par la survenue du virus, principalement dans le secondaire.
06.07.2021, Nordrhein-Westfalen, Beckum: Yvonne Gebauer (FDP), Schulministerin von Nordrhein-Westfalen, sitzt mit einem Jungen an einem Tisch in einem Klassenzimmer an der Sonnenschule. Sie besucht ein Projekt des Landesprogramms "Extra-Zeit zum Lernen", mit dem Schülerinnen und Schüler pandemiebedingte Lernlücken aufarbeiten können. Das Projekt der Sonnenschule Beckum heißt "Fit für den Übergang in Klasse 5". Foto: David Inderlied/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Vendredi, le ministère de l'Education nationale fera le point avec les députés pour tenter de déterminer dans quelles conditions la rentrée scolaire pourrait se faire le 22 février.
French teacher Melanie Giret (C), speaks to pupils in her classroom, before taking them outside for a lesson in contact with nature, in Clave, on February 4, 2021. (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)
Laissé au libre choix de chaque établissement, le port d'une protection buccale a conquis la très grande majorité du secondaire. L'information a été donnée, mercredi, par le ministre de l'Education.
STAMFORD, CONNECTICUT - NOVEMBER 19: Third grade teacher Cara Denison speaks to students while live streaming her class via Google Meet at Rogers International School on November 19, 2020 in Stamford, Connecticut. Due to the coronavirus pandemic, most children in Stamford Public Schools attend alternate days of distance learning and in-class participation as part of the school district's hybrid education model. A smaller percentage of students distance learn full-time at home due to families' Covid-19 concerns.   John Moore/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
S'il ne souhaite pas, pour l'heure, prendre de nouvelles mesures sanitaires, le ministre de l'Education se dit «prêt à intervenir». Mais il le réaffirme, l'école ne joue pas un rôle fondamental dans la propagation du covid-19 au sein de la population.
Lokales, Coronavirus, Covid-19, Pressekonferentz Claude Meisch, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le ministre de l'Education souhaite que les élèves en difficulté, au fondamental et dans les lycées, puissent bénéficier d'un rattrapage scolaire avant la rentrée. Ce sera sans les enseignants du SEW-OGBL.
Lokales,  Schule, Erneuter,  Fieldgen, Schüler, Schülkinder, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort