Changer d'édition

Un article pour faciliter l'accès à l'information
Luxembourg 2 min. 20.04.2021

Un article pour faciliter l'accès à l'information

La présidente de l'ALJP, Ines Kurschat, demande que soit garanti le droit d'accès à l'information pour les membres de la presse.

Un article pour faciliter l'accès à l'information

La présidente de l'ALJP, Ines Kurschat, demande que soit garanti le droit d'accès à l'information pour les membres de la presse.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 20.04.2021

Un article pour faciliter l'accès à l'information

Et si la loi imposait à l'administration de répondre aux demandes de la presse? L'Association luxembourgeoise des journalistes professionnels le réclame face à une communication de plus en plus verrouillée.

(pj avec Danielle SCHUMACHER) Déjà en 2006, la question avait été mise sur la table. Alors que la Chambre réétudiait la loi sur la presse, l'Association luxembourgeoise des journalistes (ALJP) avait revendiqué un droit d'accès à l'information publique. Autrement dit que les administrations soient bien plus transparentes face aux interrogations des professionnels chargés d'informer le grand public. Peine perdue alors, mais alors que de nouveaux dispositifs sur la réglementation sont en cours de discussion, l'ALJP remet le sujet au centre des débats.


L'ALIA réclame plus de pouvoir sur les médias
Alors qu'un nouveau régime d'aide à la presse doit prochainement entrer en vigueur, l'instance en charge de la régulation souhaite la mise en place d'un système de contrôle indépendant du pouvoir politique.

Pour la présidente de l'association des journalistes, Ines Kurschat, cette transparence n'est pas si loin d'être atteinte au Grand-Duché. Mais un article de loi stipulant ce droit à l'information faciliterait grandement les choses, et pourrait être mis en avant face à certains refus de répondre. Une mesure contraignante, y compris pour la communication des ministères. «C'est indispensable pour le contrôle de notre démocratie», souligne Ines Kurschat. 

La revendication est d'autant plus d'actualité que la crise sanitaire en cours a rendu muets bien des contacts au sein des administrations ou autour de celles et ceux qui décident de la bonne marche du pays. Au point que la présidente de l'ALJP n'hésite pas à dénoncer la «politique d'information centralisée» du gouvernement. Façon de rappeler que communication et information ne sont pas les mêmes choses. 


Le service public comme principale mission pour «100,7»
Le projet de loi visant à redéfinir les objectifs de la radio socio-culturelle a été adopté, vendredi, en Conseil de gouvernement. Ce dernier prévoit notamment de «moderniser la gouvernance» et «pérenniser le financement de la radio».

Selon Ines Kurschat, ni le gouvernement Juncker, ni la coalition bleu-rouge-vert actuelle n'ont répondu aux attentes de la profession. Et cela alors que d'autres pays faisaient l'effort de la transparence en ce qui concerne les affaires publiques. D'où maintenant le lancement d'une campagne baptisée «Assez!», mais aussi la tenue d'une manifestation sous les fenêtres du parlement le 3 mai prochain. Date pas si innocente que cela puisqu'il s'agira de la Journée internationale de la liberté de la presse...

Une démarche soutenue

Dans sa revendication, l'ALJP est soutenue par de nombreuses organisations de la société civile, telles que Greenpeace, le Mouvement écologique, l'Asti, Action Solidarité Tiers Monde, mais aussi par la Commission des droits de l'homme, le Conseil de la presse et l'Union européenne des journalistes. Car certaines informations ne sont pas seulement cachées des yeux de la presse, elle le sont aussi souvent aux organisations privées et aux partenaires sociaux.

 C'est ce que dénonce pour sa part Blanche Weber du Mouvement écologique. Elle aussi réclame une «loi sur la prévention de l'information», n'hésitant pas à qualifier sur le point le Luxembourg d'«arriéré» en termes d'accès à l'information. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le directeur de la radio publique aurait été démis de ses fonctions par le conseil d'administration, suite à «un conflit avec la rédaction». Des tensions qui duraient déjà depuis 2019, année de sa prise de fonction.
Marc Gerges ( ‎Independent Media & Communication Expert ) kommentiert am Newsdesk des Luxemburger Wort die Rede des Premierministers zur Lage der Nation. Photo Guy Wolff