Changer d'édition

Un agent présenté devant le juge d'instruction
Luxembourg 21.10.2021
Violences policières

Un agent présenté devant le juge d'instruction

L'opération de police au cœur de l'Etat a-t-elle été proportionnée à la menace? Les magistrats continuent à investiguer.
Violences policières

Un agent présenté devant le juge d'instruction

L'opération de police au cœur de l'Etat a-t-elle été proportionnée à la menace? Les magistrats continuent à investiguer.
Photo: capture d'écran
Luxembourg 21.10.2021
Violences policières

Un agent présenté devant le juge d'instruction

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Un policier luxembourgeois a été placé sous contrôle judiciaire après avoir été identifié comme possible auteur de coups et blessures volontaires lors de la Fête nationale, en juin dernier.

La scène s'était déroulée juste aux abords du palais grand-ducal. Dans la soirée du 22 au 23 juin, à quelques heures de la Fête nationale une dispute avait mêlé passants et membres de la police grand-ducale. Des faits d'une rare violence pour la tranquille capitale que de nombreux témoins avaient filmés depuis leur mobile et que des caméras de surveillance avaient elles aussi captés. A l'époque, l'inspection générale de la police avait même décidé d'ouvrir des investigations.


Lok , Kontrolle Velo , Sensibilisierungsaktion für die Fahrrradfahrer durch die Polizei , Fahrrad , Velo Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'IGP fait la police parmi les agents
Depuis 2018, l'inspection générale de la police a gagné en indépendance dans ses recherches sur les éventuels dysfonctionnements de la police grand-ducale. En 2020, elle a mené pas loin de 62 enquêtes judiciaires dans ce cadre.

Il est vrai que la confusion régnait autour de cette altercation qui avait fait plusieurs blessés parmi les agents mais où un piéton avait aussi été gravement touché au visage. 

L'affaire a pris en ce 21 octobre, quatre mois après les faits donc, une tournure inédite. Ainsi, l'enquête a permis d'identifier un policier dont la violence pourrait ne pas s'avérer à la hauteur des moyens à engager pour le maintien de l'ordre sur place ce soir-là. L'homme a été présenté à un juge d'instruction. Et dans un communiqué, le Parquet indique que l'agent a été inculpé pour «coups et blessures volontaires».

S'il est ressorti libre, le fonctionnaire de police a été placé sous contrôle judiciaire. Sachant que l'instruction concernant la globalité des faits incriminés se poursuit. Le Parquet rappelant qu'inculpation ne signifiant pas forcément culpabilité.


Policiers menacés sur les réseaux, la justice s'en mêle
La direction générale de la police grand-ducale aurait signalé au Parquet plusieurs publications où des agents ou l'institution auraient fait l'objet d'une hostilité allant jusqu'à la menace de mort.

Ce fait-divers avait suscité une vive émotion. Déjà parmi la foule, nombreuse, à avoir pu assister aux échauffourées. Mais ensuite dans la classe politique qui avait notamment remis en discussion la nécessité d'équiper (ou non) de bodycam les policiers en service.

Des caméras qui pourraient autant les disculper dans certaines situations que confirmer un comportement inadéquat, comme cela semble avoir été le cas pour cet agent sanctionné. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Lors de son discours tenu mardi à l'occasion de la Saint-Michel, le directeur général de la police n'a pas caché sa volonté de voir se mettre en place le dispositif qui reste à l'étude depuis 2018. Un message direct à destination d'Henri Kox, son ministre de tutelle.
Lokales, Polizei, Sankt Michel, Polizeifest Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Un agent de sécurité incapable de maîtriser son chien, l'animal muselière baissée ne lâchant pas un passant : l'incident qui s'est déroulé samedi soir aux alentours de la gare centrale de la capitale n'a pas fini de faire parler.
Le gouvernement de Xavier Bettel a-t-il réussi à changer le fonctionnement et l'efficacité de la police grand-ducale et de l'armée. Si oui, pas en bien selon Léon Gloden (CSV). Si non, ça ne saurait tarder pour Stéphanie Empain (Déi Gréng).
Octave 2015, Messe Fur die Luxemburger Armee und die Police Grand Ducale a la Cathedrale de Luxembourg, le 28 Avril 2015. Photo: Chris Karaba
En raison d'un «problème technique», les citoyens n'ont pu faire directement appel aux forces de l'ordre pendant plusieurs heures le 22 juin dernier. Le fait que les numéros d'urgence soient gérés par des systèmes différents a limité la casse, indique le gouvernement.