Changer d'édition

Troisième volet du Politmonitor: le rapport Artuso: Les justes excuses au peuple juif
Luxembourg 19.06.2015

Troisième volet du Politmonitor: le rapport Artuso: Les justes excuses au peuple juif

L'historien Vincent Artuso qui a dirigé les recherches sur le rôle de l'administration luxembourgeoise durant la Seconde Guerre mondiale

Troisième volet du Politmonitor: le rapport Artuso: Les justes excuses au peuple juif

L'historien Vincent Artuso qui a dirigé les recherches sur le rôle de l'administration luxembourgeoise durant la Seconde Guerre mondiale
Guy Jallay
Luxembourg 19.06.2015

Troisième volet du Politmonitor: le rapport Artuso: Les justes excuses au peuple juif

Le troisième volet du Politmonitor du Luxemburger Wort et de RTL porte sur le rapport Artuso et les excuses officielles du gouvernement et de la Chambre des députés à la population juive.

(mv) - 66% de la population ont trouvé juste que la Chambre des députés et le gouvernement aient présenté leurs excuses à la communauté juive pour le comportement inapproprié de la part du Luxembourg pendant les premiers mois de l’occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale. 

Le troisième volet du Politmonitor du Luxemburger Wort et de RTL s’est penché sur le rapport Artuso et les excuses officielles du gouvernement et de la Chambre des députés à la population juive.

Rappelons que le rapport Artuso a mis la lumière sur certains faits de l’administration luxembourgeoise durant la Seconde Guerre mondiale:

"Les administrations du Luxembourg sous occupation ne furent pas forcées de participer aux persécutions antisémites nazies sous la menace. Elles y collaborèrent tant qu’elles y furent invitées par l’occupant et s’acquittèrent bien souvent de leur mission avec diligence, voire avec zèle – certains chefs d’administration n’hésitant pas à prendre des initiatives. Cette attitude s’explique tout d’abord par l’existence de ce qui était perçu comme une « Question juive », bien avant l’invasion, telle est la conclusion du rapport qui fait 261 pages.

La grande majorité de la population voit donc d’un bon œil les excuses faites au peuple juif. Un peu moins de la moitié de la population, 46% des sondés, pensent que Luxembourg aurait dû s’occuper de ce sujet bien avant au lieu d’attendre 70 après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Une autre question qui a été posée lors de ce sondage réalisé par TNS/Ilres porte sur la notoriété du rapport Artuso. Et là, 58% des personnes interrogées disent ne jamais en avoir entendu parler.


Sur le même sujet

Michel Wolter: «Ce n'est pas une nécessité de revenir au gouvernement»
Le français, langue pivot dans le travail au Luxembourg mais aussi langue en perte de vitesse parmi les Luxembourgeois. Avant les élections législatives d’octobre prochain, nous avons décidé d’interroger les députés sur leur rapport à la langue de Molière, à travers une série d’interviews que nous publierons régulièrement jusqu’à l’été.
Des excuses officielles unanimes: «La Chambre s'excuse auprès de la communauté juive»
«Nous devons prendre et assumer ensemble cette responsabilité» a lancé d'emblée le Premier ministre, Xavier Bettel, aux députés luxembourgeois avant qu'ils ne votent unanimement une résolution historique, ce mardi. Ce qu'a rapidement fait Alex Bodry: «La Chambre s'excuse auprès de la communauté juive pour les manquements de l'administration luxembourgeoise», pendant l'occupation nazie.