Changer d'édition

Troisième mois de baisse pour le chômage
Luxembourg 2 min. 20.08.2020 Cet article est archivé

Troisième mois de baisse pour le chômage

L'Adem annonce une hausse de 4.094 chômeurs sur un an.

Troisième mois de baisse pour le chômage

L'Adem annonce une hausse de 4.094 chômeurs sur un an.
Photo : Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 20.08.2020 Cet article est archivé

Troisième mois de baisse pour le chômage

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Même si ce n'est que de 114 cas, le nombre de demandeurs d'emploi a continué à diminuer au Luxembourg. Le taux de chômage reste à un niveau élevé, 6,6%

La traduction des chiffres de l'Adem est parfois trompeuse. Que retenir de l'édition des statistiques de juillet de l'Agence pour le développement de l'emploi: la hausse de 26,1% du nombre de demandeurs d'emploi sur un an, ou le troisième mois de baisse légère de ce même nombre. Toujours est-il que le nombre officiel de chômeurs au Luxembourg s'établit désormais à 19.702 personnes.  

Après le bond du chômage en avril dernier, la tendance à la diminution se confirme donc. Avec 114 chômeurs de moins ce mois-ci, après une régression de 333 dossiers en juin et 157 cas en mai. «C'est plutôt une bonne nouvelle», ne cache pas Dan Kersch (LSAP). Et le ministre du Travail d'aussitôt se reprendre : «Mais je parlerai plutôt de stabilisation que de régression, car nous restons à un niveau d'actifs sans travail assez élevé tout de même.» Avec effectivement un taux de chômage à 6,6%, selon le Statec.

Pour l'Adem, la diminution mensuelle de 0,6% du nombre des inscrits s'explique essentiellement par «une baisse des sorties vers l'emploi, plutôt que d'une hausse des inscriptions». Signe indiscutable que le dispositif de chômage partiel, en place jusqu'en décembre, continue à jouer son rôle d'amortisseur social. Même si elles sont en difficulté, les entreprises ne licencient pas massivement pour l'instant. D'ailleurs, le mois dernier, les employeurs ont déclaré 2.989 postes à pourvoir. Un peu moins qu'en juin toutefois. 

«Mais, je crains hélas que les chiffres du chômage n'évoluent pas favorablement cet automne, commente le ministre de l'Emploi. On sait que les faillites vont se multiplier, et ce ne sera pas que mauvais pour les sociétés qui tomberont, cela pénalisera aussi celles qui restent en place.» En plus de se préoccuper de la situation sanitaire et de nouveaux marchés, elles devront en effet se consacrer à la recherche de nouveaux prestataires, nouveaux clients potentiels, nouveaux réseaux, bouée de sauvetage inévitable mais qui prend du temps à se concrétiser d'un point de vue purement comptable.


La semaine de quatre jours rediscutée en Allemagne
Outre Moselle, l'idée de réduire le temps de travail refait surface comme remède pour maintenir l'emploi pendant et après la crise sans précédent causée par le coronavirus.

Au passage, le ministre socialiste avertit qu'il faudra sans doute que les partenaires sociaux (Etat, syndicats et patronat) se penchent bientôt sur les modalités même d'attribution du chômage partiel. «Pour l'heure, la mesure court jusqu'au 31 décembre. Mais il y a fort à parier qu'il faudra aller au-delà», note Dan Kersch.

En effet, selon le vice-Premier ministre, les finances publiques «ne pourront pas suivre éternellement». Aussi, conviendra-t-il de revoir vers quelles entreprises vulnérables ou groupes d'actifs en situation de fragilité, il conviendra de rediriger ces aides.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les jeunes en formation professionnelle auraient pu devenir des victimes collatérales de la crise économique liée au covid. Pour éviter qu'il en soit ainsi, le ministre de l'Education vient d'annoncer une série de primes pour les entreprises qui joueront le jeu.
A la House of entrepreneurship, Tom Baumert sait combien une sortie de crise peut représenter un moment favorable pour lancer un business. Reste à bien définir son projet et ne surtout pas s'improviser chef d'entreprise.
Si le dispositif a jusque-là été un outil très utilisé depuis le début de la pandémie, le gouvernement entend désormais sortir les entreprises de ce schéma. Pour cela, l'Etat a mis en place une nouvelle aide dès juillet. Mais pour ce premier mois, le nombre de bénéficiaires s'annonce réduit.
Kurzarbeit, Arbeiter, Fabrik, Produkion
Avec un quart de ses jeunes de moins de 30 qui ne trouvent actuellement pas de travail, le Luxembourg fait partie des mauvais élèves européens. Seules la Grèce et l'Espagne présentent des chiffres moins favorables. Explication d'un phénomène aux conséquences potentielles importantes.
Wirtschaft, ADEM, Arbeitsamt, Jugendarbeitslosigkeit, Arbeit, Job, ADEM Esch Alzette, ( gestelltes Bild mit Einverständnis des Jugendlichen zu jedem Thema in Zusammenhang der ADEM ) Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort Esch Alzette, ( gestelltes Bild mit Einverständnis des Jugendlichen zu jedem Thema in Zusammenhang der ADEM ) Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Malgré les mesures gouvernementales, l'emploi va chuter au Luxembourg, envisage l'Institut de statistiques. 15.000 postes pourraient disparaître si chômage partiel et congé pour raisons familiales n'étaient plus d'actualité.
Chantier Ban de Gasperich - Photo : Pierre Matgé
Avec un taux de chômage à 6,9% de la population active, le Luxembourg subit fortement l'impact de la crise. Mais l'ADEM constate que le phénomène est plus lié aux difficultés à retrouver un emploi qu'à cause de nouvelles inscriptions.
An employee works on steel bars at a factory in Hangzhou, in China's eaastern Zhejiang province on May 15, 2020. - China's industrial output returned to growth for the first time this year in April, official data showed on May 15, but another sharp drop in retail sales indicated crucial consumer demand remains weak, which could scotch hopes for a quick economic recovery. (Photo by STR / AFP) / China OUT