Changer d'édition

Trois semaines après l'accident : Reprise partielle du trafic entre Metz et Luxembourg
Ce jeudi matin, les trains circulent à nouveau sur le ligne 90

Trois semaines après l'accident : Reprise partielle du trafic entre Metz et Luxembourg

Archives LW/Lex Kleren
Ce jeudi matin, les trains circulent à nouveau sur le ligne 90
Luxembourg 09.03.2017

Trois semaines après l'accident : Reprise partielle du trafic entre Metz et Luxembourg

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Trois semaines après l'accident de train de Bettembourg, la SNCF a décidé de reprendre le travail. La reprise du trafic entre Metz et Luxembourg est partielle pour l'instant, et devrait être complète dès lundi. Mais la société reste «prudente» face à un possible revirement des syndicats.

(SW/VO) - Trois semaines après l'accident de train de Bettembourg, la SNCF a décidé de reprendre le travail. La reprise du trafic est partielle pour l'instant et devrait être complète dès lundi.

Cependant, la SNCF préfère rester prudente au vu des rebondissements de ces dernières semaines: «même si la réunion avec les syndicats s'est bien déroulée hier et que les cheminots semblent plus confiants pour leur sécurité, on n'est pas à l'abri d'un revirement de situation», explique Didier Wallerich, de la SNCF.

Ce jeudi, une dizaine de trains assurent la liaison entre Metz et le Luxembourg et une reprise complète du trafic est donc prévue pour lundi. «Mais cela dépendra des syndicats», précise Didier Wallerich, «Les plans de transport sont faits au jour le jour, il faut rester prudent».

Le syndicat UNSA Ferroviaire demande, lui, la reprise d'un trafic normal au plus tôt au regard des conclusions de la réunion de mercredi.


Les TGV reprennent eux aussi du service ce jeudi après-midi, après plus de trois semaines de terminus à Thionville.

Des conducteurs accompagnés sur leur trajet

Durant la réunion de mercredi, c'est surtout de la sécurité dont il a été question et des mesures ont été prises pour rassurer les conducteurs de train.

«Les conducteurs qui le souhaitent peuvent être accompagnés d'un autre cheminot durant leur trajet entre les deux pays», précise le porte-parole, «C'est d'ailleurs pour ça que la reprise du trafic est progressive, nous sommes en capacité limitée».

Il ne reste donc plus qu'aux 10.000 frontaliers de croiser les doigts pour que cette reprise se poursuive cette fin de semaine et perdure enfin, quasi un mois jour pour jour après l'accident ferroviaire de Dudelange, qui a fait un mort.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet