Changer d'édition

Trois millions d'euros pour le tourisme associatif
Luxembourg 2 min. 05.08.2020

Trois millions d'euros pour le tourisme associatif

Le ministère du Tourisme soutiendra les projets digitaux des asbl. Une belle opportunité de développer des visites en réalité virtuelle, qui sait.

Trois millions d'euros pour le tourisme associatif

Le ministère du Tourisme soutiendra les projets digitaux des asbl. Une belle opportunité de développer des visites en réalité virtuelle, qui sait.
Luxembourg 2 min. 05.08.2020

Trois millions d'euros pour le tourisme associatif

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Après avoir incité à découvrir le pays à vélo, soutenu la relance des structures d'accueil via la distribution de 70.000 bons de 50€, le ministère du Tourisme offre maintenant son soutien aux associations qui œuvrent pour la promotion touristique dans le pays.

Trois millions d'euros. Voilà le montant que le ministère du Tourisme a estimé nécessaire pour soutenir les associations œuvrant en faveur de la découverte du territoire. Des asbl qui ont particulièrement souffert du confinement, et que la reprise timide de l'activité de loisirs, de restauration et d'accueil pénalise toujours. Aussi, le ministre Lex Delles (DP) a-t-il précisé les conditions d'attributions de ce fonds qui, notamment, envisage une participation aux frais de rémunération ou de fonctionnement de ces structures.

Ainsi, près d'une centaine d'associations pourraient potentiellement bénéficier de cette manne. On parle là des syndicats d'initiative mais aussi de musées, centres d'accueil, gîtes ou camping essentiellement (sous mode de gestion à but non lucratif). A cela, plusieurs conditions comme travailler «dans le cadre de projets ou initiatives touristiques d’envergure à caractère régional ou national» ou gérer «de manière professionnelle une infrastructure touristique».


Le tourisme de proximité, atout du Luxembourg
La pandémie de covid-19 va obliger le secteur à se réinventer. Et pour mener à bien sa mission, le pays affiche ses spécificités: proximité, nature et fidélité de ses visiteurs. Une opportunité à saisir selon le ministre du Tourisme Lex Delles (DP) et le directeur du LCTO Tom Bellion.

Il va de soi que l'asbl demanderesse devra avoir fonctionné durant le mois pour lequel elle sollicite l'aide publique. Sachant que la subvention, à hauteur de 1.250 euros par équivalent temps plein (ETP) en activité, pourra être sollicitée «pour les mois de juin, juillet, août, septembre, octobre et novembre (6 mois)», envisage la Direction du Tourisme.

Pour les structures de moins de 10 salariés, le plafond maximal d'aide a été fixé à 10.000 euros/mois contre 50.000 euros mensuels pour les associations employant jusqu’à 50 salariés, et 100.000 euros par mois pour les ASBL avec plus de 50 salariés. 


Lokales,Vakanz Doheem Reportage-Camping Tintesmühle. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le Luxembourg, cet autre pays du camping
Représentant un tiers du total des nuitées, le fait de dormir sous la tente ou dans une caravane constitue l'un des secteurs touristiques d'ampleur au Grand-Duché. Au point que le pays se classe en première position au niveau européen, au même niveau que le Danemark, selon les dernières données d'Eurostat publiées jeudi.

Pour le ministère, il importe aussi de soutenir par ces enveloppes la communication et la publicité visant l'amélioration de la visibilité aux yeux du public des services touristiques proposés. Tout comme la mise en œuvre d’un projet de digitalisation entre mi-mars et fin 2020 pourra être prise en charge «à 100%» jusqu'à 25.000 euros. Alors, à défaut de gérer un flux de visiteurs et curieux important, les asbl sont-elles invitées à bien faire leur demande sur guichet.lu et démarrer leurs projets.

Ces nouvelles aides s'inscrivent dans le programme de relance «Restart Tourism. Stabiliséieren. Adaptéieren. Promouvéieren» présenté début juin. Un plan dont de nombreuses lignes ont déjà été mises en place. A commencer par la distribution des bons de 50 euros pour encourager chacun, frontaliers comme résidents, à séjourner au Luxembourg. Mais aussi l'ouverture de 270 km de nouveaux circuits pour les cyclistes, l'opération «Move, we carry», l'instauration d'un label «Safe to serve» pour les restaurants et bars du Luxembourg ou les aides pour le secteur événementiel (souvent lié à l'activité touristique).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Privés de vacances, mais pas de remboursement
Si la crise sanitaire a contraint près d'un résident sur deux à annuler un séjour de loisirs ces derniers mois, rares sont ceux qui ont perdu de l'argent. Les agences de voyages et autres compagnies jouant le jeu du dédommagement dans la plupart des cas, selon le Statec.
Passengers ask for instructions at the COVID-19 health information point of the Helsinki-Vantaa airport in Vantaa, Finland on August 3, 2020. (Photo by Roni Rekomaa / Lehtikuva / AFP) / Finland OUT
270 km à vélo pour découvrir le pays autrement
Vëlosummer a maintenant ses six tracés. L'opération s'adresse aux personnes désireuses d'explorer le Grand-Duché à deux roues via des parcours -hors circulation routière- permettant de pédaler d'un joli coin à un bon restaurant.
Le «Stausee» fait le plein ce week-end
Uniquement accessibles les samedis et dimanches sur réservation, les six plages du lac de la Haute-Sûre accueilleront 5.000 visiteurs, soit le maximum permis, ces deux prochains jours. Plus la peine donc d'espérer aller s'y dorer au soleil.
Lokales, Insenborn,  Stausee, Urlaub in Luxemburg, Online-Reservierung,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Cette chasse au trésor n'attend plus que vous
C'est une des initiatives mises en place par le ministère du Tourisme pour animer cet été 2020. Après la Moselle, les aventuriers sont attendus à partir de ce lundi 27 juillet du côté des Ardennes. Au bout de l'énigme, des cadeaux!
Le secteur du business events doit se réinventer
A compter du 24 juillet, les événements professionnels (salons, congrès, team-building) seront à nouveau possibles. Pour que le Luxembourg retrouve son attractivité auprès de la clientèle, et que les professionnels reprennent leur activité, le ministère du Tourisme mobilise les différents partenaires.
MICE
Le Luxembourg ambitionne «un tourisme plus qualitatif»
Pilier de l'activité économique selon Lex Delles, le secteur touristique doit se réinventer pour se relancer après avoir subi la crise sanitaire de plein fouet. Le marché de proximité sera valorisé de même que le tourisme d'affaires qui bénéficiera d'un nouveau label pour rassurer les visiteurs.
Osten , Fokus Schiessentümpel , Mullerthal , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort