Changer d'édition

Trois Luxembourgeois sur quatre sont sur Facebook
Luxembourg 19.04.2018 Cet article est archivé

Trois Luxembourgeois sur quatre sont sur Facebook

Trois Luxembourgeois sur quatre sont sur Facebook

Photo: Shutterstock
Luxembourg 19.04.2018 Cet article est archivé

Trois Luxembourgeois sur quatre sont sur Facebook

Sur quel réseau social procrastinez-vous ? Les trois quarts des résidents du Luxembourg déclarent utiliser Facebook, selon un récent sondage TNS Ilres. Loin derrière, Instagram et Snapchat sont les deux autres favoris.

Au mois d'avril 2018, 75% des Luxembourgeois interrogés déclarent donc utiliser Facebook. C'est 4% de moins qu'en 2017 mais, en plein scandale Cambridge Analytica, cela donne tout de même le vertige. 

Loin derrière le géant de Mark Zuckerberg, sur le podium des réseaux sociaux les plus utilisés par les Luxembourgeois, on trouve Instagram, utilisé par un tiers des sondés (33%). Sur ses talons, Snapchat séduit un interrogé sur quatre (25%).

Linkedin, le réseau social pensé pour tisser des relations professionnelles, atteint lui aussi le score de 25%. 

Le célèbre Twitter, quant à lui, n'est cité que par 15% des sondés, tandis que Tumblr fait naufrage avec un petit 4%.

Enfin, il est bon de souligner que les réseaux sociaux ne font pas l'unanimité absolue: 19% des répondants déclarent n'utiliser aucune des plateformes mentionnées. En avril 2017, ils étaient 15% seulement. 

TNS Ilres affirme que certaines plateformes sont plus populaires auprès de tranches d'âge spécifiques. Les réseaux sociaux qui font de l'image leur particularité, comme Instagram ou Snapchat, cartonnent de toute évidence chez les plus jeunes.

Cependant, le taux d'utilisation des réseaux les plus populaires, comme Facebook, demeure largement plus important chez les personnes âgées de 16 à 34 ans. 



Sur le même sujet

La monnaie numérique Libra, que Facebook entend lancer en 2020, fait déjà l'objet de fausses démarches de commercialisation et de fausses informations sur internet. La future monnaie numérique ne se fait pas que des amis.
Quinze ans après sa naissance dans un dortoir de Harvard, Facebook est devenu le premier réseau social du monde, avec plus de 2 milliards d'usagers. Un succès qui vient avec son cortège d'ombres.
(FILES) In this file photo taken on January 15, 2019 a man shows the logo of social network Facebook displayed on a smartphone in Nantes, western France. - Facebook said January 31, 2019 it took down hundreds of accounts from Iran that were part of a vast manipulation campaign operating in more than 20 countries. The world's biggest social network said it removed 783 pages, groups and accounts "for engaging in coordinated inauthentic behavior tied to Iran." (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
La moitié des résidents du Luxembourg consulte ses comptes de réseaux sociaux pour la première fois de la journée avant ou lors du petit-déjeuner. 16% le font même au lit dès qu’ils se réveillent, 10% avant de s’habiller.
Les moins de 24 ans sont les plus nombreux à consulter leurs réseaux dès le petit matin
Fin 2014, 7 internautes sur 10 avouaient être actifs sur les réseaux sociaux, selon une étude publiée par GlobalWebIndex. C'est surtout sur Facebook qu'ils aiment revenir plusieurs fois par jour pour "aimer" une publication ou lire un article.
Les utilisateurs actifs de réseaux sociaux peuvent passer jusqu'à 2h par jour à surfer dessus.
#jenaipasportéplainte, #sexismeordinaire, #yodecido, #aufschrei: derrière ces hashtags sur Twitter, les voix de milliers de femmes qui défendent leurs droits en mode 2.0. Plus besoin des médias pour se faire entendre, les réseaux sociaux offrent à ces nouvelles féministes, jeunes et hyper-connectées, une arme que leurs aînées n'ont pas connue: la viralité.