Changer d'édition

Trois généralistes dans le collimateur du collège médical
Luxembourg 15.11.2021 Cet article est archivé
Santé publique au Luxembourg

Trois généralistes dans le collimateur du collège médical

A l'heure où la contestation des mesures sanitaires prend de l'ampleur, les deux nouvelles enquêtes ne manqueront pas de susciter des réactions.
Santé publique au Luxembourg

Trois généralistes dans le collimateur du collège médical

A l'heure où la contestation des mesures sanitaires prend de l'ampleur, les deux nouvelles enquêtes ne manqueront pas de susciter des réactions.
Photo : dpa
Luxembourg 15.11.2021 Cet article est archivé
Santé publique au Luxembourg

Trois généralistes dans le collimateur du collège médical

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
En plus du cas du Dr Benoit Ochs, la chambre professionnelle des médecins luxembourgeois enquête sur deux autres thérapeutes qui n'auraient pas suivi les recommandations préconisées par le ministère de la Santé.

Vendredi, le Dr Benoit Ochs figurait en bonne place de la marche blanche et silencieuse organisée à Luxembourg. En attente d'un nouveau jugement, le généraliste de Junglinster pourrait bientôt ne pas être le seul à qui le collège médical adresse une sanction en raison de sa façon de conseiller sa patientèle par rapport à l'infection en cours. Ainsi, le président de la chambre, le Dr Pit Buchler vient-il de confirmer à Radio 100,7 que deux autres médecins faisaient l'objet actuellement d'une enquête.


Lok  , Marche Blanche , Impfgegner usw , Corona , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Coup de froid autour de la marche blanche
Vendredi soir, la cinquième manifestation silencieuse pour dénoncer les choix du gouvernement dans sa gestion de la crise covid a attiré moins de monde que les deux dernières éditions.

Qui? Où exercent-ils? Que risquent-ils? Le responsable n'a pas voulu en dire plus. Consentant tout juste à informer que dans les deux nouveaux cas mis en cause, des patients se seraient plaints des consignes de leur médecin qui leur suggérait de ne pas forcément se plier aux consignes en vigueur. Cela aussi bien sur le port du masque que sur la vaccination anti-covid. 

Pour l'heure, les investigations sont toujours en cours, a informé Pit Buchler. Un président qui n'a pas évoqué non plus la date de l'audience qui se pencherait sur le sort du premier mis en cause, le Dr Ochs. Celui-ci a fait appel de la suspension d'un an prise à son encontre par le conseil de discipline.

Récemment, dans un entretien sur Bas.tv, le généraliste rappelait qu'il n'était «pas un anti-masque. J'ai porté le masque car il ne me dérange pas (même si je considère qu'il n'est pas efficace). Mais j'obéis à ça. Je ne suis pas un anti-vax. Je suis pour les bons vaccins.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En appel, les juges ont aussi déclaré le Dr Ochs coupable d'avoir enfreint 13 articles du code de déontologie du corps médical. Cela pourrait ne pas être la dernière procédure disciplinaire à son encontre.
16.03.2022 Verkündung Urteil Gerichtssprozess Arzt Dr. Ochs , Luxemburg , , Foto : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
Condamné mi-juillet à un an d'interdiction d'exercice de la médecine, le Dr Benoit Ochs retoque la décision. Avec son avocat, le généraliste de Gonderange a fait appel de la décision du conseil de discipline
ARCHIV - 25.03.2020, Hamburg: Ein Beatmungsgerät steht in einem Behandlungszimmer des Universitätsklinikums Hamburg-Eppendorf. (zu dpa: «Trotz steigender Inzidenz - nur wenige Covid-19-Patienten in Kliniken») Foto: Axel Heimken/dpa/Pool/dpa +++ dpa-Bildfunk +++