Changer d'édition

Trois décès suspects après vaccination au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 21.04.2021

Trois décès suspects après vaccination au Luxembourg

Les cas d'effets indésirables restant largement minoritaires, le gouvernement n'entend pas revoir l'usage fait des quatre vaccins validés par l'Agence européenne des médicaments.

Trois décès suspects après vaccination au Luxembourg

Les cas d'effets indésirables restant largement minoritaires, le gouvernement n'entend pas revoir l'usage fait des quatre vaccins validés par l'Agence européenne des médicaments.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 21.04.2021

Trois décès suspects après vaccination au Luxembourg

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La ministre de la Santé a révélé ce bilan à mettre en perspective avec les 166.000 doses de vaccin anti-covid administrées. Et de jouer aussi la carte de la transparence sur les effets secondaires constatés.

Un cas avait déjà été révélé, mais mercredi, Paulette Lenert a reconnu qu'il fallait désormais ajouter deux autres personnes décédées visiblement des suites d'une vaccination anti-covid au Luxembourg. Tragique. Drôle de retour aux affaires même pour la ministre de la Santé qui ne pouvait que relativiser cette triste information. Trois morts certes mais sur plus de 166.000 injections pratiquées depuis le 28 décembre. Trois morts certes, mais sur 13 vaccinés hospitalisés pour cause d'effets secondaires majeurs.


Salle de repos du Centre de vaccination
La vaccination se lancera dans le «last minute»
Pour répondre à la volonté du gouvernement de ne pas gâcher les doses disponibles, un nouveau dispositif visant à injecter les doses non utilisées dans la journée sera mis en place. Seule contrainte: les volontaires devront être à moins de 20 minutes d'un centre de vaccination.

Car c'est bien là une nouveauté dans la communication sur l'épidémie. Au bilan quotidien des décès (788 à ce jour), des contaminations (65.604), voilà le gouvernement prêt à communiquer aussi sur les effets indésirables de la vaccination. Une transparence qui pourra rebuter certains, mais qui aura au moins le mérite de la transparence.

Ainsi, a-t-on appris que 1% des vaccinés au Grand-Duché avaient fait état d'effets secondaires. C'est peu, et surtout ces gênes étaient pour la plupart mineures (maux de tête, poussée de fièvre). «Et donc 98% n'ont rien eu», peut positiver Paulette Lenert.

Ainsi, sur les 1.125 personnes incommodées, 116 ont dû être placées en arrêt de travail et 13 admises à l'hôpital (dont 7 cas de thromboses). Et quitte à informer, autant être complet. Aussi la ministre de la Santé n'a pas caché le ratio de réaction non désirée par vaccin : 2 cas/1.000 vaccins pour Moderna et AstraZeneca, 10 cas/1.000 pour Pfizer qui reste la formule la plus injectée dans le pays. Pour Johnson & Johnson, le nombre de doses reçues (2.400) étant faible, aucune statistique crédible ne peut être avancée.

Donc oui, il y a un risque en lien avec les injections pratiquées soit par les équipes mobiles, soit en centre de vaccination. Mais pas de quoi changer d'un pouce la ligne suivie dans la campagne d'immunisation. Seul un avis contraire de l'Agence européenne des médicaments pourrait mettre un feu rouge à l'emploi de l'un ou l'autre des quatre vaccins autorisés. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Du Johnson & Johnson proposé à chaque Allemand
Si plusieurs pays européens ont limité l'usage de ce vaccin anticovid, Berlin a décidé d'en accélérer la diffusion auprès de la totalité des adultes du pays qui pourront prétendre à cette formule ne nécessitant qu'une seule injection.
Miguel Olazava receives his  Johnson & Johnson Covid19 vaccine above his LAFC tattoo administered by pharmacist Michelle Hormozia  on May 7, 2021 in Los Angeles, California, at a vaccination clinic setup by Los Angeles Football Club, partnering with the LA county Department of Public Health and USC Pharmacy, where those vaccinated were due to receive a 20% discount on merchandise at the LAFC team store. - LA County public health officials are concerned about the considerable drop in countywide vaccination rates despite easier access for the free vaccine being offered with more no-appointment and walk-in vaccine clinics branching out to specific and targeted communities. (Photo by Frederic J. BROWN / AFP)
La «vaccination mixte» reste en salle d'attente
Pour l'heure, le Luxembourg repousse l'idée de changer de vaccin entre deux injections anti-covid. Mais Paulette Lenert ne ferme pas définitivement la porte à cette option si des études probantes établissaient une bonne efficacité immunitaire.
(FILES) In this file photo taken on January 22, 2021 Empty vials of the Pfizer-BioNTech Covid-19 disease vaccine are displayed at the regional corona vaccination centre in Ludwigsburg, southern Germany. - The United States is expected to authorize the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine for children age 12 and up by early next week, US media reported on May 3, 2021. Pfizer has applied for emergency use authorization for its Covid vaccine for children and teenagers between ages 12 and 15, according to CNN, citing a government official. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
Paulette Lenert optimiste sur les vaccins
Si AstraZeneca livre dans les temps sa première cargaison de sérum anti-covid au Luxembourg, la phase 1 de la campagne vaccinale pourrait s'achever en avance, estime Paulette Lenert.
ARCHIV - 27.12.2020, Nordrhein-Westfalen, Emsdetten: Der Infektiologe Burkhard Frase zieht die erste Spritze im St. Josef-Stift in Emsdetten mit dem Impfstoff auf. Dort wurden am 27. Dezember mehr als 90 Bewohner geimpft. (zu dpa: «Vier-Wochen-Impfbilanz: Impfungen in 2000 Heimen - 300 stehen noch aus») Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le pays au gré des livraisons de vaccins
Déjà 6.897 doses anti-covid ont été injectées dans le pays. La campagne s'adaptant au jour le jour, selon les stocks mis à disposition par Pfizer, Moderna et -qui sait- bientôt AstraZeneca.
A health worker prepares a Moderna Covid-19 vaccine at the vaccination centre Hall Victor Hugo in Luxembourg, on January 21, 2021, during a vaccination campaign aimed at curbing the spread of the Covid-19 pandemic. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)