Changer d'édition

Trois ans pour gonfler les effectifs de la police
Luxembourg 27.07.2020

Trois ans pour gonfler les effectifs de la police

847 personnes seront recrutées d'ici 2023.

Trois ans pour gonfler les effectifs de la police

847 personnes seront recrutées d'ici 2023.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 27.07.2020

Trois ans pour gonfler les effectifs de la police

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Pour contrer la pénurie actuelle de personnel, la police passe à l'offensive. Elle prévoit ainsi un plan de recrutement massif avec la création de 847 nouveaux postes d'ici 2023. Avec aussi, une toute nouvelle procédure d'admission, «adaptée aux défis sociétaux».

(ASdN avec Marc Hoscheid) - «Extraordinaire». C'est en ces termes qu'Henri Kox (Déi Gréng) a qualifié la campagne de recrutement de la police ce lundi. Aux côtés du directeur général de la police, le nouveau ministre de la Sécurité intérieure a annoncé le recrutement de 847 personnes - 607 policiers et 240 civils - d'ici 2023. Soit près d'un tiers d'effectifs en plus.

Les premiers renforts sont attendus dès le printemps 2022. Des recrutements qui ne visent pas seulement à faire face à l'augmentation de la population, mais aussi à la création de «nouvelles unités spécialisées», précise Henri Kox, telles qu'au sein du service de police judiciaire. 


Bausch promet un recrutement «substantiel» de policiers
De 2020 à 2022 inclus, les effectifs de la police grand-ducale seront étoffés «comme jamais jusqu'ici», a promis vendredi le ministre de la Sécurité intérieure. A partir de ce samedi et durant un mois les inscriptions sont ouvertes pour la carrière C1 d'inspecteur.

S'il sera massif, le recrutement connaîtra également quelques adaptations. Désormais, les candidats devront commencer par passer l'examen d'Etat. Ce n'est qu'après la réussite de l'épreuve d'aptitude générale qu'ils pourront s'inscrire aux épreuves spéciales «axées spécifiquement sur les besoins de la police». Avec, entre autres, des tests linguistiques en allemand et en français, un examen sportif et des tests psychologiques. 

Quant au stage des futurs policiers, il sera lui aussi modifié. A commencer par sa durée, réduite de trois à deux ans. La première année sera dédiée «à la formation théorique et pratique» à l'école de police. La seconde permettra aux stagiaires de se confronter au terrain lors d'une «phase d'initiation pratique». En fonction de leurs choix de carrière, ils pourront par exemple effectuer cette période au sein des commissariats.


Blitzer-Marathon der Police, Polizei, Grand-Ducale, N13, Frisange, le 18 avril 2018. Photo: Chris Karaba
Six enquêtes autour d'actes policiers douteux
Le respect des règles sanitaires a-t-il été à l'origine d'abus de la part d'agents? L'inspection générale de la police devra répondre à cette interrogation. Actuellement, une enquête préliminaire et cinq enquêtes administratives sont ouvertes, reconnait le ministère de la Sécurité intérieure.

Et pour accueillir toutes ces nouvelles recrues, la police bénéficiera d'une nouvelle école, plus grande. L'infrastructure se trouve actuellement en construction près du nouveau quartier général de la police à l'aéroport. Les travaux devraient être achevés d'ici le 1er avril 2021.   

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

31 enquêteurs traquent les abus sexuels sur mineurs
A la section «Protection de la jeunesse et Infractions à caractère sexuel» de la police judiciaire, une trentaine d'agents spécialement formés mènent la chasse contre ce type de criminalité. Un travail dont la qualité «n'a pas pâti» de la réforme de la police opérée en 2018, selon Henri Kox.
Henri Kox propulsé ministre de la Sécurité intérieure
Déjà ministre du Logement depuis le remaniement gouvernemental d'octobre 2019, celui qui était également sous la tutelle de François Bausch (Déi Gréng) pour ce volet, devient ce jeudi le seul titulaire de ce portefeuille. Il hérite donc de tous les dossiers concernant la police.
Contacto, Interview Henri Kox, Foto: Lex Kleren/Contacto
Consultations en cours sur les fichiers de la police
L'avant-projet de loi sur les fichiers de la police continue son parcours au sein de la Chambre. De nombreux députés ont toutefois regretté l'absence de l'avis de l'autorité de contrôle judiciaire lors des discussions qui ont eu lieu ce mercredi.
La police a indiqué qu'elle allait poursuivre ses contrôles sur la voie publique.
847 nouvelles embauches dans la police
Syndicats de policiers et ministère de la Sécurité intérieure se sont mis d'accord sur les recrutements à venir d'ici 2022. Dès l'an prochain, 207 fonctionnaires et 80 civils viendront grossir les rangs.
Bausch promet un recrutement «substantiel» de policiers
De 2020 à 2022 inclus, les effectifs de la police grand-ducale seront étoffés «comme jamais jusqu'ici», a promis vendredi le ministre de la Sécurité intérieure. A partir de ce samedi et durant un mois les inscriptions sont ouvertes pour la carrière C1 d'inspecteur.