Changer d'édition

Tripartite: les négociations se poursuivront ce mercredi
Luxembourg 2 min. 22.03.2022 Cet article est archivé
Hausse des prix de l'énergie

Tripartite: les négociations se poursuivront ce mercredi

Les prix de l'énergie, l'index et l'inflation sont sur la table de cette tripartite.
Hausse des prix de l'énergie

Tripartite: les négociations se poursuivront ce mercredi

Les prix de l'énergie, l'index et l'inflation sont sur la table de cette tripartite.
Photo: SIP
Luxembourg 2 min. 22.03.2022 Cet article est archivé
Hausse des prix de l'énergie

Tripartite: les négociations se poursuivront ce mercredi

Le gouvernement et les partenaires sociaux discutent depuis ce mardi début d'après-midi de l'évolution des prix de l'énergie. La question de l'index et de l'inflation est également sur la table. Les négociations n'ont pas abouti ce mardi. Elles se poursuivront ce mercredi.

(m. m. avec Michèle GANTENBEIN). Ce mardi après-midi, le gouvernement rencontrait au château de Senningen les représentants des employeurs et des travailleurs lors d'une réunion tripartite nationale. La réunion avait pour toile de fond la hausse record des prix de l'énergie et des matières premières. Le conflit en Ukraine ne fait qu'alimenter cette hausse de prix et cela pénalise considérablement les entreprises et les consommateurs.


IPO , Chateau Senningen , Tripartite ,Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«La tripartite s'annonce comme une attaque contre l'index»
Le parti politique déi Lénk craint que la réunion tripartite de ce mardi 22 mars tourne davantage autour de l'index que des prix de l'énergie, qui devaient initialement être au centre des discussions.

Les mesures visant à assurer la pérennité des entreprises et à soutenir les ménages à faibles revenus étaient au centre des discussions ce mardi après-midi. Sur la table également, l'inflation et l'épineuse question de l'index et la manière dont le mécanisme pourrait être adapté.

Les enjeux sont capitaux et laissaient présager de longues et animées discussions. La tripartite entamée en début d'après-midi se poursuivra ce mercredi, «pour formaliser des mesures permettant de limiter les impacts de la pression inflationniste sur les ménages et les entreprises».

«Dans une atmosphère constructive»

Dans un communiqué, le gouvernement indique ce mardi soir que «la réunion a permis de faire une analyse approfondie de la situation complexe liée à la pression inflationniste. Les partenaires sociaux ont partagé leurs réflexions avec les ministres présents. Ces premières discussions se sont déroulées dans une atmosphère constructive».

Avant la tenue de cette tripartite, les syndicats cependant avaient exprimé qu'ils étaient opposés à toute manipulation du mécanisme d'indexation. Les représentants patronaux, eux, ne sont pas du même avis. Ils craignent en effet que la hausse de l'inflation n'entraîne coup sur coup plusieurs ajustements d'indice et que les entreprises ne soient soumises à une pression telle que leur existence soit menacée et que la Place financière ne soit plus compétitive sur le marché à moyen terme.

Se limiter à une tranche indicielle par an 

Le patronat est soutenu dans son avis par le Fonds monétaire international (FMI), qui a demandé la semaine dernière au Luxembourg de se limiter à une tranche indicielle par an et de soutenir les citoyens par des aides directes au lieu d'ajustements salariaux.  

Le Premier ministre Xavier Bettel (DP) avait annoncé la tenue d'une tripartite le 10 mars. Peu avant, le 28 février, le gouvernement avait consulté les fournisseurs nationaux d'énergie et annoncé les premières mesures d'aide (élargissement de l'indemnité de vie chère et de la prime à l'énergie) pour les ménages à faible revenu. L'objectif étant de trouver des solutions à court terme pour soulager les ménages et les entreprises.

Le gouvernement s'était par ailleurs mis d'accord avec les opérateurs de réseau pour réduire temporairement les coûts de réseau à zéro et avait promis des aides aux entreprises, mais sans être précis - hormis le chômage partiel. Problème : les gouvernements de l'UE ne peuvent intervenir sur le marché de l'énergie que dans une mesure limitée. 

La Commission européenne est en train d'assouplir les règles strictes sur les subventions afin que les pays puissent mieux soutenir leurs entreprises. Le plan devrait être disponible fin mars. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Accord de principe suite à la tripartite
Les discussions entre les partenaires sociaux et le gouvernement ont terminé tard ce mardi soir, au troisième jour de la tripartite. Elles ont accouché d'un paquet de mesures destinées à lutter contre l'inflation, mais sans report d'index.
An Tag 3 diskutierten die Sozialpartner unter anderem über die von der Regierung vorgeschlagene Energiepreisbremse. Gegen Mittag wurden die Verhandlungen unterbrochen und kurz vor 19 Uhr wieder aufgenommen.
Discussions avant la tripartite
Le Premier ministre Xavier Bettel a présenté lors d'une conférence de presse les conclusions des rencontres bilatérales avec le patronat et les syndicats de ce mercredi. Il veut des aides rapides, pour la fin septembre ou début octobre au plus tard.
Politik , Tripartite , 18H , PK zu den bilateralen Konzertationen mit UEL und Syndikaten , PK Xavier Bettel , Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Alors qu'une accalmie semblait se dessiner sur le front de la pandémie, l'Europe voit se dérouler une guerre à ses portes. Les conséquences de ce conflit viennent renforcer les inquiétudes liées à l'inflation et aux difficultés d'approvisionnement.
poor Asian man hand open empty purse looking for money having problem bankrupt broke after credit card payday
Lors d'un point presse ce mercredi, Lydie Polfer a indiqué une augmentation de l'allocation solidaire et l'introduction d'une prime énergie. Dans l'ensemble, environ 6.000 ménages peuvent en bénéficier.
ARCHIV - 03.03.2022, Sachsen-Anhalt, Wolmirstedt: Ein Lastwagen fährt im Morgengrauen an Strommasten vorbei. Der Deutsche Industrie- und Handelskammertag warnt wegen stark gestiegener Energiepreise infolge des Ukraine-Kriegs vor einer Kostenexplosion für Firmen. (zu dpa «Steigende Energiepreise: DIHK warnt vor Kostenexplosion für Firmen») Foto: Klaus-Dietmar Gabbert/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Accompagné des ministres de l'Energie, de la Famille, et de l'Economie, Xavier Bettel (DP) a présenté ce lundi une série de mesures visant à venir en aide aux ménages face à la hausse des prix de l'énergie.
IPO,Ministerrat&Briefing-Senningen,Xavier Bettel,Franz Fayot,Corinne Cahen,Claude Turmes, Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort