Changer d'édition

Les solutions en cours par François Bausch
Luxembourg 4 min. 06.03.2017 Cet article est archivé
Transports résidents et frontaliers

Les solutions en cours par François Bausch

Le Luxembourg a de nombreux projets en matière de mobilité afin de désengorger le trafic et ainsi préserver l'environnement et la santé des habitants.
Transports résidents et frontaliers

Les solutions en cours par François Bausch

Le Luxembourg a de nombreux projets en matière de mobilité afin de désengorger le trafic et ainsi préserver l'environnement et la santé des habitants.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 4 min. 06.03.2017 Cet article est archivé
Transports résidents et frontaliers

Les solutions en cours par François Bausch

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Le deuxième rendez-vous des Râleurs du TER a eu lieu au ministère du Développement durable et des Infrastructures, à l'invitation de François Bausch. Le ministre a souhaité présenter rapidement à la vingtaine de frontaliers les efforts effectués par le Luxembourg en matière de politique des transports.

Par Anne Fourney

Le deuxième rendez-vous des Râleurs du TER a eu lieu au ministère du Développement durable et des Infrastructures, à l'invitation de François Bausch. Le ministre a souhaité présenter à la vingtaine de frontaliers les efforts effectués par le Luxembourg en matière de politique des transports.

Les frontaliers connaissent une nouvelle période de crise sur le rail, depuis l'accident ferroviaire du 14 février qui a fait un mort. La circulation des trains est fortement perturbée depuis que les cheminots français, estimant que leur sécurité n'est pas garantie au Luxembourg puisque deux accidents similaires se sont produits en dix ans, refusent de circuler au Luxembourg.

Ce sont donc les CFL qui assurent la liaison avec le Luxembourg depuis Thionville.

L'augmentation des frontaliers n'a pas été anticipée

Le ministre a présenté les grands projets en cours au Grand-Duché afin d'améliorer la circulation et les transports en commun. Le nombre d'emplois au Luxembourg a augmenté régulièrement entre 1990 et 2015, le nombre de travailleurs frontaliers aussi. «Une évolution que les politiques précédents n'ont pas anticipée. Donc les investissements arrivent tard.» Rien qu'entre 2009 et 2015, le nombre de voyageurs en train a augmenté de 32%. «Une bonne nouvelle commercialement pour les CFL, mais dans la réalité il est difficile de faire face», a estimé le ministre.

La stratégie MoDu

La stratégie MoDu a été mise en place par le gouvernement précédent avec des premiers objectifs fixés pour 2020. «Mais il sera très dur de les atteindre en 2020», estime François Bausch. Cette stratégie vise à mettre en valeur la mobilité douce et les transports en commun en réalisant les aménagements nécessaires à leur efficience.

Un système de car sharing est à l'étude avec les CFL, qui permettrait aux frontaliers de partager un véhicule entre la gare et leur destination au Luxembourg.

Pôles d'échanges

Plusieurs pôles d'échanges sont en cours d'aménagement. Ils permettent une correspondance entre différents moyens de transport: train, bus, voiture ou tram. Cela comprend aussi l'aménagement de P+R au Luxembourg et dans les zones frontalières.

Aménagements dans les gares

La mise en place du cadencement en avril 2016 permet de faire circuler six trains par heure aux heures de pointe. Les trains doivent parfois s'arrêter avant leur arrivée en gare de Luxembourg et prennent du retard.

«Nous avons du mal à faire évacuer les trains de la gare car elle est saturée». Des quais supplémentaires sont prévus pour les gares de Luxembourg et Bettembourg, mais il faudra encore deux ans de patience au minimum. D'autre part, le Luxembourg a fait appel à un cabinet spécialisé en Suisse pour analyser les causes de ces retards et optimiser ensuite la circulation de ses trains.

Le ministre avait expliqué récemment le détail des deux milliards d'euros investis par le Luxembourg dans le rail.

La gare de Howald

La gare de Howald sera inaugurée le 10 décembre 2017. Elle permettra de délester une partie du trafic et des voyageurs qui travaillent dans le quartier Cloche d'Or-Gasperich.

Refonte du réseau des bus

Le réseau des bus interurbains et Grande Région va être totalement repensé. Le gouvernement a lancé pour cela une grande enquête sur la mobilité des résidents et des frontaliers. Ce sondage questionnera 40.000 résidents et 45.000 frontaliers sur leurs habitudes en matière de mobilité. Ces données permettront d'adapter des solutions au Grand-Duché.

Covoiturage

Enfin, une application liée à une plateforme de service est actuellement à l'étude afin de mettre en place un système efficace de covoiturage entre frontaliers. Pour améliorer encore la circulation, le ministre souhaite élargir l'autoroute A3/E25 en deux fois trois voies dont une voie serait réservée aux bus et au covoiturage.

«Ce pourrait être la bande d'arrêt d'urgence, qui ne serait employée que durant les heures de pointe.» Le ministre est en pourparlers avec la France pour tâcher de trouver une solution sur ce point.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour leur second rendez-vous, les «Râleurs du TER», regroupement de voyageurs du TER Lorraine, ont été invités par le ministre François Bausch pour exposer leur ressenti et leurs attentes par rapport à leur galère quotidienne dans les transports. Le tout avec le sourire. Aucun politique français n'est venu au rendez-vous.
Les voyageurs vivent à nouveau un calvaire dans leurs trajets quotidiens en train entre la France et le Luxembourg.
Grande enquête sur la mobilité
85.000 personnes, dont 45.000 frontaliers, vont être appelées durant les mois de mars et mai prochains, à s'exprimer sur leur mobilité au Luxembourg. Comment vous déplacez-vous? Pourquoi? De quelles infrastructures avez-vous besoin pour optimiser vos déplacements? C'est le moment de vous exprimer.
François Bausch a fait le point, dans une réponse parlementaire, sur les travaux en cours pour proposer davantage de Park and Ride d'ici 2025. On vous donne les détails.
François Bausch souhaite proposer davantage de P+R pour favoriser notamment le covoiturage.
La mobilité est un élément essentiel pour l'économie luxembourgeoise. Surtout quand 180.000 frontaliers viennent chaque jour travailler au Luxembourg. Dans ce contexte, le rail joue un rôle particulier qui justifie des investissements énormes. Revue de détail avec le ministre du Transport.
Bouchons, pollutions, accidents... La voiture, privilégiée par les Luxembourgeois mais aussi par les frontaliers, pose de nombreux problèmes. François Bausch, ministre des Infrastructures, a décidé d'agir face à ce fléau: application de covoiturage, car-sharing, panneaux signalétiques de déviations, abattement fiscal sur les véhicules non polluants... Il nous explique ce qui vous attend pour l'année 2017.
Le réseau de cars qui assure les liaisons régionales et transfrontalières va être réformé d'ici 2019. Le gouvernement s'apprête à lancer une vaste enquête sur la mobilité des résidents et frontaliers. Quels seront les changements sur ce réseau de transport? Le point avec le ministre François Bausch.
François Bausch, ministre des Transports, du Développement Durable et des Infrastructures.
Le taux d'occupation d'une voiture est en moyenne de 1,2 personne au Luxembourg. Alors que la plupart pourraient en transporter cinq. Le covoiturage est donc une piste intéressante pour le gouvernement qui veut lancer une application et un site web dans ce sens.
L'application en question est censée favoriser le covoiturage.
Une appli "made in Luxembourg" verra le jour en 2017 pour faciliter le covoiturage. Le gouvernement multiplie les solutions pour désengorger le trafic frontalier, mais aussi le trafic dans le pays. Le point sur ce qui existe et ce qui va être créé.
Cette photo a été prise lors du chaos routier engendré par les inondations, fin mai début juin, et la grève du rail, en France: de nombreux travailleurs frontaliers ont alors choisi la solution du covoiturage.