Changer d'édition

Transports publics pour les étudiants: François Bausch: la carte "Jumbo" est "quasi-gratuite"
"De toute façon la majorité des jeunes gens et d'étudiants possèdent une Jumbokaart", sait le ministre François Bausch.

Transports publics pour les étudiants: François Bausch: la carte "Jumbo" est "quasi-gratuite"

Photo: Guy Jallay
"De toute façon la majorité des jeunes gens et d'étudiants possèdent une Jumbokaart", sait le ministre François Bausch.
Luxembourg 3 min. 23.10.2014

Transports publics pour les étudiants: François Bausch: la carte "Jumbo" est "quasi-gratuite"

Les étudiants luxembourgeois ne bénéficient plus de la gratuité des transports en commun depuis la Rentrée. Mais ils doivent acheter la carte "Jumbo" pour voyager dans tout le pays, toute l'année. A "1,41 euro par semaine ou 2 centimes par jour", c'est vraiment pas cher et "très favorable à une grande utilisation des transports publics", juge le ministre du Développement durable.

(MF) - Les étudiants luxembourgeois ne bénéficient plus de la gratuité des transports en commun depuis la Rentrée. Mais ils doivent acheter la carte "Jumbo" pour voyager dans tout le pays, toute l'année. A "1,41 euro par semaine ou 2 centimes par jour", c'est vraiment pas cher et "très favorable à une grande utilisation des transports publics", juge le ministre du Développement durable.

C'est en substance le message adressé par François Bausch dans sa réponse publiée ce jeudi à la question parlementaire soulevée par les députés (CSV) Françoise Hetto-Gaasch et Marc Spautz au sujet du motif de la suppression, par le gouvernement Bettel, de la gratuité des transports en commun pour les étudiants depuis juillet 2014.

Aujourd'hui la gratuité reste de mise pour les lycéens. Grâce à une "myCard", introduite à la Rentrée 2012-2013 par le ministère de l'Education nationale, ils voyagent gratis de leur domicile jusqu'au lycée.

75 euros par an

Les étudiants, en revanche, qu'ils soient inscrits à l'Université du Luxembourg ou dans une université à l'étranger, paient "la modeste somme de 75 euros par an", soit "1,41 euro par semaine ou 2 centimes par jour" -ont calculé les services du ministère- "pour pouvoir utiliser le réseau complet des transports publics", c'est-à-dire le train et les bus RGTR, TICE et de la Ville de Luxembourg.

A la question de savoir si la suppression de la gratuité n'est pas contraire à une politique visant à favoriser l'utilisation des transports publics, François Bausch répond: "Je suis d'avis que cette politique est très favorable à une grande utilisation des transports publics". Et il rajoute: "Déjà aujourd'hui, de toute façon, une majorité de jeunes gens et d'étudiants possèdent une Jumbokaart".

Et pour cause, les étudiants de l'Université du Luxembourg la paient semestriellement au Verkéiersverbond depuis la signature d'une convention entre Etat et Verkéiersverbond en 2008.

En 1986, la gratuité aurait déjà dû être supprimée...

On comprend que les "laissés-pour-compte" sont en fait les jeunes effectuant leurs études à l'étranger. Ils sont nombreux à avoir tenté d'obtenir une "myCard" au Cedies. "Entre 2000 et 2012, les demandes s'élevaient à 163 respectivement 250 demandes annuelles, ce nombre est passé pour la Rentrée 2013-2014 à plus de 1.000 demandes", explique le ministère.

En retraçant l'historique de la gratuité des transports en commun pour les élèves et étudiants au Luxembourg, le ministre rappelle que dès 1986 on a introduit "l'abonnement annuel pour jeunes gens", connu peu après sous le nom de "Jumbokaart".

Cet abonnement devait à cet époque déjà, supprimer la gratuité pour les élèves à cause de nombreuses critiques comme l'impossibilité d'exercer des contrôles sérieux, la notion pas assez claire de lieu de domicile des élèves ou à cause de la problématique des étudiants qui étudiaient à l'étranger, etc. Au final cependant, la gratuité avait été maintenue pour le trajet entre le domicile et l'établissement scolaire.


Sur le même sujet