Transports en commun

L'amélioration des trajets effective dès le 10 décembre

(sjp./AF) - Dès le 10 décembre, le réseau de transports en commun luxembourgeois connaîtra une première étape de changements significatifs. Cette date est aussi le jour de l'inauguration de la gare de Howald.

Le ministre des Infrastructures François Bausch a présenté lundi avec les responsables des CFL la première étape de ces améliorations qui devraient permettre de fluidifier les trajets.

Pendant 25 ans, entre 1980 et 2005, le nombre d'usagers des voies ferrées luxembourgeoises a stagné autour de 14 millions par an. Mais il a crû de 60% ces dix dernières années.

Les CFL ont adapté leurs services à plusieurs reprises depuis 2010 en fonction du nombre croissant de voyageurs. Avec les mises en service prochaines de la ligne de tram et du funiculaire, les CFL modifient à nouveau leur organisation afin de désengorger les gares du pays.

Le ministre des Infrastructures François Bausch a adopté un raisonnement global pour les transports en commun, afin de fluidifier les trajets. Pour le ministre, il s'agit d'une première étape dans une optique d'évolution de «qualité colossale».

Il s'agit de modifications horaires et de connections via des gares multimodales, comme le ministre l'avait déjà annoncé lors d'un entretien avec wort.lu. Il annonce aussi l'ouverture de la gare de Howald, qui doit être inaugurée en 2018.

Les connections avec le Kirchberg devraient notamment être facilitées… et plus rapides.

La circulation des trains des lignes 60 (Luxembourg – Bettembourg-Esch/Alzette – Petange – Rodange), 90 (Luxembourg – Thionville – Nancy) est souvent difficile car la gare de Luxembourg est engorgée, idem entre Bettembourg et Luxembourg et sur la partie qui relie Pétange à Rodange.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.