Tram à Luxembourg

Les rails d'ArcelorMittal étaient trop chers... cette fois

C'est en Moselle, à Hayange, que vont être coulés les 6 km de rails du premier tronçon du futur Tram de Luxembourg.
C'est en Moselle, à Hayange, que vont être coulés les 6 km de rails du premier tronçon du futur Tram de Luxembourg.
Photo: Luxtram

(MF avec jag) - Le futur tram de Luxembourg ne circulera pas sur des rails fabriqués par ArcelorMittal mais par son concurrent Tata Steel à Hayange. Son offre a été la moins chère.

La première commande de rails pour le tramway a été attribuée à l'indien Tata Steel. Ces rails seront produits dans l'usine Tata Steel de Hayange, à moins d'une trentaine de kilomètres du Luxembourg, comme l'a révélé André Van Der Marck, le directeur général de Luxtram, mardi sur Radio 100,7.

Tout comme le matériel roulant avait fait l'objet d'un soumission publique -les rames du Tram seront construites par la société espagnole CAF- celle publiée pour le marché des rails a été attribuée à Tata Steel, son offre étant la meilleure.

Premier tronçon opérationnel en 2017

Un contrat d'1,6 million d'euros qui vaut pour le «tronçon A» seulement. C'est-à-dire les 6 premiers kilomètres du tracé reliant le Centre de remisage et de maintenance (CRM) en construction depuis l'an passé au Kirchberg à la Place de l'Etoile.

Le tout premier «morceau» de ligne, qui sera théoriquement mis en service au second semestre 2017, reliera Luxexpo au Pont Rouge.

Sachant qu'à terme, c'est-à-dire à l'horizon 2021, le Tram circulera sur une ligne de 16 km allant du Findel jusqu'au quartier de la Cloche d'Or.

Rien ne dit que le Tram de Luxembourg ne circulera pas un jour, sur les 10 km restants, sur des rails ArcelorMittal.

C'est de la même usine de Hayange qu'étaient sortis les rails ayant servi à la construction des lignes TGV.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.