Trafic ferroviaire perturbé entre Thionville et Luxembourg

Jeudi soir et vendredi: quelques trains circuleront

Selon le communiqué des syndicats français, la sécurité des conducteurs ne serait pas assurée au Grand-Duché.
Selon le communiqué des syndicats français, la sécurité des conducteurs ne serait pas assurée au Grand-Duché.
Maurice Fick

(VO/SW) - Le trafic ferroviaire est perturbé ce jeudi sur la ligne Thionville - Luxembourg: les cheminots de la SNCF ont décidé d'exercer leur droit de retrait suite à la fermeture de la voie accidentée du 14 février dernier.

Ce tronçon sera fermé jusqu'à nouvel ordre pour les besoins de l'enquête, qui est en cours. 

Mais ce n'est ici pas une action judiciaire: «A ce jour, aucune fermeture et aucun blocage n’ont été ordonnés par le juge d’instruction. Un barrage temporaire d’une voie à proximité du lieu de l’accident a été décidé par les CFL dans le contexte de l’enquête en cours. Ce barrage est sans influence sur les circulations ferroviaires», explique-t-on du côté du Parquet de Luxembourg.

Ce lundi 27 février, le juge d’instruction a procédé à une visite des lieux. Il était accompagné de l’expert judiciaire, de la police judiciaire et d’un représentant du Parquet.

Des experts de l’Administration des Enquêtes Techniques du Ministère du Développement Durable et des Infrastructures étaient également présents. Lors de cette journée, tous les lieux qui sont essentiels pour l’enquête ont été visités. Ces visites n’ont cependant donné lieu à aucun blocage ni à aucune fermeture de site ou de ligne de train.

L’expert judiciaire a commencé l’exploitation des données des différentes boîtes noires des deux trains accidentés.

Le Parquet de Luxembourg est également formel: aucune autre victime n'est à déplorer, aucun corps n'a été retrouvé sur les voies ou aux environs. «Il n’y a aucun indice matériel que d’autres victimes pourraient encore se trouver dans les décombres des trains accidentés et aucune personne n’est signalée disparue dans ce contexte.»

Les cheminots ne se sentent pas en sécurité

Selon le communiqué des syndicats français, la sécurité des conducteurs ne serait pas assurée au Grand-Duché.

Ce jeudi matin, le «plan de circulation prévu n'a pas pu être appliqué», explique-t-on du côté de la SNCF. «Un important nombre de personnels ont émis leur droit de retrait donc impossible pour nous d'agir comme prévu».

De nombreux trains étaient supprimés, tandis que d'autres assuraient un terminus à Thionville, comme la semaine passée. Des bus de substitution étaient toujours proposés au départ de Thionville pour Luxembourg.

Quelques trains ont tout de même pu circuler jusqu'à Luxembourg et proposer un service quasi normal aux usagers.

Jeudi soir: quelques trains au départ de Luxembourg

Pour jeudi soir, le scénario de la semaine passée semble se répéter. Une dizaine de trains feront la liaison au départ de Luxembourg vers Thionville. Là, les voyageurs devront prendre d'autres trains pour regagner les communes de Metz, Maizières, Hagondange, Uckange etc.

La situation ne semble pas s'améliorer pour la journée de vendredi. Les CFL ont communiqué les horaires des trains faisant la liaison Thionville-Luxembourg et inversement.

Une vingtaine de TER sont ainsi prévus, avec malheureusement, une capacité réduite, soit une rame par train (350 personnes environ).

Des services de bus sont toujours d'actualité entre les deux villes pour acheminer les frontaliers.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.