Changer d'édition

Toute l'alimentation du tram au fond du trou
Luxembourg 4 2 min. 20.02.2020

Toute l'alimentation du tram au fond du trou

Au fond du trou, de hautes chambres attendent transformateurs et armoires électriques.

Toute l'alimentation du tram au fond du trou

Au fond du trou, de hautes chambres attendent transformateurs et armoires électriques.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 4 2 min. 20.02.2020

Toute l'alimentation du tram au fond du trou

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Face à la gare, Luxtram a creusé un espace de 7 mètres de profondeur. C'est là qu'en mars seront déposés les trois transformateurs qui distribueront l'électricité aux rames en circulation sur le tronçon n°2.

D'un côté la gare de Luxembourg, de l'autre le futur siège du Group Post. Et pile entre les deux, un trou. Certes, les excavations ne manquent pas sur le tracé du futur tram, mais celle-ci relève une importance toute particulière: «C'est le cœur du système», confie Helge Dorstewitz, directeur des nouvelles lignes à Luxtram. Autrement dit le futur point à partir duquel la future ligne place de l'Etoile-Gare centrale sera desservie en électricité.

Au milieu des divers chantiers qui ponctuent les 2,1 km de travaux, impossible de distinguer ce que cachera ce trou dont le point le plus bas est à 7m de la surface de la place de la Gare. «D'ici un mois, nous descendrons, les trois transformateurs et l'ensemble des armoires électriques du dispositif», pronostique Helge Dorstewitz qui, pour l'heure, se satisfait du bon timing global de l'avancée des différents travaux.

Deux transformateurs de 1.600 KVampères et un de 250 KVampères viendront ainsi s'installer en sous-sol là où demain la ligne n°2 aura son terminus. Les deux plus gros assurant l'énergie à la circulation des véhicules eux-mêmes, le plus petit servant à la signalisation notamment. 


Plantation des premiers arbres avenue de la Liberté (Invitat. Luxtram), Plantation d'arbes par Tralux, visite du ministre, une belle matinée pour travailler!, Fotos: Julian Pierrot/ Luxemburger Wort / Foto: Julian PIERROT
Les arbres d'abord, le tramway ensuite
Les travaux du tram le long de l'avenue de la Liberté se poursuivent mais avec la plantation de 69 platanes, qui a débuté ce lundi, le caractère vert des lieux sera préservé.

«Il ne faut pas oublier qu'extérieurement il n'y aura pas de caténaire visible dans le paysage», rappelle le technicien. Chaque rame disposant de doubles «patins» pour récupérer au sol l'énergie nécessaire à son parcours. Un système de captage inférieur (et non aérien) plus discret et tout aussi efficace.

Même en cas de panne

Sur le parcours, les stations Hamilius, place de Metz, place de Paris et Gare disposeront ainsi des socles de rechargement. Mais que les futurs usagers se rassurent : même en cas de panne électrique soudaine, leur tram poursuivra son trajet. «Chaque véhicule dispose d'une batterie de secours qui lui permet de rouler. A allure plus modérée certes, mais de rouler», rappelle le directeur des nouvelles lignes impatient de voir cette section entrer en service, en décembre 2020.

En plus des 22 rames (remplaçant les 140 autobus circulant sur cet axe Hamilius-Gare), le groupe électrique installé place de la Gare servira aussi à apporter leurs watts aux machines qui, d'ici 2023, feront les allers et retours entre la Gare et Cloche d'Or. Cette fois, il s'agira de disposer d'une seconde station électrique, mais nettement moins puissante.


Sur le même sujet

Le tram avance, les bus s'adaptent
Dès le 3 novembre, bien des changements attendent les usagers des bus (RGTR comme AVL) et tout particulièrement au centre-ville. Avancée du tramway oblige, les lignes doivent adapter leurs parcours et arrêts. Mais bonne nouvelle: le chantier reste dans le bon timing.
Le 3 novembre, l'Avenue de la gare redevient bidirectionnelle. DE quoi sérieusement améliorer la circulation des bus.
Déjà huit accidents pour le tramway
Un nouvel incident est survenu, ce vendredi matin, entre un bus et le tramway au Kirchberg ; exactement un mois après un précédent choc similaire, en juin dernier.
La collision a eu lieu à l'intersection de la rue Alphonse Weicker et de l'Avenue John F. Kennedy.
Le tracé du futur tram rapide se dessine
Lancée en mars 2018, l'idée de relier directement le Kirchberg à Belval via Esch-sur-Alzette commence à prendre forme. Du moins, au sein du ministère de la Mobilité et des communes concernées, puisque le projet ne doit pas devenir réalité avant 2035.
Lokales, 1 Jahr Tram, Mobilität,Kirchberg. Foto: Gerry Huberty