Changer d'édition

«Tout le monde va être impacté par la crise climatique»
Luxembourg 4 4 min. 24.09.2021
Zohra Barthelemy

«Tout le monde va être impacté par la crise climatique»

Plus discrets depuis le début de la pandémie, les activistes de Youth for Climate Luxembourg entendent faire revenir la crise climatique sur le devant de la scène pour tenter de peser sur le débat politique.
Zohra Barthelemy

«Tout le monde va être impacté par la crise climatique»

Plus discrets depuis le début de la pandémie, les activistes de Youth for Climate Luxembourg entendent faire revenir la crise climatique sur le devant de la scène pour tenter de peser sur le débat politique.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 4 4 min. 24.09.2021
Zohra Barthelemy

«Tout le monde va être impacté par la crise climatique»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
A partir de 10h, ce vendredi, un cortège de manifestants s'élancera dans les rues de Luxembourg-Ville pour tenter de faire entendre leur voix en faveur de la défense de l'environnement. Explications des enjeux avec l'une des porte-paroles de Youth for climate Luxembourg.

Deux ans après la dernière manifestation d'ampleur pour la défense du climat, un nouveau mouvement se tiendra ce vendredi dans les rues de la capitale. Avec un mot d'ordre principal: l'accélération des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique. 


Des milliers de personnes ont pris d'assaut les rues de la capitale pour demander des mesures de sauvegarde du climat
Les élèves autorisés à descendre dans la rue
La rencontre entre les organisateurs de la marche prévue vendredi dans les rues de la capitale et le ministère de l'Education nationale a abouti à un accord qui prévoit la possibilité de ne pas assister aux cours. Et ce, via un formulaire de dispense de cours.

Comme plusieurs centaines d'autres villes dans le monde, Luxembourg-Ville résonnera de slogans en faveur de la défense de l'environnement. Qu'attendez-vous concrètement de la part du gouvernement?

Zohra Barthelemy - «Le dernier rapport du GIEC indique qu'atteindre la neutralité climatique en 2050, comme espéré par le gouvernement est un objectif trop éloigné pour rester sous la barre du 1,5 degré de hausse des températures. Nous voulons donc que cet objectif soit atteint dès 2030, même si ce n'est pas à nous de fournir les moyens aux dirigeants d'y arriver. Pour cela, ils peuvent s'appuyer sur des scientifiques et des professionnels qualifiés et pas sur des élèves qui ne veulent qu'un meilleur futur.

Les experts estiment que même en cas de baisse drastique des émissions de CO2, la hausse de 1,5 degré sera inévitable. Vos demandes d'action n'arrivent-elles donc pas trop tard?

«Je ne pense pas, car même si nous parvenons à limiter ne serait-ce que de quelques dixièmes de degré la hausse des températures sur la planète, ce sera une vraie victoire. Car cela voudra dire que nous aurons réussi à sauver des vies humaines quelque part sur la planète.

Occultée par la pandémie, la crise climatique s'est traduite par des inondations historiques cet été au Luxembourg. Pensez-vous que cela va gonfler les rangs de votre manifestation?

«Je ne suis pas certaine, car contrairement à 2019, la médiatisation autour ce thème est moins forte et que beaucoup de personnes se montrent hésitantes à manifester en raison du virus. Contrairement en Allemagne par exemple où des experts ont clairement fait le lien entre les événements de cet été et le changement climatique, rien de tel ne s'est passé au Luxembourg. Raison pour laquelle nous devrions donc avoir moins de monde dans les rues ce vendredi...

En avril dernier, vous avez écrit une lettre au gouvernement dans laquelle vous demandiez que le secteur financier soit contraint d'agir, ce dernier étant accusé d'émettre plus de CO2 «que toutes les activités privées et commerciales au Luxembourg». Avec quel résultat à ce jour?

«Nous pensons que ce sont effectivement les personnes les plus riches, les très grandes entreprises et leurs actionnaires qui sont principalement responsables de la crise climatique. Ce ne sont pas les familles lambda qui ont une vie normale qui sont la cause principale de la situation dans laquelle nous nous trouvons. Ce sont donc les grands acteurs qui devraient payer pour mettre en place la transition vers la neutralité climatique.


Pano , Aktion Youth for Climate Pless , Place d`Armes , Flashmob , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Youth for climate appelle (déjà) à la grève scolaire
Le collectif luxembourgeois attend les lycéens pour manifester autour de l'urgence climatique, le 24 septembre 2021. Une cause qui vaut bien de ne pas aller en classe ce jour-là.

Outre le climat, vos revendications concernent également la protection économique des citoyens et la solidarité entre générations. Le but étant de remettre à plat le système actuel?

«Nous voulons un monde dans lequel nous pouvons tous vivre et dans de bonnes conditions. Tout le monde va être impacté par la crise climatique qui s'annonce, même si les conséquences seront plus fortes pour les plus pauvres par rapport aux très riches. Et se dire que nous, les jeunes, allons devoir vivre avec les conséquences de choix effectués par des personnes qui ne seront plus là dans quelques années constitue une véritable injustice.


12.10. Stau / Autobahn A3 / Düdelinger Autobahn / Grenzgänger / Frontaliers / Foto: Guy Jallay
La voiture reste encore et toujours la reine de la route
Sur les quelque 4,6 millions de déplacements quotidiens enregistrés au Luxembourg, dans le Nord lorrain et en province de Luxembourg, deux tiers se font en quatre roues, indique lundi le Liser. Loin devant la marche à pied et les transports en commun.

Pour quels changements concrets plaidez-vous pour tenter de rééquilibrer les choses?

«Baisser la consommation de viande ou prendre davantage les transports publics constituent quelques solutions simples. Du moins, sur le papier, car la réalité est différente. Prendre les transports en commun constitue un bon exemple des choses à améliorer très rapidement car si leur accès est gratuit, les connexions sont misérables pour les personnes qui vivent en dehors de la capitale. Pourquoi ne pouvons-nous pas construire vos villes et nos sociétés sur le principe de la proximité pour limiter au maximum notre impact sur la planète?

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La rencontre entre les organisateurs de la marche prévue vendredi dans les rues de la capitale et le ministère de l'Education nationale a abouti à un accord qui prévoit la possibilité de ne pas assister aux cours. Et ce, via un formulaire de dispense de cours.
Des milliers de personnes ont pris d'assaut les rues de la capitale pour demander des mesures de sauvegarde du climat
Sur les quelque 4,6 millions de déplacements quotidiens enregistrés au Luxembourg, dans le Nord lorrain et en province de Luxembourg, deux tiers se font en quatre roues, indique lundi le Liser. Loin devant la marche à pied et les transports en commun.
12.10. Stau / Autobahn A3 / Düdelinger Autobahn / Grenzgänger / Frontaliers / Foto: Guy Jallay
François Bausch (Déi Gréng), ministre de la Défense, de la Mobilité et de la Sécurité intérieure revient sur l’état de crise et les enseignements à en tirer pour l’avenir.
Politik, Interview Francois Bausch, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Alors que les étudiants luxembourgeois se lancent ce vendredi dans une troisième grève pour le climat, de multiples événements auront lieu tout au long de la semaine du 22 septembre. Avec une manifestation monstre prévue vendredi prochain. Explications.
Klima Demo, Schüler demonstrieren für eine bessere Klimapolitik,  Place de l'Europe, Foto: Guy Wolff/Luxemburg