Changer d'édition

Tout est fait pour sécuriser le 112
Luxembourg 2 min. 03.06.2021 Cet article est archivé

Tout est fait pour sécuriser le 112

Deux tiers des appels au 112 ne nécessitent par l’intervention des services de secours en réalité. Le péril est donc plus l'encombrement inutile des lignes que la panne d'accessibilité.

Tout est fait pour sécuriser le 112

Deux tiers des appels au 112 ne nécessitent par l’intervention des services de secours en réalité. Le péril est donc plus l'encombrement inutile des lignes que la panne d'accessibilité.
Photo archives : Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 03.06.2021 Cet article est archivé

Tout est fait pour sécuriser le 112

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Mercredi soir et jeudi matin, en France le numéro d'appel d'urgence a été injoignable. Au Grand-Duché, pareille mésaventure est déjà survenue voilà quatre ans. Depuis, les secours ont mis en place des alternatives.

Feu, secours à personne, alerte incendie, accident de la circulation : ce ne sont pas les occasions qui manquent pour composer le 112. L'an dernier encore, à 242.671 reprises, le standard luxembourgeois a sonné. Soit un appel toutes les deux minutes... Et dans le local encore en service rue Robert Stumper dans la capitale, on croise les doigts pour que la mésaventure que viennent de connaître les secours français ne survienne plus au Grand-Duché. «Nous avons connu ce genre de panne à deux reprises en 2017, et c'est vrai que c'est déstabilisant. Autant pour ceux qui tentent de nous joindre, que pour nous qui perdons le contact avec le public en détresse», se souvient Cédric Gantzer, porte-parole du CGDIS.


«Ce que nous recherchons, ce sont les compétences»
D'ici à 2025, le CGDIS ambitionne d'améliorer son temps d'intervention via un processus de professionnalisation. Aussi bien avec des personnels administratifs supplémentaires que de nouveaux pompiers. Ces derniers devront toutefois maîtriser le luxembourgeois.

Mais le double épisode aura au moins eu un effet positif : le corps grand-ducal d'incendie et de secours et l'ensemble des opérateurs téléphoniques se sont coordonnés dans la foulée. Une réunion pour tenter de trouver des parades à ce type d'incident technique sur le réseau GSM. L'idée étant que 112 et 113 (pour la police) soient effectivement joignables 24/7. 

«Avec l'Institut luxembourgeois de régulation et les partenaires, il a été convenu que tout opérateur qui constatait une impossibilité de liaison via son réseau prévienne en priorité le CGDIS. A charge alors pour les pompiers d'informer la population via médias et réseaux sociaux des alternatives possibles pour nous atteindre en toutes circonstances.»

Car côté pompiers, que ce soit à l'actuel standard ou dans les futures installations à la caserne de Gasperich, tout est mis en oeuvre pour éviter ce genre de rupture de communication pouvant mettre des vies en danger. «Par exemple, ce n'est pas une ligne filaire qui transmet les appels mais plusieurs. Donc si par mégarde, par exemple, un engin de chantier venait à couper la liaison, un relais est possible», note Cédric Gantzer. 

Une redondance que l'on retrouve également au niveau de l'alimentation électrique. Avec même, sécurité supplémentaire, des groupes électrogènes spécialement dédiés à l'alimentation en énergie du standard.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A partir de ce mardi, les deux services de Luxembourg-Ville ne fonctionnent plus par roulement: entre 7h et 17h en semaine, les patients n'ont qu'à choisir l'hôpital dans lequel ils veulent se rendre. Un système qui devrait être étendu à la nuit et aux weekends d'ici 2024.
Notaufnahme CHL - Urgences CHL  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Si l'Etat et les communes devraient continuer à se partager la facture du plan national d'organisation des secours, les moyens déployés pour réduire le délai d'intervention des pompiers représentent une augmentation de 10% des coûts.
Illustration, Krankenwagen, Krankenkasse, Arzt, Gesundheit CGDIS, 112  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Les personnels du Corps grand-ducal d'incendie et de secours (CGDIS) font partie des professionnels prioritaires à la vaccination. Et 80% des pompiers invités ont déjà répondu favorablement à l'invitation à recevoir le sérum anti-covid.
Lokales,Unfallübung im Markustunnel.CGDIS.Exercice grandeur nature dans le tunnel Markusberg.Rettungsdienst,Erste Hilfe,Brand,Feuerwehr,Notdienst. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort