Changer d'édition

Toujours plus de tests pour «revenir à la normalité»
Luxembourg 3 min. 30.04.2021

Toujours plus de tests pour «revenir à la normalité»

Paulette Lenert et Xavier Bettel présenteront mercredi prochain les nouvelles mesures qui entreront en vigueur au-delà du 15 mai.

Toujours plus de tests pour «revenir à la normalité»

Paulette Lenert et Xavier Bettel présenteront mercredi prochain les nouvelles mesures qui entreront en vigueur au-delà du 15 mai.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 30.04.2021

Toujours plus de tests pour «revenir à la normalité»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Avec une situation sanitaire considérée comme «stable» depuis deux semaines, Xavier Bettel pourrait annoncer mercredi prochain de nouvelles mesures d'assouplissement. A condition toutefois que l'utilisation des tests devienne «une nouvelle routine».

Si l'allocution de Xavier Bettel (DP), ce vendredi, a pu prendre l'aspect d'un inventaire à la Prévert, alternant entre ouverture d'une  nouvelle liste pour les résidents volontaires à l'injection de doses résiduelles, de l'aide luxembourgeoise à venir au profit de l'Inde ou de l'avis positif du Conseil supérieur des maladies infectieuses sur le vaccin Johnson&Johnson, les propos du Premier ministre ont laissé transparaître une teinte d'optimisme. Un optimisme prudent, certes, mais optimisme tout de même.

S'il assure qu'il est encore «trop tôt» pour tirer les conclusions des mesures mises en place depuis la mi-avril, le chef du gouvernement a d'ores et déjà fait état de «possibles nouveaux assouplissements dans certains secteurs». A condition toutefois que l'utilisation des tests par tous se généralise. S'ils sont déjà obligatoires pour rendre visite aux personnes résidant dans des maisons de soins et de repos ou pour la pratique de certaines compétitions, leur recours est amené à prendre de l'ampleur dans les semaines à venir. 

«Le but est d'arriver à faire faire deux tests par semaine», détaille Paulette Lenert (LSAP) qui indique qu'une commande de 14,5 millions de kits a été passée via l'Union européenne. Si le milieu scolaire a d'ores et déjà adopté cette nouvelle stratégie sanitaire, l'ensemble de la société devra suivre le mouvement «en veillant à ce que tout le monde bénéficie de ce dispositif», précise la ministre de la Santé qui évoque notamment la mise à disposition de kits gratuits aussi bien pour les retraités, les chômeurs que pour les personnes fréquentant les offices sociaux. 

Vue comme un élément-clé pour permettre de «revenir à la normalité» mais aussi comme un «bon complément» aux gestes barrières, l'utilisation massive des tests va se traduire par le dépôt d'un projet de loi pour valider la distribution gratuite des kits auprès du plus grand nombre, que ce soit dans les entreprises du secteur privé, au sein de la fonction publique ou auprès des institutions européennes. 

A noter qu'en cas de recrudescence du nombre de cas liés à l'effet des variants, le pays dispose d'une «réserve d'urgence» qui permettrait de «faire faire des tests à toute la population sur une semaine» à en croire Paulette Lenert qui s'offre ainsi la possibilité de mener «une opération coup de poing». Les mesures sanitaires courant officiellement jusqu'au 15 mai prochain, de possibles allègements devraient être annoncés mercredi, date de la prochaine allocution du Premier ministre. 

Soit la veille de sa vaccination, ce dernier ayant obtenu son rendez-vous «jeudi matin» suite à son enregistrement sur la liste des volontaires à l'injection du vaccin d'AstraZeneca.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Face à une situation sanitaire jugée stable «depuis plusieurs semaines», le gouvernement annonce, mercredi, la mise en place de nouveaux allègements. Parmi eux, le plus spectaculaire tient dans la réouverture des tables en intérieur. A condition que les clients prouvent qu'ils sont négatifs.
People have lunch at the restaurant La Coupole in Paris, on June 15, 2020, as cafes and restaurants are allowed to serve customers inside, as well as on terraces, as part of the easing of lockdown measures taken to curb the spread of the COVID-19 pandemic, caused by the novel coronavirus. (Photo by ALAIN JOCARD / AFP)
Depuis lundi, écoliers et lycéens se doivent de pratiquer des tests rapides pour lutter contre la pandémie. Une nouvelle pratique plutôt bien acceptée par les principaux concernés qui assurent «contribuer à la sécurité de tous».
Lok , Grundschule Cents , Luxemburg-Stadt ,Covid Schnelltest Schulen , Corona , Covid-19 , Schule Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort