Changer d'édition

Toujours plus de monde à l'école
Luxembourg 12.09.2019

Toujours plus de monde à l'école

Ils sont presque 150.000 enfants à reprendre le chemin de l'école.

Toujours plus de monde à l'école

Ils sont presque 150.000 enfants à reprendre le chemin de l'école.
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 12.09.2019

Toujours plus de monde à l'école

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Le ministère de l'Education nationale a dévoilé ce jeudi quelques chiffres concernant la rentrée scolaire de cette année 2019.

Alors que le système éducatif luxembourgeois affronterait une «crise grave», liée au stress du métier notamment, mais aussi au manque de personnel et d'infrastructures, le ministère de l'Education nationale a publié ce jeudi matin les chiffres de la rentrée scolaire 2019.


Rentrée Grundschule Lycée Vauban am Ban de Gasperich - Photo : Pierre Matgé
«On peut se féliciter de l'attractivité de Vauban»
Anne-Marie Thiébert a vécu sa première rentrée scolaire à l'école et lycée français Vauban en tant que proviseure. L'établissement accueille plus de 2.500 écoliers, collégiens et lycéens sur son site de Gasperich.

En hausse constante depuis cinq ans, le nombre d'élèves scolarisés pour cette rentrée avoisine les 150.000 élèves. Ce sont 3.000 enfants de plus que lors de la précédente rentrée.

Dans le détail, plus de 50.000 enfants seront scolarisés dans l'enseignement fondamental public, plus de 38.000 dans le secondaire public, 6.400 en primaire privé et un peu plus de 9.800 dans le secondaire privé.

Du côté des lycées, le top trois des établissements les plus fréquentés cette année est le suivant:

  • Le lycée technique Mathias Adam de Pétange, avec 1.890 élèves
  • Le lycée technique du Centre de Luxembourg, avec 1.879 élèves
  • Le lycée technique de Bonnevoie, avec 1.820 élèves

Pour encadrer tout ce petit monde, 10.809 enseignants du secteur public seront sur les rails. Un nombre que beaucoup d'entre eux jugent insuffisant: «il faut tout faire pour que suffisamment d'enseignants soient à nouveau formés», clame ainsi Patrick Arendt, président du syndicat d'enseignants SEW/OGBL.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«On peut se féliciter de l'attractivité de Vauban»
Anne-Marie Thiébert a vécu sa première rentrée scolaire à l'école et lycée français Vauban en tant que proviseure. L'établissement accueille plus de 2.500 écoliers, collégiens et lycéens sur son site de Gasperich.
Rentrée Grundschule Lycée Vauban am Ban de Gasperich - Photo : Pierre Matgé
SEW-OGBL: «L'école publique est privatisée de façon sournoise»
A la veille de la rentrée scolaire au Luxembourg, c'est tendu en coulisses! «Les enseignants se sentent floués» et le dialogue est rompu avec le ministre de l'Education nationale. Le syndicat enseignant, le SEW-OGBL, dénonce une «privatisation insidieuse de l'école publique» et un problème de recrutement à venir dans l'enseignement fondamental.
Patrick Arendt, président du SEW-OGBL (au centre): «Nous réclamons une école publique pour tous, où le fils du notaire voit celui de l'ouvrier».
Grogne des enseignants: Les profs, ces fonctionnaires tant décriés
Privilégiés parmi les privilégiés pour les uns, profession en perte de repères pour les autres, les enseignants du Grand-Duché focalisent sur eux toutes les attentions. Analyse d’une situation alors qu’une partie du corps enseignant se trouve dans un conflit ouvert avec le ministre de l’Éducation.