Changer d'édition

Toujours moins de contaminations et d'hospitalisations
Luxembourg 3 min. 08.09.2022
Pandémie au Luxembourg

Toujours moins de contaminations et d'hospitalisations

Au total, 1.020 résidents ont été infectés ou réinfectés par le covid-19 lors de la semaine du 29 août au 4 septembre.
Pandémie au Luxembourg

Toujours moins de contaminations et d'hospitalisations

Au total, 1.020 résidents ont été infectés ou réinfectés par le covid-19 lors de la semaine du 29 août au 4 septembre.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 08.09.2022
Pandémie au Luxembourg

Toujours moins de contaminations et d'hospitalisations

Laura BANNIER
Laura BANNIER
L'épidémie de covid-19 continue de ralentir au Luxembourg, où l'ensemble des indicateurs sont à la baisse pour la semaine du 29 août au 4 septembre, indique la Santé.

Alors que la campagne de vaccination anticovid est sur le point de connaître un nouvel élan, l'épidémie de covid-19, elle, poursuit son ralentissement. Le dernier rapport hebdomadaire du ministère de la Santé met en évidence une baisse de tous les indicateurs épidémiques, autant du côté des contaminations que des hospitalisations.


Close up of senior Asian woman getting Covid-19 vaccine in arm for Coronavirus immunization by a doctor at hospital. Elderly healthcare and illness prevention concept
De nouveaux vaccins disponibles cette semaine
A partir de ce lundi, les nouveaux vaccins seront disponibles dans Impfbus. Le Luxembourg a commandé 43.200 doses de vaccin Pfizer et 42.600 doses du sérum de Moderna.

Ainsi, du 29 août au 4 septembre, 715 personnes ont été testées positives au coronavirus, soit une légère baisse par rapport aux 777 malades de la semaine précédente. À ces 715 personnes infectées, s'ajoutent 298 autres personnes qui avaient déjà été contaminées précédemment, ce qui correspond à un taux de réinfection de 29%, contre 27% la semaine précédente. Le nombre de tests PCR, lui, est quasiment stable, passant de 4.937 à 4.904 pour la période de référence.

Logiquement, le nombre d'infections actives pointe aussi à la baisse. Il a légèrement diminué, passant de 1.889 au 28 août, à 1.821 au 4 septembre. La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives au covid-19 se situe à 43,7 ans.

Une hausse des cas chez les plus de 85 ans

Le taux de reproduction effectif du virus repassé sous la barre du 1. Pour rappel, lorsque cet indicateur se situe au-dessus de la valeur 1, l'épidémie progresse, et en dessous, elle régresse. Le taux de positivité des tests passe pour sa part de 15,74% à 14,58%.


Covid patient being treated in a Luxembourg hospital ward in 2020
Le traitement des patients covid long en sursis au Rehazenter
Avec le départ de deux médecins de l'entité traumatologique du Rehazenter, la prise en charge de nouveaux patients atteints d'une forme longue du covid s'annonce plus que compliquée.

Le taux d'incidence est également en baisse, et se situe à 111 cas positifs pour 100.000 habitants sur sept jours, contre 120 cas lors de la semaine passée. S'il est en diminution chez les 0-9 ans (-14%), les 25-49 ans (-10%) et les 60-74 ans (-34%), il est en revanche en hausse dans tous les autres groupes d'âges. La catégorie la plus particulièrement touchée est celles de 85 ans et plus (+63%), suivie des 75-79 ans (-38%).

Les 1.020 résidents infectés ou réinfectés par le covid-19 lors de la semaine du 29 août au 4 septembre ont tous fait l'objet d'un appel afin de déterminer leur source de contamination. Ainsi, les voyages à l'étranger ont été la source la plus fréquente (36%), suivis du cercle familial (19%) et des loisirs (8%). Les sources indéterminées de contamination diminuent mais restent élevées (25%).

Aucun nouveau décès

Lors de cette même semaine, quatre nouvelles admissions de patients positifs au covid-19 ont été enregistrés dans les hôpitaux du pays en unités de soins normaux, contre huit la semaine précédente. En soins intensifs, un seul lit était occupé par un malade du covid-19. La moyenne d'âge des patients hospitalisés est de 54 ans. À noter qu'aucun nouveau décès en lien avec le coronavirus n'est à déplorer lors de la période.


S'ils se sentent bien soutenus par le gouvernement, les résidents luxembourgeois affirment également se sentir seuls.
Avec le Covid, le monde est revenu 5 ans en arrière
L'Indice de développement humain, qui prend en compte espérance de vie, éducation, et niveau de vie, a reculé deux années de suite, en 2020 et en 2021, revenant à son niveau de 2016.

Même si les indicateurs semblent tendre vers le vert, la vaccination anticovid se poursuit. Du 29 août au 4 septembre, 1.390 doses ont ainsi été administrées. Dans le détail, 14 premières doses ont été injectées, 21 secondes doses, 117 premières doses booster, 1.217 secondes doses booster, et enfin 21 troisièmes doses boosters. Dans le pays, 474.549 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui équivaut à un taux de vaccination de 79% des personnes de 5 ans et plus.

Alors que le «Impfbus» poursuit sa tournée, il convient de souligner que le centre de vaccination Victor Hugo va rouvrir ses portes à partir du mardi 13 septembre. Cette réouverture intervient alors que des livraisons de vaccins spécial Omicron est planifiée, visant à «mieux préparer la population à d'éventuelles vagues d'infection» cet hiver, souligne la Santé. Le centre sera ainsi ouvert du mardi au vendredi de 7h à 19h et le samedi de 7h à 13h. Exceptionnellement, le centre sera fermé samedi 17 septembre en raison de l'arrivée du Tour de Luxembourg.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le dernier rapport hebdomadaire de la Santé fait état d'une légère augmentation des principaux indicateurs de l'épidémie, comme la semaine dernière. Deux décès supplémentaires sont à déplorer.
Vaccination contre la variole du singe
Le mécanisme européen limite la distribution aux États membres, mais Paulette Lenert affirme dans une réponse parlementaire que le pays en recevra davantage d'ici à la fin de l'année.
Le nombre de personnes testées positives au covid-19 a chuté de 30% lors de la semaine du 16 au 22 mai, indique la Santé. Dans son rapport hebdomadaire, l'administration indique également que tous les autres indicateurs épidémiques sont en baisse.