Changer d'édition

Top départ pour le centre de recherches spatiales
Luxembourg 2 min. 18.10.2019

Top départ pour le centre de recherches spatiales

Le second étage du Centre de recherches pourrait être boosté par des projets à l'échelle européenne.

Top départ pour le centre de recherches spatiales

Le second étage du Centre de recherches pourrait être boosté par des projets à l'échelle européenne.
Photo: ministère de l'Économie
Luxembourg 2 min. 18.10.2019

Top départ pour le centre de recherches spatiales

Le ministre de l'Économie veut voir la structure scientifique ouvrir avant la fin 2020. Avec un objectif clair: se pencher sur l'exploration et l'exploitation des ressources liquides ou minérales que l'homme pourra trouver dans l'espace.

A Cologne, le ministre de l'Économie ne s'est pas contenté de visiter le centre européen des astronautes. Ce vendredi, Etienne Schneider (LSAP) a aussi profité du voyage pour annoncer un grand pas pour le Grand-Duché: l'ouverture prochaine de son premier centre de recherches spatiales. 

Depuis 2016, le Luxembourg a en effet fait de l'espace un nouveau point d'intérêt, scientifique comme économique. La création de l'Agence spatiale avait marqué cette volonté d'avancer. Une des premières traductions de cet engagement a aussi pris forme à la rentrée universitaire dernière, avec l'ouverture d'un master interdisciplinaire en lien avec ce domaine.  


Etats-Unis et Luxembourg franchissent une «étape historique»
Le secrétaire au commerce américain, Wilbur Ross, a signé ce vendredi un accord pour coopérer à plusieurs niveaux dans le secteur spatial et l'exploitation de ses ressources, dont le Luxembourg a fait un cheval de bataille.

«Dans une première phase, ce centre de recherches spatiales se focalisera sur tout ce qui relève de l'exploration et de l'exploitation possibles des ressources en dehors de la Terre. L'extraction de l'eau ou des minéraux, leur traitement et la fabrication de nouveaux composants: tels sont les objectifs premiers», indique-t-on du côté du ministère.

Dans un second temps, le centre luxembourgeois pourrait se muer en centre d'innovation sur ces mêmes ressources, mais à l'échelle de l'UE cette fois. «Des discussions sont encore en cours, avec l'Agence spatiale européenne (ESA) notamment pour établir le listing des collaborations possibles.»

Un scientifique aux commandes

Le projet pourrait alors être boosté par l'incubation d'entreprises en lien avec l'espace, la réalisation d'une cartographie des acteurs clés, mais aussi le suivi des progrès réalisés dans les domaines de la science, de la technologie, des finances et des cadres juridiques. De quoi mettre en orbite autour et au Luxembourg de nombreuses entités scientifiques et des start-up innovantes. 

Mais le décompte a déjà commencé pour le centre de recherches luxembourgeois. Le processus de recrutement d'un «scientifique de renom capable de mettre l'infrastructure en place» est ainsi lancé depuis plusieurs semaines. Nul nom à avancer pour l'heure. Mais la date de lancement reste fixée dans une fenêtre de six à douze mois.

Membres d'équipage

Si le financement pour pareil investissement n'apparaît pas directement dans le budget 2020 présenté dernièrement par Pierre Gramegna (DP), les services du ministère de l'Économie savent que le carburant financier ne manquera pas pour ce décollage. «Une part proviendra du budget de l'agence spatiale nationale, le reste est à déterminer entre les différents partenaires du projet.» 

En effet, le List ou l'Université de Luxembourg (qui collabore déjà avec ArianeGroup) font partie de l'équipage embarqué pour cette aventure pionnière.


Sur le même sujet

La Space Agency définitivement sur orbite
L'éducation, la communication et l'assistance au secteur spatial restent au cœur de la mission de la Luxembourg Space Agency (LSA) qui fête ce jeudi sa première année d'existence.
This handout picture obtained from the European Space Agency (ESA) on August 7, 2018 shows a view taken by German astronaut and geophysicist Alexander Gerst, showing wildfires in the state of California as seen from the International Space Station on August 2, 2018.  / AFP PHOTO / EUROPEAN SPACE AGENCY / Alexander GERST / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ESA / Alexander Gerst" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Des «touristes de l'espace» dès 2020
La Nasa a annoncé vendredi qu'elle autoriserait dès l'an prochain des touristes de l'espace et des entreprises à utiliser, contre paiement, la Station spatiale internationale (ISS), dont elle cherche à se désengager financièrement.
(FILES)  This NASA photo obtained November 4, 2018 shows the International Space Station photographed by Expedition 56 crew members from a Soyuz spacecraft after undocking. - NASA said on June 7, 2019, it will open up the International Space Station for tourism and other business ventures as of next year, as it seeks to financially disengage from the orbiting research lab. (Photo by HO / NASA / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / NASA/ROSCOSMOS" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS