Changer d'édition

Toilettage de rentrée pour la loi covid
Luxembourg 2 min. 01.09.2020

Toilettage de rentrée pour la loi covid

A l'avenir, tous les passagers arrivant au Findel devront remplir un formulaire indiquant où ils peuvent être contactés sur le territoire national.

Toilettage de rentrée pour la loi covid

A l'avenir, tous les passagers arrivant au Findel devront remplir un formulaire indiquant où ils peuvent être contactés sur le territoire national.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 01.09.2020

Toilettage de rentrée pour la loi covid

Si le gouvernement souhaite que le texte en place depuis mi-juillet soit prolongé jusqu'à fin 2020, quelques ajustements sont à prévoir. Mais avant d'acter ces choix, l'avis de la commission de la Santé a été sollicité.

(pj avec Annette Welsch) Ce mercredi 2 septembre, le gouvernement déposera devant la Chambre, sa proposition de texte pour maintenir trois mois de plus une série de mesures destinées à endiguer l'épidémie de covid-19. Mais ce mardi matin, les députés membres de la Commission de la Santé ont eu la primeur des amendements possiblement ajoutés. Et son président, le socialiste Mars Di Bartolomeo n'a pas manqué de saluer l'initiative. «C'est bien que le gouvernement ait d'abord sollicité l'avis des députés avant de soumettre une proposition». 

Parmi les ajustements, le gouvernement de Xavier Bettel entend restreindre la période de conservation des données covid. Jusqu'à présent, ces informations personnelles sur les malades ou les personnes détectées positives au coronavirus devaient être archivées jusqu'à trois mois après la fin de l'état de crise. Un délai bien long qu'avait d'ailleurs pointé la Commission consultation des Droits de l'Homme. Avis entendu puisque désormais, comme les parlementaires, les ministres acceptent que la conservation se limite à un seul trimestre.


Les contours de l'application corona se dessinent
Le logiciel à télécharger n'entre toujours pas dans l'éventail des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la pandémie. Le Premier ministre l'a rappelé aux présidents de groupe du Parlement ce lundi. Toutefois, le pays se tient prêt à s'équiper pour répondre à une directive de Bruxelles.

La proposition législative 7645 précisera également qu'une visière n'est pas considérée comme un masque. Autrement dit : si une règle sanitaire impose le port d'un masque, dehors ou dedans, dans le cadre des loisirs comme en milieu professionnel, la protection buccale ne pourra être remplacée par une visière. Sans doute l'efficacité de cette dernière en matière de frein au coronavirus n'est-elle pas aussi optimale que le masque.

A l'avenir également, le port du masque obligatoire pourra bénéficier d'exceptions. Mais celles-ci ne seront tolérées que si l'intéressé bénéficie d'un certificat médical attestant de l'impossibilité pour la personne d'évoluer avec une protection sur la bouche et le nez. Par ailleurs, il est envisagé d'intégrer désormais psychothérapeutes et les pharmaciens au sein de la réserve sanitaire nationale. Ce n'était pas le cas jusqu'alors pour ces deux professions de santé.


A healthcare worker uses a swab to collect a sample at a temporary testing centre for the novel coronavirus in Madrid on August 17, 2020. - Just seven weeks after bringing its first coronavirus wave under control, experts say Spain is once again in a "critical" situation with the worst infection rate in Western Europe. (Photo by OSCAR DEL POZO / AFP)
Le dépistage suit de nouvelles pistes
A compter de ce lundi, le Luxembourg précise encore plus son ciblage de test covid-19. Vacanciers de retour, ouvriers du bâtiment devant reprendre le chemin des chantiers, écoliers avant la rentrée, familles habitant des zones plus infectées : la lutte contre la contamination resserre ses mailles.

Enfin, après avoir permis aux passagers atterrissant au Findel de bénéficier d'un dépistage covid gratuit, le gouvernement place le curseur de la prévention un cran au-dessus. A l'avenir, chaque client d'un vol aérien débarquant au Luxembourg aura obligation de remplir un formulaire. Le document ayant pour intérêt de permettre au ministère de la Santé de le localiser sur le territoire national et effectuer le tracing covid en cas d'éventuelle infection.

A noter que la nouvelle version de la loi devra entrer en vigueur avant le 28 septembre. Le gouvernement pourra juger si, cette fois, la consultation a porté ses fruits et le texte approuvé à une plus large majorité que précédemment

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La loi Covid s'appliquera jusqu'à fin 2020
Si le texte prévoyait une possible révision mois par mois, le gouvernement luxembourgeois a décidé que les mesures actuelles pourraient se poursuivre jusqu'au 31 décembre. Certains petits ajustements devant être discutés dès cette semaine.
Lokales, Corona Covid-19,  Gesundheitsinspektion, Inspection Sanitaire, Tracing, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
La fièvre du contrôle gagne les magasins
Plusieurs commerces de la capitale ont pris la décision de vérifier que leurs clients ne présentent pas de fièvre. Celles et ceux qui refusent de se plier à ce contrôle se voient tout simplement interdire l'entrée. Une pratique autorisée par la loi.
Lokales, Tattoostudio Adikt Ink muss kunden die Temperatur messen Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le Conseil d'Etat valide la nouvelle loi covid
Le texte, qui vise à renforcer les règles dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, a reçu ce mercredi un avis favorable de la part de la haute autorité. Malgré quelques bémols.
Lokales, Illustration, Teststation Covid 19, Corona, Test Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort