Changer d'édition

Sympathie et compétences des politiques: Lydie Polfer et Claude Wiseler en deuxième position
Luxembourg 5 min. 18.01.2017 Cet article est archivé

Sympathie et compétences des politiques: Lydie Polfer et Claude Wiseler en deuxième position

Alors que Jean Asselborn reste l'homme politique le plus populaire auprès des électeurs luxembourgeois, Lydie Polfer et Claude Wiseler se placent ex aequo dans ce classement fondé sur le capital sympathie et les compétences.

Sympathie et compétences des politiques: Lydie Polfer et Claude Wiseler en deuxième position

Alors que Jean Asselborn reste l'homme politique le plus populaire auprès des électeurs luxembourgeois, Lydie Polfer et Claude Wiseler se placent ex aequo dans ce classement fondé sur le capital sympathie et les compétences.
Pierre Matgé / Guy Jallay
Luxembourg 5 min. 18.01.2017 Cet article est archivé

Sympathie et compétences des politiques: Lydie Polfer et Claude Wiseler en deuxième position

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Alors que Jean Asselborn reste l'homme politique le plus populaire auprès des électeurs luxembourgeois, Lydie Polfer et Claude Wiseler se placent en deuxième position ex aequo.

Par Virginie Orlandi

Alors que Jean Asselborn reste l'homme politique le plus populaire auprès des électeurs luxembourgeois, Lydie Polfer et Claude Wiseler se placent en deuxième position ex aequo, dans ce classement fondé sur le capital sympathie et les compétences.

Le sondage Politmonitor, commandé deux fois par an à l'institut TNS Ilres par le Luxemburger Wort et RTL, mesure différents aspects de la vie politique luxembourgeoise dont le capital sympathie et les compétences des élus.

Ce nouveau volet illustre les opinions exprimées par 1.019 résidents luxembourgeois ayant le droit de vote et elles ont été collectées du 3 au 9 janvier 2017.

Après avoir regardé de plus près le jugement porté sur la situation économique du pays et avoir examiné les intentions de votes des électeurs, nous vous proposons cette fois-ci, de découvrir le classement des politiques en fonction de la sympathie qu'ils inspirent au panel et des compétences qui leur sont prêtées.

Jean Asselborn toujours en tête

L'actuel ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn (LSAP), est toujours en tête du sondage et gagne même un point par rapport au dernier Politmonitor, datant de mai 2016: 82% du panel de janvier le jugent sympathique et 84%, compétent. Vous retrouvez toutes les données dans le tableau ci-dessous.

A la suite de Jean Asselborn, arrivent Lydie Polfer et Claude Wiseler: ils sont ex aequo avec une moyenne "compétence/sympathie" de 68%.

Claude Wiseler gagne 10 points de pourcentage par rapport à mai 2016 où il avait récolté 58% d'opinions favorables et se plaçait ainsi à la troisième place, derrière Viviane Reding qui avait alors obtenu une moyenne de 60%.

A quelques mois des élections communales, prévues pour octobre 2017, Lydie Polfer apparaît, quant à elle, pour la première fois dans le classement et se place directement en deuxième position avec 68% des voies. Viviane Reding se retrouve en cinquième position, bien qu'elle gagne un point de pourcentage par rapport à 2016.

Une liste différente

Pour rendre le panel plus homogène et en phase avec les élections qui auront lieu dans les prochains mois, certaines personnalités politiques ont été ajoutées et d'autres retirées du sondage. C'est pour cette raison que Lydie Polfer apparaît pour la première fois dans ce volet du Politmonitor et qu'il n'y a pas de point de comparaison avec mai 2016.

L'actuelle bourgmestre de Luxembourg-Ville (DP), Luc Frieden (CSV), Françoise Hetto-Gaasch (CSV) , Martine Hansen (CSV) , Marc Hansen (DP), Laurent Mosar  (CSV) et Michel Wolter (CSV) font leur entrée en janvier 2017 dans le panel des politiques proposé aux sondés. Ils se placent respectivement en 2e, 10e, 12e ex aequo , 14e, 18e et 28e position.

Vous trouvez dans le tableau ci-dessus la moyenne "sympathie/compétence" pour chaque personnalité politique.

Ils sont six politiques à faire leur entrée dans le sondage et neuf à en sortir: le député européen, Charles Goerens (DP), Jean-Claude Juncker, le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo (LSAP), le député européen Vert, Claude Turmes (Déi Gréng), Claude Haagen (LSAP), les présidents du part Déi Gréng, François Folmer et Christian Kmiotek, Marc Ruppert (DP) et le président du Piratepartei Lëtzebuerg, Sven Clement.

On remarque que tous les élus sont en augmentation par rapport au sondage de mai 2016, en dehors de Gast Gibéryen qui stagne, et des nouveaux arrivés.

Certaines augmentations sont importantes comme celle du Premier ministre, Xavier Bettel qui  gagne 12 points de pourcentage, celle de Romain Schneider (LSAP) qui gagne 10 points, celle de Carole Dieschbourg (Déi Gréng) qui obtient 11 points de plus qu'en mai 2016, celle de David Wagner (Déi Lénk) qui augmente de 11 points, celle de Fernand Etgen (DP) qui collecte 11 points  de plus et celle de Guy Arendt (DP) qui gagne 10 points.

Dans le graphique ci-dessus, la compétence et la sympathie de chaque politique sont représentées par un point. Plus la personne est sympathique, plus le point est élevé sur le graphique et plus le politique est jugé compétent, plus le point se place sur la droite.

Jean Asselborn (LSAP) se place bien au-delà de la nébuleuse de points avec ses bons scores de sympathie et compétence.

En bas du graphique, on retrouve les moins bien notés qui sont: Eugène Berger (DP) avec une moyenne de 33 %, Francine Closener avec une moyenne de 34%. Ils se placent en queue de classement avec dans l'ordre décroissant, Viviane Loschetter (36%), Guy Arendt (36%), Claude Meisch (37%) et Michel Wolter (38%).

Le graphique reprend parti par parti, les scores de leurs membres. Le graphique ne reprend pas le score de l'ADR et de déi Lénk puisqu'ils n'ont qu'une seule personne représentée dans le sondage: Gast Gybéryen (ADR) et David Wagner (déi Lénk).

Le député ADR, noté à 48% de compétence et 45% de sympathie, est le seul politique à stagner dans le sondage. David Wagner, lui, fait progresser le parti déi Lénk de 11 points de pourcentage dans le sondage et passe d'une moyenne de 31% à 42%.

Retrouvez tous les résultats du Politmonitor de janvier 2017 dans notre dossier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le gouvernement a tout bon... mais va au casse-pipe
Ainsi pourrait-on résumer les tendances contradictoires qui ressortent du nouveau volet du sondage PolitMonitor dévoilé ce mardi soir: après trois ans au pouvoir, le gouvernement Bettel a tout bon, sauf que les Luxembourgeois ont malgré tout l'intention de remettre le CSV au centre de l'échiquier politique.
Auch ohne klare Koalitionsaussage werden Etienne Schneider (l.) und Xavier Bettel um eine zweite Amtszeit für Blau-Rot-Grün kämpfen.