Changer d'édition

Surveillance privée prolongée autour de la gare
Luxembourg 2 min. 28.04.2021

Surveillance privée prolongée autour de la gare

La bourgmestre de Luxembourg veut une présence policière plus visible, ce qui ne signifie pas plus répressive.

Surveillance privée prolongée autour de la gare

La bourgmestre de Luxembourg veut une présence policière plus visible, ce qui ne signifie pas plus répressive.
Photo : Guy Wolff
Luxembourg 2 min. 28.04.2021

Surveillance privée prolongée autour de la gare

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Constatant (encore) le manque de policiers déployés dans la capitale, la bourgmestre a annoncé avoir signé un nouveau contrat de six mois pour maintenir les patrouilles autour de la gare centrale, à Bonnevoie et en Ville-Haute.

Après le constat, la colère, Lydie Polfer (DP) n'aura guère tardé à agir. C'en était trop pour la bourgmestre de Luxembourg : des vols à l'arraché se multipliant, des terrasses animées mais parfois bondées, des rassemblements au-delà du raisonnable (plus de 150 personnes réunies à la Kinneswiss vendredi dernier). L'élue a adressé un énième courrier au ministre de la Sécurité intérieure. Une lettre demandant à Henri Kox (Déi Gréng) plus d'agents de police à redéployer dans les lieux publics mais également une extension du réseau de vidéosurveillance. 


Die Befugnisse der Wach- und Sicherheitsdienste, auf die verschiedene Gemeinden mittlerweile zurückgreifen, sind im Gesetz von 2002 nicht klar definiert.
Les patrouilles privées divisent les députés
Les patrouilles d'agents de sécurité privés pour assurer la sécurité publique continuent d'échauffer les esprits. La question était au cœur du débat ce jeudi à la Chambre.

Lydie Polfer a dévoilé le contenu de sa lettre, mercredi matin. Attendant avec impatience une réponse officielle qui vienne la satisfaire. Mais l'élue ne se fait guère d'illusion sur une possible arrivée en masse d'uniformes dans les jours prochains. Hélas, selon elle, car la présence visible de patrouilles aurait un   «effet dissuasif» autant sur les délinquants que sur celles et ceux tentés de faire quelque entorse aux règles covid applicables jusqu'à la mi-mai.

Gardiennage jusqu'à mi-décembre

Reste que la question de la sécurité publique dans la capitale fait à nouveau des vagues. Comme cet hiver quand, à défaut des renforts attendus, Luxembourg avait choisi de lancer des agents de sécurité privés et des maîtres-chiens pour veiller sur la tranquillité des abords de la gare centrale, du quartier Bonnevoie et de la Ville-Haute. Un geste qui avait déjà attisé les tensions entre la Ville et le ministère de la Sécurité intérieure.

Une tension qui ne va pas redescendre de sitôt d'ailleurs. En effet, la Ville a décidé de passer un nouveau contrat pour assurer des patrouilles dans ces mêmes secteurs. Un contrat va ainsi être prochainement signé, avec G4S, pour que ces rondes privées reprennent dès la mi-mai et pour six mois. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet