Changer d'édition

Surveillance accrue des rassemblements de 100 personnes
Luxembourg 3 min. 21.10.2020

Surveillance accrue des rassemblements de 100 personnes

Les marchés hebdomadaires sont notamment visés par le nouveau projet de loi amendant la loi Covid

Surveillance accrue des rassemblements de 100 personnes

Les marchés hebdomadaires sont notamment visés par le nouveau projet de loi amendant la loi Covid
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 21.10.2020

Surveillance accrue des rassemblements de 100 personnes

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
La nouvelle loi covid en application jusqu'au 31 décembre s'apprête à recevoir plusieurs amendements en fonction du regain de l'épidémie. Le projet de loi 7683 introduit le respect de règles supplémentaires en cas de grand rassemblement de personnes.

Votée le 23 septembre dernier, la «nouvelle» loi Covid reste applicable jusqu'au 31 décembre 2020. Mais l'accélération brutale de l'épidémie que le Luxembourg connaît depuis le début du mois d'octobre pousse le gouvernement, sinon à changer de stratégie, à tout le moins à amender la loi-cadre liée à la crise sanitaire. Ainsi, le projet de loi 7683 vient se greffer à la loi du 17 juillet 2020. Il propose d'imposer «l'élaboration d'un concept sanitaire pour tout rassemblement excédant 100 personnes». Déposé mardi et débattu dans la foulée en commission de la Santé, il devrait être adopté prochainement.

Concrètement, la nouvelle disposition impose un nouveau cahier de charges à l'organisateur d'un événement susceptible de réunir au moins 100 personnes. Outre l'obligation d'avertir la direction de la Santé au moins 15 jours avant la date prévue, le projet prévoit notamment une délimitation du périmètre moyennant des rubans de signalisation permettant de limiter l'accès incontrôlé des personnes au rassemblement, ou encore la mise en place d'une gestion des flux des personnes en vue d'éviter des pointes d'affluence.


Illustration, Test Covid-Station Park&Ride, Bouillon Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
40% des cas positifs d'origine «non attribuable»
Paulette Lenert a parlé ce mardi devant les députés d'«une situation diffuse» à l'évocation du rebond actuel de l'épidémie de covid. La ministre de la Santé a aussi déclaré «ne pas avoir connaissance de grands clusters» au Luxembourg.

Ces nouvelles règles ne s'adressent «pas aux secteurs culturel, sportif et aux activités scolaires et parascolaires», précise le ministère de la Santé. Elles sont davantage ciblées sur des marchés ou des fêtes d'entreprises, par exemple. Interrogé sur la portée et les conséquences de telles adaptations, la Ville de Luxembourg, organisatrice de plusieurs marchés, n'a pas été en mesure de répondre. De son côté, si Charles Schroeder avoue «honnêtement ne pas pouvoir dire si cela change quoi que ce soit», il reconnaît que «ce serait là une nouvelle donne dans le secteur de l'événementiel».

Le président de la Luxembourg Event Association souligne que le format de certains événements «doit se réinventer». Ainsi, les professionnels du secteur pourront organiser, «non pas une fête de fin d'année», mais plutôt simplement un «dîner de fin d'année», affirme-t-il. «Le concept doit changer, mais nous avons des solutions», insiste Charles Schroeder qui ajoute qu'«il est possible de s'adapter, que ce soit pour une présentation de produits ou dans le cadre d'un congrès».


Telecran, Reportage Réidener-Schwämm / Redingen-Attert - Sicherheitskonzept Coronavirus, Schwimmbad, Piscine, Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Consensus élargi autour de la loi covid prolongée
Alors qu'elle avait recueilli 33 votes favorables en juillet, la loi covid a en plus rallié les voix des deux députés Déi Lénk lors du vote de sa prolongation jusqu'au 31 décembre, mardi à la Chambre. Le CSV s'est abstenu, tandis que l'ADR a voté contre.

Pour sa part, François Koepp, secrétaire général de l'Horesca estime que «cette nouvelle mesure concerne aussi l'horeca», tout en «ne sachant pas si beaucoup de manifestations du secteur réunissent plus de 100 personnes». A son avis, «le protocole est identique à celui élaboré avec le label Save to serve». Selon lui, «la nouveauté vise surtout à comment faire circuler les gens dans l'établissement, comment respecter au mieux les distanciations entre tables, entre chaises, ... Soit toutes des choses que l'on retrouve déjà dans notre guide».

Mardi en commission de la Santé à la Chambre, la discussion a porté sur la notion de rassemblement «organisé» et sur la transformation du concept de lieu accueillant plus de 100 personnes en lieu «susceptible» d'accueillir plus de 100 personnes. Une proposition que Paulette Lenert a par ailleurs accueillie «positivement», d'après le site de la Chambre.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

40% des cas positifs d'origine «non attribuable»
Paulette Lenert a parlé ce mardi devant les députés d'«une situation diffuse» à l'évocation du rebond actuel de l'épidémie de covid. La ministre de la Santé a aussi déclaré «ne pas avoir connaissance de grands clusters» au Luxembourg.
Illustration, Test Covid-Station Park&Ride, Bouillon Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le Luxembourg avance à contre-courant
Si de nouvelles mesures restrictives ont été mises en place en Allemagne, en Belgique ou en France, le gouvernement fait le choix de ne pas imposer de nouvelles règles à la population. Mais émet tout de même une série de «recommandations».
Pour que bars et restaurants ferment à 1h
Les représentants de l'hôtellerie-restauration demandent au gouvernement de repousser d'une heure l'horaire de fin de service de leurs établissements. Et cela y compris dans un souci sanitaire.
An employee wearing PPE (personal protective equipment), of a face shield or visor as a precautionary measure against spreading COVID-19, poses for a photograph with a customer's pint of Guinness at the re-opened Murray's Bar in Dublin on June 29, 2020, as lockdown measures begin to be eased. - Irish pubs unlock their doors and begin pouring pints on Monday, ending a 15-week dry spell forced by the nation's coronavirus lockdown. All domestic travel restrictions were also lifted, as churches, hairdressers, cinemas and museums opened and mass gatherings of 50 indoors or 200 outdoors were permitted. (Photo by Paul Faith / AFP)
«La digitalisation du business events va s'accentuer»
François Lafont, CEO du Luxembourg Convention Bureau, anticipe d'importants changements pour l'industrie du tourisme d'affaires. Si l'organisation d'événements est aujourd'hui possible, le gros problème reste selon lui «les restrictions imposées aux voyageurs».
Le gouvernement conforté dans sa gestion de la crise
Pour Xavier Bettel, ce n'est pas le moment «d'alléger, ni de renforcer» le dispositif sanitaire mis en place. Car si les contaminations sont en hausse «avec la reprise de la vie normale», la situation hospitalière n'est aujourd'hui «pas préoccupante».
Briefing Bettel + Lenert Corona - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Consensus élargi autour de la loi covid prolongée
Alors qu'elle avait recueilli 33 votes favorables en juillet, la loi covid a en plus rallié les voix des deux députés Déi Lénk lors du vote de sa prolongation jusqu'au 31 décembre, mardi à la Chambre. Le CSV s'est abstenu, tandis que l'ADR a voté contre.
Telecran, Reportage Réidener-Schwämm / Redingen-Attert - Sicherheitskonzept Coronavirus, Schwimmbad, Piscine, Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La loi covid revisitée par la science
Adoptée le 24 juillet dernier, la loi cadre de l'épidémie a été aménagée en fonction de l'état des connaissances scientifiques. Un nouveau texte qui sera soumis mardi au vote des députés. Les mesures resteront en vigueur au moins jusqu'au 31 décembre.
Luxtimes, Einwegmasken in der Natur, covid-19, Coronavirus, Ökologie, Masque, protection, pollution, 
Verschmutzung, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le masque obligatoire sur les marchés belges
La Première ministre belge Sophie Wilmès a annoncé ce jeudi un renforcement des mesures face à la hausse des cas de coronavirus. Le port d'une protection sera désormais imposé dès samedi dans «tout endroit à forte fréquentation», tandis que la bulle sociale reste maintenue à 15 personnes.