Changer d'édition

Sur le plateau du Kirchberg: La BEI s'étend le long du boulevard Adenauer
Vue du projet depuis le boulevard Adenauer. On devine l'actuel bâtiment Est à l'arrière-plan, à gauche.

Sur le plateau du Kirchberg: La BEI s'étend le long du boulevard Adenauer

Photo: BEI
Vue du projet depuis le boulevard Adenauer. On devine l'actuel bâtiment Est à l'arrière-plan, à gauche.
Luxembourg 3 min. 31.10.2015

Sur le plateau du Kirchberg: La BEI s'étend le long du boulevard Adenauer

La Banque européenne d'investissement doit construire une nouvelle extension, à l'est des deux bâtiments actuels. L'inauguration est prévue pour 2021.

Le plateau du Kirchberg continue de voir sortir de terre de nouveaux bâtiments, dont l'ensemble du Parlement européen pour ne citer que lui.

Sur le papier aussi, les projets se multiplient : l'ilôt "Porte de l'Europe" face à la Philharmonie, la troisième tour de la Cour de Justice de l'UE, le «Jean Monnet 2» ou encore, dans le même secteur, une nouvelle extension de la Banque européenne d'investissement (BEI).

Ce projet est né de la nécessité de repenser le plus ancien des deux bâtiments de la BEI, qui abrite actuellement 1.500 employés. En surcapacité, et construit en 1980, le bâtiment Ouest pâtit de son manque de modularité.

Vue aérienne depuis le val des Bons malades : au premier plan à gauche, le nouveau bâtiment ; à droite, le bâtiment Est actuel, grande verrière demi-sphérique.
Vue aérienne depuis le val des Bons malades : au premier plan à gauche, le nouveau bâtiment ; à droite, le bâtiment Est actuel, grande verrière demi-sphérique.
Photo: BEI

La BEI a sorti ses calculettes : les travaux de réhabilitation devraient durer cinq ans. Plutôt que de louer pendant cet intervalle des espaces de bureaux, qui se font rares avec la relocalisation des fonctionnaires de la Commission européenne à la Cloche d'Or notamment, il a été jugé moins coûteux de construire un bâtiment neuf, à l'est des deux bâtiments actuels.

Le nouveau bâtiment aura sa forme architecturale propre, de même que le bâtiment Ouest et le bâtiment Est étaient des témoins, respectivement des années 1970 - 1980 et 2000. Il pourra accueillir quelque 1.500 postes de travail et sera conçu de telle manière à être modulaire. Il disposera d'une surface de 50.000 mètres carrés utilisables.

Un véritable «campus BEI»

La tour se déploiera sur 16 niveaux – étage technique compris – et le bâtiment sur sept niveaux. Mais vu la nature du terrain, seuls les quatre niveaux supérieurs seront visibles depuis le boulevard Konrad Adenauer. Le bâtiment Est avait lui aussi dû se plier à cette même contrainte.

Entre ce nouvel édifice et le bâtiment Est, un passage public est prévu, de telle manière à pouvoir rejoindre à pied le boulevard Adenauer depuis le val des Bons malades. L'ensemble devrait donc voir naître un véritable «campus BEI», ainsi que le souligne Sabine Parisse, porte-parole de la BEI à Luxembourg.

L'actuel bâtiment Est, inauguré en 2008
L'actuel bâtiment Est, inauguré en 2008
Photo: BEI

Ce projet a été retenu suite à un concours d'architectes organisé fin 2014. Le jury avait été présidé par Ricardo Bofill, qui a notamment réalisé les deux tours «Porte de l'Europe» qui ouvrent le plateau du Kirchberg après le Pont Rouge. C'est le bureau néerlandais Mecanoo et le bureau d'ingénieurs britannique Burohappold qui ont été sélectionnés.

La BEI sera propriétaire de ce bâtiment, qui devra répondre aux mêmes exigences environnementale (certificat BREEAM) que son prédécesseur inauguré en 2008.

Mi-novembre 2015, deux appels d'offre seront lancés pour l'excavation et les travaux de préparation d'une part ; pour la construction d'autre part.

Le bâtiment Ouest, inauguré en 1980
Le bâtiment Ouest, inauguré en 1980
Photo: Romain Schanck

Reste à savoir ce qui adviendra du bâtiment Ouest, l'un des témoins du « brutalisme », courant architectural d'origine anglo-saxonne qui connut une grande considération entre les années 1950 et 1970. Une décision sera prise au premier semestre 2017.

Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, le bâtiment Est arrive lui aussi à saturation avec 1.000 postes de travail (contre 750 initialement prévus) et qu'en d'autres endroits du Kirchberg, plusieurs centaines de personnes travaillent dans le cadre de missions de la BEI. Au total, à Luxembourg, le Groupe BEI (inclus le Fonds européen d'investissement) emploie quelque 3.000 personnes.

Dominique Nauroy


Sur le même sujet