Changer d'édition

Suite au «scandale du pain» : L'appel de la boulangère à la Ville pour éviter le gaspillage
Luxembourg 29.04.2016

Suite au «scandale du pain» : L'appel de la boulangère à la Ville pour éviter le gaspillage

Pour le commerçant de détail ce n'est pas rentable d'organiser le transport des aliments invendus et de demander toutes les autorisations pour ce faire.

Suite au «scandale du pain» : L'appel de la boulangère à la Ville pour éviter le gaspillage

Pour le commerçant de détail ce n'est pas rentable d'organiser le transport des aliments invendus et de demander toutes les autorisations pour ce faire.
Photo: Anouk Anthony
Luxembourg 29.04.2016

Suite au «scandale du pain» : L'appel de la boulangère à la Ville pour éviter le gaspillage

Maurice FICK
Maurice FICK
Les commerçants en alimentation devraient se regrouper pour faire don de leurs invendus. La patronne de la boulangerie de Luxembourg à l'origine du scandale du pain, Cathy Goedert, pense qu'avec l'aide de la Ville on peut faire « beaucoup plus» pour éviter le gaspillage alimentaire.

(lb - Trad. MF) - Les commerçants en alimentation devraient se regrouper pour faire don de leurs invendus. La patronne de la boulangerie de Luxembourg à l'origine du scandale du pain, Cathy Goedert, pense qu'avec l'aide de la Ville on peut faire «beaucoup plus» pour éviter le gaspillage alimentaire.

En réponse au «scandale du pain» Cathy Goedert a exhorté les commerçants en alimentation à se fédérer pour livrer les aliments invendus à des organisations caritatives. D'un point de vue logistique ce serait plus facile si la Ville de Luxembourg leur mettait à disposition un camion frigorifique répondant aux normes d'hygiène. «Je suis la dernière personne à vouloir jeter quelque chose. Je trouve aussi cela terrible», explique la boulangère de 27 ans.

Comme bien d'autres boulangers, elle a souvent demandé par le passé à des associations caritatives tel que Stëmm vun der Strooss si elles étaient intéressées par les aliments qui ne sont plus vendables mais toujours bien comestibles. «Je les invite alors toujours à venir chercher le pain», a expliqué Cathy Goedert, jeudi lors de l'assemblée générale de l'Union commerciale de la Ville de Luxembourg.

Les commerçants en alimentation doivent respecter des règles d'hygiène très strictes pour transporter les aliments et en faire don aux associations caritatives. Le camion de livraison doit avoir un compartiment frigorifique.
Les commerçants en alimentation doivent respecter des règles d'hygiène très strictes pour transporter les aliments et en faire don aux associations caritatives. Le camion de livraison doit avoir un compartiment frigorifique.
Photo: Anouk Antony

Le problème c'est que ces organisations ne disposent pas de la logistique nécessaire et prient alors le boulanger d'acheminer la marchandise. Mais cela met  le boulanger dans la difficulté puisqu'il doit alors effectuer un transport répondant strictement aux  normes. Et puis, il est très difficile de prévoir à l'avance la quantité d'aliments qu'il restera après la fermeture de la boutique.

Dans la réalité, ce n'est pas rentable pour le commerçant d'organiser le transport pour une très faible quantité d'aliments et de demander les autorisations nécessaires.

«Nous donnons régulièrement  aux sans-abri nos invendus, voire les leur apportons, même au parc», assure la boulangère. «Mais ouvrons les yeux: partout il y a du gaspillage. Je ne veux pas généraliser. Mais je suis d'avis que nous pourrions, ensemble avec la commune, faire beaucoup plus de choses pour valoriser ces aliments».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La boulangerie en cause s'excuse: Du pain à ras bord dans une poubelle
Une photo prise dans la partie "haute" de Luxembourg fait actuellement scandale sur les réseaux sociaux. On y voit une poubelle remplie à ras bord de pains, qui semblent encore parfaitement comestibles, devant une boulangerie. La directrice de la boulangerie en cause s'est excusée dans un communiqué.
Cette photo provient d'une boulangerie dans la zone piétonne de la ville haute.