Changer d'édition

Statec: 6.050 enfants sont nés au Luxembourg en 2016
Luxembourg 4 min. 30.11.2017

Statec: 6.050 enfants sont nés au Luxembourg en 2016

Le prénom Emma reste en tête des prénoms les plus donnés aux petites Luxembourgeoises.

Statec: 6.050 enfants sont nés au Luxembourg en 2016

Le prénom Emma reste en tête des prénoms les plus donnés aux petites Luxembourgeoises.
Illustration: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 30.11.2017

Statec: 6.050 enfants sont nés au Luxembourg en 2016

Le Luxembourg fait le plein de jeunesse! 6.050 bébés sont nés sur le territoire du Grand-Duché en 2016. Un chiffre qui ne cesse d'augmenter chaque année. Le Statec fait le point dans sa dernière étude sur ces naissances.

(SW) - Le Luxembourg fait le plein de jeunesse! 6.050 bébés sont nés sur le territoire du Grand-Duché en 2016.  Un chiffre qui ne cesse d'augmenter chaque année. Le Statec fait le point dans sa dernière étude sur ces naissances.

Emma et Gabriel en tête du top des prénoms 

Chez les filles, Emma est le prénom le plus populaire sur la période 2014/2016. Mia et Lara occupent respectivement les deuxième et troisième places du podium. 

Côté garçons, Gabriel occupe le sommet du classement. Il est talonné par Luca et Noah. 

Si l’on considère les prénoms selon la nationalité de l’enfant, on constate que le prénom féminin Emma est le plus attribué parmi les naissances luxembourgeoises, devant Mia et Julie. Chez les garçons, Leo se trouve à la première place devant Ben et Luca. 

Du côté des naissances étrangères, les petits Gabriel, David et Enzo ainsi que les petites Emma, Sofia et Lara se placent à la tête du palmarès.

Plus de 2.900 naissances de non-résidents

Sur la période étudiée, l’évolution du nombre de naissances varie selon la nationalité du nouveau-né. 

Le nombre de bébés de nationalité étrangère est en augmentation puis se stabilise depuis le début des années 2000. 

Jusqu’au début des années 2000, le nombre de nouveau-nés luxembourgeois était toujours plus élevé que celui des nouveau-nés de nationalité étrangère. 

Par la suite, la tendance s’inverse: en 2008 par exemple, il y a 3.126 naissances étrangères pour 2.470 naissances luxembourgeoises.

A partir de 2010, le nombre de naissances luxembourgeoises a fortement progressé (+12.8%) en passant de 2.686 en 2009 à 3.029 en 2010. 

Cette croissance est due en majeure partie à l’entrée en vigueur de la loi du 23 octobre 2008 sur la nationalité luxembourgeoise qui dit dans son article Ier : «Sont Luxembourgeois les 

  • enfants nés au Grand-Duché de Luxembourg de parents non luxembourgeois
  • enfants dont un des parents est né sur le territoire du Grand-Duché de Luxembourg. 

En 2016, on dénombrait 3.077 naissances de Luxembourgeois et 2.973 naissances d’étrangers.

Ces femmes peuvent être, par exemple, des frontalières qui travaillent au Luxembourg et qui bénéficient de la sécurité sociale luxembourgeoise.

236 jumeaux et des naissances hors mariage

Sur les 6.050 naissances de l'année 2016, 236 jumeaux ont vu le jour, ainsi que 3 triplés, soit 239 naissances multiples, contre seulement 118 en 1960. 

Les naissances multiples progressent de 102.5% au cours de cette période alors que l'ensemble des naissances a augmenté de 20.5%. C'est un sursaut très important!

La majorité des naissances surviennent dans le mariage, même si cet indicateur montre que la proportion de naissances hors mariage est passée de 3.2% en 1960 (159 naissances sur un total de 5 019 naissances) à 42.6% en 2016 (2 575 naissances sur un total de 6 050 naissances). 

Cette évolution traduit le fait que les naissances hors mariage sont devenues de plus en plus souvent des naissances désirées de femmes généralement célibataires et vivant en union consensuelle ou bien pacsées. 

La proportion de naissances hors mariage était inférieure à 5% à la fin des années 70, et variait peu. A partir du début des années 80, cette part va augmenter quasi continuellement pour dépasser légèrement les 40% à partir de 2015.

Age moyen du premier enfant: 30 ans

Au Luxembourg, l’âge moyen auquel les femmes accouchent de leur premier enfant augmente dans le temps et atteint 30.4 ans en 2016. 

C’est deux années plus tard qu’au début de ce siècle, où les femmes devenaient mères à 28.1 ans. 

Plusieurs facteurs peuvent expliquer que l’arrivée du premier enfant continue d’être plus tardive. 

La généralisation des études, et notamment des études supérieures pour les femmes, joue sans doute un rôle important. De plus en plus de femmes sur le marché du travail et leur souci d’avoir un travail stable avant de fonder une famille entrent certainement également en jeu, de même que la volonté croissante de vivre un certain temps à deux. 

Au début de ce siècle les femmes étrangères avaient leur premier enfant plus tôt que les Luxembourgeoises, respectivement 27.3 ans et 29.0 ans. 

Aujourd’hui, l’inverse se produit. Les femmes luxembourgeoises qui accouchent de leur premier enfant sont plus jeunes que leurs comparses étrangères (30.0 ans pour 30.7 ans). 

Depuis 2000, l’augmentation est donc d’une année pour les femmes luxembourgeoises et de 3.4 années pour les femmes de nationalité étrangère.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Moins d'enfants naissent au Luxembourg
C'est une première depuis 2009. Il y a eu moins d'accouchements au Luxembourg au cours des deux dernières années. Les femmes enceintes abandonnent de plus en plus la cigarette et l'alcool, selon un rapport publié ce vendredi par le ministère de la Santé et le LIH.
Dans toutes les maternités du pays, chez les sages-femmes libérales et les deux services de néonatalogie du pays, sont collectées les données exhaustives sur tous les accouchements au Luxembourg.
"Dans ma famille, nous sommes 100 à avoir acquis la nationalité luxembourgeoise"
L'article 89 de la loi sur la double nationalité permet d'acquérir la nationalité luxembourgeoise grâce à un aïeul né avant 1900. En 2017, 1.958 Français et 1.334 Belges ont bénéficié de cette mesure qui se terminera à la fin de l'année. Qui sont-ils? Pourquoi ont-ils fait cette démarche? Et comment envisagent-ils les élections législatives, les premières, pour eux?
Intégration: une nationalité peut en cacher une autre
Depuis les modifications apportées à la loi sur la nationalité, se cache parfois derrière la nationalité luxembourgeoise une autre nationalité. Comment penser dans ce cas la cohésion sociale et l'intégration? Quel est l'impact de l'article 89 sur les nouvelles acquisitions de nationalité?