Changer d'édition

Les étudiants auront plus de jours pour réviser
Luxembourg 01.10.2016 Cet article est archivé
Soulagement pour les classes de 1ère et 13e

Les étudiants auront plus de jours pour réviser

Le ministre de l'Education Claude Meisch et les représentants des élèves se sont félicités d'avoir trouvé cet accord.
Soulagement pour les classes de 1ère et 13e

Les étudiants auront plus de jours pour réviser

Le ministre de l'Education Claude Meisch et les représentants des élèves se sont félicités d'avoir trouvé cet accord.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 01.10.2016 Cet article est archivé
Soulagement pour les classes de 1ère et 13e

Les étudiants auront plus de jours pour réviser

Les étudiants auront mené leur bataille jusqu'au bout. Alors qu'un accord prévoyait d'allonger la durée des cours de deux semaines, réduisant considérablement l'écart entre la fin de leurs cours et le début des examens, Claude Meisch a accepté de revoir cette proposition.

(mig trad. SW) - Les étudiants auront mené leur bataille jusqu'au bout. Alors qu'un accord prévoyait d'allonger la durée des cours de deux semaines, réduisant considérablement l'écart entre la fin de leurs cours et le début des examens, Claude Meisch a accepté de revoir cette proposition.

Après seulement une heure de négociation avec le CNEL (représentants de la Conférence Nationale des Élèves du Luxembourg), le calendrier des élèves de 1ère et 13e a été révisé.

  • Les étudiants obtiennent ainsi deux jours supplémentaires (les 22 et 23 mai 2017) afin de mieux se préparer aux examens. Sur ces deux jours, les enseignants ont l'obligation d'être présents afin d'aider les élèves qui auraient encore des questions.
  • Une date d'examen supplémentaire est ajoutée, afin d'éviter des doublons dans la même journée. 
  • Pendant les deux semaines d'examens oraux après la semaine de Pâques, aucun autre examen ne sera donné, afin que les étudiants se concentrent uniquement sur leur oral.

Le ministre de l'Education Claude Meisch et les représentants des élèves se sont félicités d'avoir trouvé cet accord. Le ministre a également ajouté que les membres du CNEL seraient intégrés beaucoup plus tôt à l'avenir dans ce genre de prise de décision afin d'éviter les désaccords en public.


Sur le même sujet

Tous les établissements scolaires rouvriront le 22 février. Mais le ministère de l'Education a déjà planifié les règles à suivre si le virus venait à se renforcer, avec comme priorité d'assurer les cours en présentiel.
08.02.2021, Niederlande, Den Haag: Ein Kind kommt in eine Grundschule. Eigentlich sollte dies nach dem Lockdown für alle Grundschüler der erste Schultag sein. Doch viele Grundschulen mussten aufgrund des Wintereinbruchs geschlossen bleiben. Foto: Bart Maat/ANP/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Après la décision du gouvernement de maintenir les écoles fermées jusqu'au 3 mai, le ministre de l'Education annonce une nouvelle vague d'adaptations. Claude Meisch veut tout mettre en oeuvre pour que l'année scolaire soit bouclée tant bien que mal.
Claude Meisch, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Toutes les structures d'éducation du pays seront fermées entre le 16 et le 29 mars. Le ministre de l'Education assure, ce vendredi, qu'il ne s'agit nullement d'une période de vacances et détaille les modalités d'étude à domicile prévues pour les deux semaines à venir.
Lokales, Coronavirus, Covid-19, Athénée, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Pour l'année scolaire 2017/2018, le nombre d'épreuves pour l'examen de fin d'études sera réduit à six écrits et deux oraux. C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Education, Claude Meisch lors d'une conférence de presse ce mercredi matin.
Panique dans les classes de 1ère et 13e
Cette année, la durée des cours va être allongée pour les élèves des classes de 1ère et de 13e. Ils auront à peine deux jours de battement entre la fin de leurs cours et le premier examen. Un allongement qui ne plaît pas à tout le monde.
Deux semaines de cours supplémentaires ont ainsi été ajoutées au programme pour ces classes.
Des élèves vont devoir repasser leurs examens
Le ministre de l’Education nationale, Claude Meisch, vient d’écrire une lettre d'excuses aux écoliers devant repasser leurs examens suite à une tricherie, dont nous vous livrons l'intégralité.
Pressebriefing nach dem Regierungsrat - Unterrichtsminister Claude Meisch (DP) - Foto: Serge Waldbillig