Changer d'édition

Sonndesfro - Politmonitor: La coalition DP/LSAP/Déi Gréng mise en touche
Luxembourg 15.12.2017 Cet article est archivé

Sonndesfro - Politmonitor: La coalition DP/LSAP/Déi Gréng mise en touche

Luxembourg 15.12.2017 Cet article est archivé

Sonndesfro - Politmonitor: La coalition DP/LSAP/Déi Gréng mise en touche

S'il y avait des élections dimanche, le gouvernement actuel DP, LSAP et Déi Gréng ne fonctionnerait pas. C'est ce que révèle la dernière question du sondage Politmonitor, commandé par le Luxemburger Wort et RTL.

(BB trad. SW) - S'il y avait des élections dimanche, le gouvernement actuel DP, LSAP et Déi Gréng ne fonctionnerait pas. C'est ce que révèle la dernière question du sondage Politmonitor, commandé par le Luxemburger Wort et RTL.

La Sonndesfro invite les participants à donner leurs opinions s'ils devaient se rendre aux urnes ce dimanche. Pour cette édition de décembre 2017, le vote est sans appel.

Les trois partis actuels n'atteindraient même pas la majorité au parlement. Ensemble, ils obtiendraient 26 sièges sur les 60 qui composent le parlement. Le parti d'opposition, le CSV, les devancerait avec 27 sièges.

À l'heure actuelle, la coalition en place dispose de 32 députés. Le CSV lui, est représenté par 23 personnes, Déi Lénk deux et l'ADR trois députés.

Si la tendance de cette Sonndesfro reste la même, nous aurons donc en 2018 une image singulièrement différente de 2013. Les cartes seraient totalement redistribuées.

Non seulement le CSV gagne 4 sièges mais l'ADR et Déi Lénk gagnent eux aussi un siège supplémentaire chacun.

Le DP et le LSAP en revanche perdraient tous deux trois sièges. Et même en s'alliant avec le parti Déi Lénk, rien n'y changerait: la majorité n'est pas gagnée.

Une victoire écrasante du CSV, à relativiser toutefois: le parti perd en effet deux sièges par rapport au printemps 2017.


Méthodologie:

La question du dimanche, "Sonndesfro" a été réalisée par TNS Ilres pour le compte de "Luxemburger Wort" et de RTL. C'est une tendance sur quelques mois, pas une prévision électorale. 

Entre la fin mai et la fin novembre 2017, 4.726 résidents éligibles de nationalité luxembourgeoise de plus de 18 ans ont été interrogés (centre: 1.393, sud: 1.807, nord: 872, est: 654). 

Il n'y a pas de pondération des données brutes. Des corrections absolues et proportionnelles garantissent le meilleur résultat possible. L'information méthodologique a été déposée auprès de l'ALIA (alia.lu).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Sondage: les électeurs plébiscitent une alliance CSV-les Verts
Si les élections législatives avaient lieu ce dimanche, quelle coalition les électeurs souhaiteraient-ils voir au gouvernement? Est-ce pour autant celle-ci qui aurait le plus de chances d'accéder au pouvoir? Nouveau volet de notre sondage politique en amont des élections du 14 octobre.
Fin de la coalition tripartite actuelle et claque au LSAP dans le Sud
S'il devait y avoir des élections législatives dimanche, l'actuelle coalition DP-LSAP-Les Verts ne serait pas reconductible: plus assez de sièges pour former une majorité gouvernementale! Quant au parti socialiste, il prendrait une claque en perdant 2 sièges dans son propre fief, le Sud. Voilà ce que révèle ce nouveau volet de la «Sonndesfro» commandée par le «Luxemburger Wort» et RTL.
Ensemble, le DP, le LSAP et Les Verts n'obtiendraient plus que 26 sièges au parlement si les Luxembourgeois votaient ce dimanche, contre 32 sièges en octobre 2013.
Politmonitor: le CSV domine toujours mais s’essouffle dans le Nord
S'il y avait des élections dimanche au sein de la circonscription Nord, le CSV sortirait largement gagnant avec près de 37,1% des suffrages. Mais comparé à décembre 2017, le parti social-chrétien est tout de même perdant dans cette circonscription puisqu'il perd 4,7% des intentions de vote.
Von den 16 Chambersitzen im Norden und Osten gehen lauut Sonndesfro acht an die CSV.