Changer d'édition

Sondage Tns/Ilres: Les réfugiés sont les bienvenus
Luxembourg 27.10.2015

Sondage Tns/Ilres: Les réfugiés sont les bienvenus

Des Luxembourgeois accueillent les réfugiés syriens à leur arrivée à Weilerbach le 8 septembre dernier

Sondage Tns/Ilres: Les réfugiés sont les bienvenus

Des Luxembourgeois accueillent les réfugiés syriens à leur arrivée à Weilerbach le 8 septembre dernier
Lw archives
Luxembourg 27.10.2015

Sondage Tns/Ilres: Les réfugiés sont les bienvenus

76% des Luxembourgeois sont favorables à l’accueil des réfugiés, contre 21% qui sont plutôt sceptiques. Tel est le résultat d’un sondage TNS/Ilres, présenté ce mardi matin.

L’opinion publique luxembourgeoise par rapport à l’afflux des réfugiés est différente au Luxembourg en comparaison avec l’étranger.

76% des Luxembourgeois sont favorables à l’accueil des réfugiés, contre 21% qui sont plutôt sceptiques.

Plusieurs raisons expliquent cette vue optimiste des choses :

  • 47% des Luxembourgeois ont connu dans leur famille une situation similaire, autrement dit, se rappellent qu’un de leurs ancêtres a été obligé lui-même de quitter le pays.
  • 62% sont d’avis que le Luxembourg est un pays solidaire
  • 58% de la population pensent que le gouvernement gère bien la situation des réfugiés au Luxembourg.
  • 59% des sondés pensent que le gouvernement continuera à bien gérer la situation
  • 52% des sondés ne sont pas persuadés que l’Union européenne sera en mesure de régler le problème de l’afflux des réfugiés.

Sur le même sujet

Une journaliste irakienne au Luxembourg : Les réfugiés sont-ils un avantage pour leur pays d'accueil?
"Ce sont nos impôts qui servent à financer tout ça!" peut-on lire sur les réseaux sociaux lorsque les habitants de France ou du Luxembourg (entre autres), voient arriver les migrants que l'on va loger et nourrir avant qu'ils puissent être autonomes à nouveau. Ces nouveaux arrivants ne sont-ils pas aussi des consommateurs? La journaliste irakienne Ennas Al Sharifi vit au Grand-Duché depuis environ un an. Elle explique son point de vue sur le sujet.
Des cours de français intensifs dispensés par l'ASTI pour les réfugiés.