Changer d'édition

Solution à l'amiable trouvée chez SES
Luxembourg 2 min. 09.07.2020

Solution à l'amiable trouvée chez SES

Seul un nombre réduit de salariés de SES devront finalement quitter l'entreprise, indiquent jeudi les syndicats.

Solution à l'amiable trouvée chez SES

Seul un nombre réduit de salariés de SES devront finalement quitter l'entreprise, indiquent jeudi les syndicats.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 09.07.2020

Solution à l'amiable trouvée chez SES

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Alors que les discussions s'étaient envenimées lors de la négociation du plan social au sein du fleuron de l'industrie spatiale luxembourgeoise, un accord est intervenu jeudi pour mettre en place un plan de maintien de l'emploi. Seul «un nombre limité» de personnes seront donc licenciées.

Il aura fallu attendre le dernier jour légal des négociations pour que la situation se débloque chez SES. Dans un communiqué publié jeudi, OGBL et LCGB indiquent que «le plan social envisagé sera retiré auprès des institutions compétentes». Autrement dit, que les négociations entre direction et syndicats s'orientent désormais vers un plan de maintien dans l'emploi, ensemble de mesures visant «à adapter l’effectif des entreprises en difficulté tout en maintenant les salariés dans l’emploi.»

Proposée par la direction, cette solution ne doit concerner que «quelques dizaines de personnes», indique Julie Roden, secrétaire centrale adjointe OGBL, qui se refuse à dévoiler des chiffres concrets. Et ce en raison de la tenue, vendredi, d'une réunion où le chiffre précis sera dévoilé aux personnels. Initialement, il était question du départ de 60 à 75 personnes, soit l'équivalent de 10 à 15% du personnel de SES au Grand-Duché.


30.5.2018 Luxembourg, Betzdorf, SES, Satellite, SES provides managed services for Galileo, signature, Ruy Pinto, André Bauerhin, Nicole Robinson and Etienne Schneider  photo Anouk Antony
Début de négociations compliqué chez SES
Entamés le 25 juin dernier, les échanges entre syndicats et direction de l'opérateur de satellites sont qualifiés, jeudi, de «mouvementés» par l'OGBL et le LCGB. En cause, le placement de certains délégués du personnel sur la liste des personnes impactées par le plan social en cours de négociation.

Si le nombre précis de personnes licenciées reste encore gardé au secret, OGBL et LCGB revendiquent «une baisse considérable» et précisent que les indemnités extralégales négociées «sont très confortables». Sans bien évidemment en préciser le contour. Pour parvenir à cette solution hybride,  direction et syndicats se sont accordés sur la hausse du nombre de réaffectations et l'élargissement du périmètre pour les départs en préretraite-ajustement. 

A noter enfin que le placement de délégués du personnel sur la liste des personnes à licencier, véritable point de blocage des négociations, reste en suspens. Toutefois, «la direction a reconnu que cette approche n'était pas la bonne et qu'une autre manière de gérer cette situation aurait dû être appliquée», assure la représentante du syndicat majoritaire au sein de SES. Dans un communiqué publié jeudi soir, la direction indique pour sa part que «cet exercice de restructuration vise à positionner l'entreprise en vue de sa croissance future et apporter une valeur maximale aux consommateurs actuels et potentiels sur un marché hautement concurrentiel».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le plan de maintien dans l'emploi validé chez SES
Les délégations du personnel des différentes entités de la Société européenne des satellites (SES) ont trouvé un accord avec la direction de l'entreprise pour offrir au personnel visé par la restructuration un projet d'accompagnement. La durée de validité de ce programme est de 2 ans.
SES Antenna, Satellit, Parabole, Sender, Empfang
Début de négociations compliqué chez SES
Entamés le 25 juin dernier, les échanges entre syndicats et direction de l'opérateur de satellites sont qualifiés, jeudi, de «mouvementés» par l'OGBL et le LCGB. En cause, le placement de certains délégués du personnel sur la liste des personnes impactées par le plan social en cours de négociation.
30.5.2018 Luxembourg, Betzdorf, SES, Satellite, SES provides managed services for Galileo, signature, Ruy Pinto, André Bauerhin, Nicole Robinson and Etienne Schneider  photo Anouk Antony